AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Who's the hunter and who's the hunted ? • Hazel/Didi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Edwige V. Blackfield
avatar

Féminin
▌Nombre de messages : 816
▌Fireflies : 131
▌Date d'inscription : 10/04/2012
▌Age : 22
▌Age du Personnage : 21 ans
▌Métier : Aucun pour le moment.
▌Force & Pouvoir : Edwige a le pouvoir de contrôler le corps d'une personne simplement par la pensée.
▌Faiblesses : Bien qu'Edwige se soit forgé une véritable carapace au fil des années, elle est en fait au fond une personne qui a besoin de reconnaissance, de soutien et d'amour. C'est une jeune fille qui s'est retrouvée trop vite seule et qui a trop souvent été trahie par ceux en qui elle croyait et qu'elle aimait. De ce fait, si une part d'elle a conscience de son besoin d'affection et cherche la compagnie, une autre part l'oblige à garder ses distances, à se méfier de tout le monde, à rester seule, prudente et à ne faire confiance qu'en elle-même. La plus grande faiblesse d'Edwige est peut être cette double personnalité qui fait qu'elle a pour toute personne à la fois une puissante adoration, et une incroyable haine.
▌Playlist : Maroon 5 - 30 Seconds to Mars - Mika - The All American Rejects - Britney Spears - David Guetta - Julian Perretta - Christophe Willem - Muse - Bruno Mars - Indochine - Adèle - Tatu - The Pretty Reckless - Green Day - Linkin Park - Evanescence - Good Charlotte - Rihanna - Coldplay - Avril Lavigne - Simple Plan - Owl City - The Veronicas - Christina Aguilera - One Night Only - Leighton Meester - Pink - Fall Out Boys ...



Feuille de personnage
CopyRight: Tumblr; Bazzart
Disponible pour un Topic ?: Oui =D
RelationShips:

MessageSujet: Who's the hunter and who's the hunted ? • Hazel/Didi   Jeu 19 Juil - 14:19





Hazelan & Edwige ❥



Cette histoire était complètement tordue ! Si on me l'avait raconté, j'aurais surement ri aux éclats en hoquetant que c'était n'importe quoi. Mais effectivement, ce jour là, je chassais quelqu'un qui chassait quelqu'un... tout en étant moi même chassée ! ... Même là, ça sonnait encore comme du grand n'importe quoi !


Qui avait-il de moins attentif à sa propre sécurité qu'un vampire en proie de nuire à la vie de quelqu'un ? Rien. Mes lèvres affichèrent un sourire machiavélique tandis que, perchée sur une branche, j'observais cet homme, en apparence normal, que je savais pourtant être l'un des pires meurtriers qu'il fut. Il était plutôt grand, sa peau était couleur crème, ses cheveux noirs, ses yeux bleus. Il portait un jean, un blouson en cuir et des baskets. On ne pouvait pas faire moins extraordinaire que ça ! Bien sûr, il était remarquablement beau, mais sa tentative de ressembler à M. Tout-le-monde était belle et bien visible ! Il se tenait devant une tombe grise, simple, un bouquet de lys d'un blanc éclatant dans les mains. Mais ce n'était pas la pierre tombale qu'il regardait. Non, sa tête était relevée et ses yeux fixés droit devant lui. A quelques mètres du vampire, et pas très loin de moi, une humaine. Elle lui tournait le dos mais moi je la voyait parfaitement. Elle était jeune et avait un joli visage qu'elle ne cessait d'inonder en larmes. Agenouillée devant une croix en bois, elle pleurait toutes les larmes de son corps. Je ne savais ni qui elle était, ni pour qui elle était à ce point déchirée, en tout cas, si je n'avais pas été dans les parages, elle aurait surement rejoint rapidement la place libre à côté de la tombe sur laquelle elle pleurait.
J'attendais patiemment qu'il bouge. Avant ça, je ne devais pas risquer de me faire repérer. J'aurais pu depuis un moment déjà, bondir de mon arbre, me glisser discrètement derrière lui mon poignard à la main et le lui enfoncer doucement dans le dos, au niveau de son cœur. Mais c'était trop risqué. J'aurais aussi pu emmener mon arc et mes flèches, et le tuer aisément d'ici. Mais non seulement ce n'était pas franchement discret de se balader en plein après-midi avec un arc et un carquois bien rempli dans les rues, mais en plus, comme avec le poignard, je le tuerai sur le coup, et ce n'était pas ce que je voulais. Il fallait que je le fasse parler.
Je fixais mes yeux sur lui à m'en faire mal. Attentive à ces moindres mouvements. Tout mon corps n'était plus que tourné vers lui et j'avais l'impression d'entendre son souffle rare et lent de là où j'étais. Soudain, je vis sa main se détendre et la fleur tomber. C'était le départ ! Dans moins de quelques secondes seulement il serait sur elle. Je bondis sur mes jambes et m'élançai vers la fille. Au moment même où les pétales touchaient le sol, je m'interposai entre la jeune femme et le monstre, accusant le choc.
Il était assez proche de moi et encore trop surpris par l'interception pour réagir. J'avais un peu mal dans l'épaule qu'il avait frappé mais ça n'avait aucune importance. Je pris donc sans attendre une demi-second de plus le contrôle de son corps. Faisant face au vampire, je dis à l'intention de le femme qui était juste derrière moi :

- Rentrez vite chez vous.

Et puisqu'elle ne réagissait pas :

- Courrez !

J'entendis ses pas précipités sur les gravillons, ce qui m'assura qu'elle avait obtempéré. Toute mon attention se concentra alors de nouveau sur lui. C'était une sensation étrange que de posséder le corps de quelqu'un. Enfaite, c'était avoir le contrôle parfait sur deux êtres en même temps. Le faire bouger sans que mon propre corps ne réagisse était aussi simple que choisir de lever un bras et pas l'autre ou baisser un bras et lever l'autre. C'était si facile... Mais mon temps était compté, je le savais, je ne devais pas le gâcher en réflexions.
J'avais figé toutes les parties de son corps, le laissant à peine respirer ( de toute façon, un vampire n'en avait pas vraiment besoin ). Puis je le fis violemment tomber à genoux dans le silence le plus complet. Je n'avais pas envie de l'entendre gémir de douleur. Avoir le contrôle sur les créatures était plus difficile que sur les humains, du coup, je tenais aussi moins longtemps, il fallait que je fasse vite et bien.
Je redressais sa tête vers moi et approchais mon visage du sien.

- Qui est celui qui t'engage ? Je te préviens, tu n'as pas longtemps.

Je lui laissais libre mouvement de tête et sa voix. Il secoua vivement la tête en signe de négation.

- Je ne dirais rien.

Excédée de tous ces discours qui se ressemblaient, et pressée par le temps, je passais immédiatement à l'attaque, compactant violemment tous les organes vitaux de son corps puis maltraitant son estomac et tout ce qui pouvait le faire vomir. C'était toujours la même chose, d'abord ils jouaient au digne soldat qui meurt pour sa patrie sans avoir trahis les siens, la tête haute, et finalement, après avoir dégobiller deux ou trois fois, ils finissaient aussi par cracher tout ce qu'ils savaient.
Un instant plus tard, je le laissais se pencher en avant et vomir sa bile. Il ne devait rien avoir mangé depuis un bout de temps. Ça devait avoir fait mal. Tant mieux.

- Ecoutes moi bien. Tu vas mourir, nous le savons tous les deux, n'est-ce pas ? Seulement, tu peux choisir : soit tu me dis tout maintenant et je te fais retourner gentiment tout droit en Enfer, ou alors je continue à te faire gerber jusqu'à ce que ce soit tes tripes que tu sorte ! Qu'est-ce que tu en dis ?

Il leva vers moi un regard noir, gardant le silence. J'attendis un instant. Toujours rien. Très bien. A nouveau, je maltraitais son corps comme j'avais di bien appris à la faire, le laissant maintenant s'époumoner parce que généralement, chez les hommes surtout, ça faisait du mal à leur fierté personnelle de s'entendre souffrir de la sorte devant et à cause d'une femme.
Au bout d'une longue minute, j'entendis sortir de sa bouche quelque chose qui ressemblait à des débuts de phrases. J'arrêtais totalement le contrôle que j'avais sur lui parce que ça me pompait mon énergie et que de toute façon, j'avais tellement écrasé les muscles de son corps qu'il ne pouvait plus franchement bougé. Au moment où je le relâchais, il s'effondra. Je me penchais sur lui, veillant à ne tout de même pas être trop près, prudence oblige.

- Alors ? Tu craches le morceaux ? Qui te donne les consignes ?

Il toussait, on aurait dit un vieux fumeur. Peut-être que j'avais un petit peu trop forcé sur les poumons... Mais je n'avais pas de temps à perdre, il fallait que ça aille plus vite.

- Tu en veux encore ?

- Ça... ça va, c'est bon !


Je lui laissais encore quelques secondes, le temps qu'il juge le pour ou le contre et qu'il reprenne un peu son souffle, mais pas assez pour qu'il puisse préparer un mensonge. J'attrapais le petit poignard que j'avais toujours sur moi et m'amusai à le balader le long de sa joue, histoire qu'il se décide un peu plus vite.

- Il s'appelle Ja...

Crac. Qu'est-ce que c'était que ce bruit ? Je me retournai vivement. Sous l'arbre dans lequel je m'étais tenue quelques instants plus tôt j'entre-apercu une silhouette. Merde.
Qui que ce fut, c'était trop tard. Je refis face au vampire, l'éclat dans ses yeux m'indiqua qu'il avait compris. Un violent coup de l'arme blanche me permit de lui trancher la gorge, j'attrapai rapidement le col de son blouson et lui assenait un coup de pied brutal dans la tête. Ce geste brisa sa colonne vertébrale et sa tête n'était plus qu'attachée par la peau de la nuque, mais c'était largement suffisant. A l'heure qu'il était il devait déjà avoir entamé sa longue descente vers le feu des Enfers. Surtout, ne jamais laisser sa cible s'enfuir.
Je rangais mon couteau tout en me redressant et en me mettant à courir. Par moment, je me retournais. Je n'avais strictement aucune idée de ce qui me suivait, mais une chose était sure, maintenant, c'était moi la proie.
Codage fait par .Jenaa

_________________
«Love is a Sacrifice too.»
They broke me too many times.
Now it's my play time.
©️ CJ.Pomme'


Spoiler:
 


Dernière édition par Edwige V. Blackfield le Ven 27 Juil - 22:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://devil-tears.forumactif.org/t3734-edwige-o-i-love-the-nice
Hazelan A. Laurens
avatar

Féminin
▌Nombre de messages : 74
▌Fireflies : 15
▌Date d'inscription : 14/04/2012
▌Age : 23
▌Age du Personnage : Je souffre depuis 113 ans, mais je semble être âgé de 19 ans.
▌Métier : Je travaille au Green's Pies en tant que serveur.
▌Force & Pouvoir : Je maîtrise tous les pouvoirs qu'on peut associer aux démons. Je suis également le Nephilim de la paresse.
▌Faiblesses : Ayant peur de la solitude et étant facilement influençable, on a souvent tendance à associer mes faiblesses à mon âge apparent.
▌Playlist : Nothing else matters - Apocalyptica # Fade to Black - Apocalyptica # Lithium - Evanescence # Missing - Evanescence # Fear of the dark - Iron Maiden # No more sorrow - Linkin Park # Leave out all the Rest - Linkin Park # In the end - Linkin Park # Hijo de la Luna - Mecano # Invincible - Muse # Sunburn - Muse # New Born - Muse # Bliss - Muse # Taikatalvi - Nightwish # Scaretale - Nightwish # Moondance - Nightwish # Sleeping Sun - Nightwish # Where did you sleep last night? - Nirvana # Wish you were here - Pink Floyd # Amour - Rammstein # Roter Sand - Rammstein # Stirb nicht vor mir - Rammstein # Rosenrot - Rammstein # Ohne Dich - Rammstein # Engel - Rammstein # Chop Suey! - System of a Down #
▌Citation : « The pendulum still sways for you, Such are the darks here to show you, child in a corner. Fallen mirrors, all kingdom in cinders. » - Nightwish



Feuille de personnage
CopyRight:
Disponible pour un Topic ?: Oui =D
RelationShips:

MessageSujet: Re: Who's the hunter and who's the hunted ? • Hazel/Didi   Lun 23 Juil - 20:54

Tout avait commencé quelques jours auparavant... En voulant partir du Green's Pies après une longue soirée de travail, sa patronne démoniaque l'avait appelé. Elle voulait lui demander une faveur, et au moment même auquel Hazel s'était approché d'elle, il savait déjà que ce n'était rien de bon. Au départ, il avait imaginé que c'était en rapport avec les cadavres humains qu'elle découpait jour par jour dans l'affreuse arrière-chambre de ce restaurant immonde. Mais en fait, il s'agissait d'une mission. Quelque peu surpris par une telle demande de la part d'Erin, le Nephilim n'avait plus d'autre choix que de l'écouter jusqu'au bout. Il s'agissait en fait de tuer une jeune femme. Elle lui donnait son nom, et lui dit en suite que c'était la jeune femme aux cheveux marrons assise au fond du Green's Pies. En sortant du restaurant, il eut à peine le temps de lui jeter un regard furtif. Il connaissait à présent son apparence et son nom. Sa mission consistait à la suivre, et puis la tuer le bon moment venu. Il n'avait pas eu d'explications plus détaillées. Depuis qu'il avait eu l'ordre, Hazelan avait déjà découvert que cette jeune femme était une chasseuse. Du moins, elle traquait et tuait un paquet de monstres de son type. Il commençait à avoir une idée de l'origine de l'ordre à Erin - et pourtant, il ne pouvait pas s'imaginer qu'une Démone comme Erin ait vraiment peur d'une jeune chasseuse comme Edwige. Elle n'était pas spécialement imposante. Certes, elle maîtrisait tous les sports de combat à la perfection, et savait utiliser ses armes, mais... Cela ne faisait de loin pas une menace pour Erin. Il devait y avoir un nombre immense de chasseurs bien plus expérimentés qui n'attendaient que de trouver une proie comme Erin. Edwige devait faire partie des moins pires. Mais enfin bref, un ordre c'était un ordre, et le Nephilim savait qu'il allait être difficile de contester Erin. Il éprouvait peu d'envie de faire face à sa patronne. Il savait de quoi un démon pouvait être capable - au fond, il n'était pas mieux que ces créatures - et il n'avait pas récupéré son âme pour périr en enfer à jamais.
Soit. Au départ, le jeune homme avait été bien décidé à la tuer. Mais les jours passaient, et il avait eu le temps d'observer chacun de ses mouvements, ses habitudes... Il ne la sentait pas dangereuse, même s'il voyait ce qu'elle pouvait faire à ses semblables. Il sentait que quelque chose en lui allait s'opposer violemment au meurtre le moment venu. Et ce sentiment n'allait que s'empirer au cours du temps, c'était sûr.
Ce jour là, Hazelan suivait donc encore la jeune chasseuse. C'était le sixième jour après l'obtention de l'ordre. C'était aujourd'hui qu'il devait la tuer, sinon, il n'allait plus en avoir la force. Il savait qu'il ne se maîtrisait plus parfaitement s'il cherchait à s'opposer à ses intuition.
Elle s'était rendue au cimetière.
Quel endroit agréable pour commettre un meurtre, pensait-il en souriant. Edwige était perchée sur un arbre. Hazelan lui avait suivi jusqu'ici sans se faire remarquer, profitant de ses capacités de lévitation de temps à autre, quand ceci était nécessaire. L'avantage des cimetières, c'était qu'il y avait rarement du monde. Et si une personne se perdait à cet endroit déprimant, elle se concentrait en général sur l'être cher qu'elle avait perdu.
Ce n'était pas le cas pour sa chère chasseuse visiblement. Peu de temps après avoir atteint sa cachette derrière une tombe en marbre massif, Hazelan aperçut la prochaine victime à Edwige. Il ne voulait pas se l'avouer, mais il attendait avec impatience de voir le spectacle des capacités meurtrières à cette femme. Une petite part en lui commençait à l'admirer. Mais comment ne pouvait-on pas l'admirer pour ce qu'elle faisait? Elle avait l'air si belle, si innocente... Mais son instinct de tueuse était tel celui d'un véritable démon. C'était presque comme si une part de ses victimes passait en elle à chaque fois qu'elle tuait l'un de ces malheureux.
Là. Elle sautait du haut de la branche sur laquelle elle s'était perchée pour observer sa proie. Il avait tout d'un homme ordinaire, et pour un court instant, le Nephilim se demanda comment elle faisait pour être si sûre de tuer le bon. Rien ne montrait qu'il s'agissait effectivement d'un monstre. Mais elle fit fuire la jeune fille qui pleurait au bord d'une tombe. Elle sauvait des humains. C'était ce qu'il faisait aussi... d'une manière ou d'une autre. Il devait définitivement copier cette façon méthodique d'agir. ça se voyait simplement qu'elle avait planifié chaque geste avant de l'exécuter. Elle n'avait plus qu'à appliquer ce qu'elle avait répété des milliers de fois dans son imagination. Du moins, c'était ce dont sa manière d'agir avait l'air. Doucement, pour ne pas faire de bruit, Hazelan grimpa à son tour l'arbre sur lequel la brune avait été assise quelques secondes auparavant. Effectivement, on avait une excellente vue sur l'action qui se déroulait quelques mètres plus bas d'ici.
Il s'opposait à elle. Il ne voulait pas lui donner les informations dont elle avait besoin. C'était bon, ça lui faisait gagner du temps. Autant qu'elle avait eu l'effet de la surprise de son côté à l'instant, il allait l'également avoir. Quand on chassait, on oubliait si facilement qu'on pouvait soi-même être chassé. Elle devait se sentir tellement puissante dans la position qu'elle avait maintenant. Elle décidait de la vie et de la mort de cette créature. Il ne voyait pas bien, il devait se déplacer un peu pour -
Crac.
La question s'il avait été repéré ou non ne se posait même pas. Un regard noir de la part de la chasseuse en sa direction suffisait pour lui faire comprendre que sa présence avait été détectée. D'un simple coup de la lame tranchante de son arme, Edwige décapita sa proie. Une flaque de sang relativement impressionnante s'étalait tout autour du cadavre. Il devait penser à l'emmener à Erin plus tard. Avec un peu de chance, ça allait le dispenser de devoir découper les morts avec elle.
Bref, ce n'était pas le moment de réfléchir à sa patronne. Sa propre proie avait déjà entamé la fuite en direction de la forêt. S'il la perdait de vue, c'était mort, et là, elle allait se douter qu'il la suivait depuis un moment déjà. C'était l'unique chance pour lui de la tuer. Et il ne comptait vraiment pas de finir en tarte.

« Attends!! »

Cria-t-il, ayant pourtant peu d'espoir qu'elle allait réellement s'arrêter. Sauf qu'elle ne savait pas qu'elle avait à faire à un Nephilim. Il était impossible qu'une humaine, aussi entraînée soit-elle, court aussi vite qu'une créature démoniaque. Il allait forcément la rattraper, même si cela signifiait que son identité était révélée. De toute manière, ça ne jouait aucun rôle. Cette femme allait vite rejoindre sa victime dans le monde des morts.
Au bout d'une centaine de mètres, il arrivait enfin à dépasser la chasseuse et à s'entreposer à son chemin. Elle devait s'arrêter, s'était inévitable pour elle.

« Tu ne pourras pas courir éternellement, petite. Je te jure que si tu avances encore, tu te joindras à ces pauvres misérables dans leurs tombes... »

Un sourire sadique se posa sur son visage. Il se demandait comment Cassandre réagissait si elle le voyait maintenant. Elle ne serait certainement pas contente que ses instincts démoniaques reprennent lentement le dessus. Mais son cœur battait à mille à l'heure. L'envie de tuer, de sentir le sang d'un être humain couler entre ses mains s'emparait de son corps. Son côté rationnel lui dit qu'il devait se retenir, qu'il avait appris à le faire et qu'il saurait le faire... Mais son corps lui donnait le sentiment horrible de ne plus pouvoir se contrôler.

« Je pourrais te dire que tous les deux, nous savons que tu vas mourir aujourd'hui par ma main, et que tu as le choix de la façon dont je te tuerais... Mais ce serait trop cruel, tu ne trouves pas? »

Un petit résidu de conscience morale au fond de sa tête lui ordonnait de s'arrêter, de ne plus menacer cette chasseuse innocente. Ils voulaient la même chose au final, non? Mais il ne pouvait pas désobéir à Erin comme ça, même s'il avait voulu la laisser partir. Il devait la tuer, c'était sûr. Mais il pouvait choisir s'il allait y prendre du plaisir ou non. Et entre le plaisir et le dégoût, c'était clairement le plaisir le vainqueur.


_________________

« Freedom is just another word for nothing left to lose. »
Revenir en haut Aller en bas
http://devil-tears.forumactif.org/t3514-your-innocence-boiled-to
Edwige V. Blackfield
avatar

Féminin
▌Nombre de messages : 816
▌Fireflies : 131
▌Date d'inscription : 10/04/2012
▌Age : 22
▌Age du Personnage : 21 ans
▌Métier : Aucun pour le moment.
▌Force & Pouvoir : Edwige a le pouvoir de contrôler le corps d'une personne simplement par la pensée.
▌Faiblesses : Bien qu'Edwige se soit forgé une véritable carapace au fil des années, elle est en fait au fond une personne qui a besoin de reconnaissance, de soutien et d'amour. C'est une jeune fille qui s'est retrouvée trop vite seule et qui a trop souvent été trahie par ceux en qui elle croyait et qu'elle aimait. De ce fait, si une part d'elle a conscience de son besoin d'affection et cherche la compagnie, une autre part l'oblige à garder ses distances, à se méfier de tout le monde, à rester seule, prudente et à ne faire confiance qu'en elle-même. La plus grande faiblesse d'Edwige est peut être cette double personnalité qui fait qu'elle a pour toute personne à la fois une puissante adoration, et une incroyable haine.
▌Playlist : Maroon 5 - 30 Seconds to Mars - Mika - The All American Rejects - Britney Spears - David Guetta - Julian Perretta - Christophe Willem - Muse - Bruno Mars - Indochine - Adèle - Tatu - The Pretty Reckless - Green Day - Linkin Park - Evanescence - Good Charlotte - Rihanna - Coldplay - Avril Lavigne - Simple Plan - Owl City - The Veronicas - Christina Aguilera - One Night Only - Leighton Meester - Pink - Fall Out Boys ...



Feuille de personnage
CopyRight: Tumblr; Bazzart
Disponible pour un Topic ?: Oui =D
RelationShips:

MessageSujet: Re: Who's the hunter and who's the hunted ? • Hazel/Didi   Ven 27 Juil - 12:51

Je savais courir. Là n'était pas le problème.
J'étais plus douée en rapidité qu'en endurance, car je n'étais pas habituée aux footings et aux choses de ce genre. Cela ne m'avait jamais attirée, je préférais les ballades tranquilles et reposantes ou les courses affolantes contre les victimes apeurées. Mais courir toute seule, sans but à atteindre devant moi ne m'intéressait nullement. Cependant, il ne m'était que très rarement arrivé de fuir ainsi ! Et le véritable problème était que je venais d'épuiser une grande partie de mes forces à contrôler ce foutu vampire. D'autant plus que ça n'avait servi à presque rien puisque je n'avais pas réussit à tirer une seule information de cette maudite vermine !
Mon souffle se faisait de plus en plus fort et rapide, je ne me sentais pas bien du tout. De plus, celui qui était derrière moi n'était pas humain. C'était certain. Il allait beaucoup trop vite…
Je pestais intérieurement contre moi. D'une part parce que ça motivait ma course, de l'autre, parce que je m'en voulais énormément d'avoir fait si peu attention à ce qui se passait autour de moi. J'aurais du être mille fois plus vigilante ! Mais je m'étais tellement laissé entrainé par l'adrénaline de la chasse, je m'étais tellement concentrée sur ma victime que j'en avais oublié le monde extérieur. Ce n'était pas de tout ce qu'il fallait faire, jamais. Il fallait tout voir, tout entendre et rester constamment sur ses gardes ! Comment avais-je pu ne pas remarquer que j'étais moi-même chassée ? Je me haïssais de cette inattention, prenant ça pour une leçon que je devrais retenir et appliquer par la suite. L'idée que je n'ai plus jamais l'occasion de la mettre en œuvre ne me traversa même pas l'esprit.
Ma gorge me brulait, j'avais l'impression qu'elle était totalement bouchée ou qu'elle avait enflée tellement j'avais du mal à respirer. Je ne me sentais pas bien, ma tête tournait, mes jambes étaient en flammes et j'avais l'impression qu'on m'avait enfoncé un poignard dans les côtes, je ne tiendrais plus longtemps.

« Attends!! »


Je connaissais cette voix. J'étais certaine de l'avoir déjà entendu quelque part, mais je n'arrivais pas à me rappeler où et il ne fallait plus que je me retourne maintenant. Je n'avais pas le choix, je ne faisais pas le poids en vitesse et il fallait que je garde des forces, j'allais devoir le combattre au corps à corps. Après tout, ce n'était pas la première fois que j'allais devoir me battre après avoir usé de mes pouvoirs. Mon pas de course ralentissait peu à peu, j'en avais conscience, mais je n'allais certainement pas m'arrêter avant de ne vraiment plus pouvoir tenir sur mes jambes, tant pis s'il faudrait que je combatte allongée sur le sol !
Soudain, alors que j'étais bien décidée à m'effondrer de fatigue, je vis une ombre passer à côté de moi et il s'arrêta en face de moi, me barrant le passage. Je m'arrêtais net, cachant au possible mon essoufflement.

« Tu ne pourras pas courir éternellement, petite. Je te jure que si tu avances encore, tu te joindras à ces pauvres misérables dans leurs tombes... »


J'observai son visage. J'étais certaine de l'avoir déjà croisé au moins une fois dans ma vie. Je cherchai un instant dans ma mémoire avant d'enfin mettre le doigt dessus, le lien se fit alors automatiquement dans ma mémoire : Le Green's Pie. Erin Greenlake. Ce simple nom suffisait à ce que tous les muscles de mon corps se contractent et à ce que mon esprit, embrumé par la course redevienne aussi clair et limpide que de l'eau. C'était dans son restaurant à elle que je l'avais vu. A ce que je savais, il travaillait là bas, c'était un simple néphilims qui, depuis sa venue à Salvation n'avait pas fait trop de vagues. En tout cas, à ce que j'avais entendu, il était bien loin d'être un ange, mais puisqu'il ne figurait pas non plus sur la liste des pires créatures, je l'avais ignorée. Je ne me souvenais pas du tout de son nom, mais une chose était sure : si c'était Erin qui l'avait envoyé, il ne venait certainement pas me voir en paix.
J'aimais bien aller au Green's Pie de temps en temps, car l'idée de pouvoir observer ma proie dans son élément sans qu'elle ne puisse y faire grand chose me plaisait énormément. Après tout, je venais en cliente, elle ne pouvait pas me refuser, et j'y prenais alors un malin plaisir. Cependant, qu'elle m'envoie un de ses serviteurs au lieu de venir en personne pour régler mon compte me vexait autant que ça me flattait.
J'étudiais un instant les paroles du néphilims qui pour l'instant ne m'avaient pas fait réagir le moins du monde. Il croyait m'impressionner là ? Je n'avais aucune idée de l'âge qu'il avait réellement, ni de son expérience dans le domaine des meurtres, mais son physique et son aura ne m'invitaient absolument pas à me sentir effrayée ou tout du moins impressionnée. Ce n'était pas pour autant que je ne me méfiait pas ni que je le sous estimait, c'était aussi quelque chose que l'expérience m'avaient appris à ne jamais faire.
Un drôle de sourire déforma ses lèvres alors que je penchai là tête sur le côté, intriguée. Et lui ? Me sous-estimait-il ? J'en avais bien l'impression. Je n'aimais pas les gens qui, se mettant face à une femme… ou tout du moins face à moi, me voyaient déjà morte et dépecée ! Avais-je vraiment l'air d'une sous douée ou d'une incapable ? Croyaient-ils que c'était la chance qui m'avait maintenue en vie pendant toutes ses années de chasse ?

« Je pourrais te dire que tous les deux, nous savons que tu vas mourir aujourd'hui par ma main, et que tu as le choix de la façon dont je te tuerais... Mais ce serait trop cruel, tu ne trouves pas? »


Là, mes yeux s'agrandirent d'incrédulité et, sans pouvoir m'en empêcher, j'éclatais de rire. Je ne pouvais pas faire autrement, il croyait tellement fortement à sa puissance et à mon infériorité que s'en était comique. On aurait dit un instant un enfant.
Ce n'était pas parce que j'étais un peu fatiguée pour avoir épuisé mes pouvoirs et avoir sprinter sur cent mètres que j'étais déjà mort et enterrée ! Je n'aurais certainement pas dit mon dernier mot.
Quand je relevai mes yeux vers lui, son visage me fit arrêter de rire mais je ne pu me départir de mon sourire.

- Pardon, je ne voulais pas me moquer de toi. C'est juste que ton assurance est… Un peu disproportionnée et elle ne trahit que trop bien le manque de confiance que tu as.


Je continuais à lui sourire. J'avais pu me redresser totalement et j'étais entrain de retrouver un souffle normal, en revanche, pour récupérer totalement mon énergie, il faudrait que je dorme, mais ça, il ne le savait pas, et je n'allais pas le lui montrer.
J'envisageai toutes les possibilités, ainsi que celle de se battre, mais j'allais tout de même tenter de ne pas trop le provoquer. De toute façon, s'il avait vraiment voulu me tuer, il aurait déjà essayer de le faire quand il m'avait rattrapé. Alors soit je me trompais et il adorait baratiner ses victimes avant de leurs trancher la gorge, ou alors, il n'étais pas franchement décidé.

- C'est Erin qui t'as envoyée, n'est-ce pas ? Pourquoi ?


_________________
«Love is a Sacrifice too.»
They broke me too many times.
Now it's my play time.
©️ CJ.Pomme'


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://devil-tears.forumactif.org/t3734-edwige-o-i-love-the-nice
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Who's the hunter and who's the hunted ? • Hazel/Didi   

Revenir en haut Aller en bas
 

Who's the hunter and who's the hunted ? • Hazel/Didi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» A hunter ... a bear
» [01.07.11] Video: évolution du bounty hunter
» Monster Hunter Orage
» Hunter Cal Blaire - The right kind of wrong
» [FB] Hunter Island and Chaos II [PV Shindô]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE DEVIL'S TEARS .} :: The Third Chapter : Salvation :: 
Eastern Salvation
 :: Main Street Cemetery
-