AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Entre Deux Feux ft. S. W. Abraham

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Megan J. Terrence
avatar

Féminin
▌Nombre de messages : 57
▌Fireflies : 1
▌Date d'inscription : 16/06/2012
▌Age : 25
▌Age du Personnage : 19 ans.
▌Métier : Peintre.
▌Force & Pouvoir : La volonté. L'instinct de survie. Le feu.
▌Faiblesses : La solitude. L'angoisse. L'eau. Le feu, à nouveau.
▌Playlist : I Follow Rivers • LYKKE LI / Paradise • COLDPLAY / Princess of China • COLDPLAY ft. RIHANNA / I Need Some Sleep • EELS / A Song For Milly Michaelson • THRICE / Red Sky • THRICE / Funeral Song • BAND OF HORSES / One Big Holiday • MY MORNING JACKET
▌Citation : To collapse all I've learned. To absorb with open eyes to see this. [Requiem]



Feuille de personnage
CopyRight: @ lux aeterna
Disponible pour un Topic ?: Oui =D
RelationShips:

MessageSujet: Entre Deux Feux ft. S. W. Abraham   Lun 25 Juin - 22:42



Entre Deux Feux


    Il faisait nuit sur Salvation depuis une vingtaine de minutes déjà. Les jours rallongeaient et ce n'était pas pour rassurer Megan. Depuis qu'elle s'intéressait à l'art impressionniste, elle passait plusieurs jours par semaine à se documenter à la librairie, du côté est de la ville. L'établissement fermait ses portes jusqu'au lendemain et la jeune fille avait décidé d'emprunter quelques livres pour la soirée. Elle avait choisi trois volumes, relativement épais, sur l'expressionnisme et les artistes des différents mouvements contemporains, ainsi qu'un relevé pour exercer ses talents. Elle était passée durant la journée à la boutique d'arts plastiques pour se fournir en pinceaux et toiles de diverses tailles, ainsi qu'en tubes de gouache et d'aquarelle. Demain allait être une journée plutôt remplie, entre les clients à portrayer près du centre-ville et les diverses commandes qu'elle devait terminer pour les précédents mais loin de la démoraliser, la journée qui s'annonçait lui donnait du baume au coeur. C'était parfois dur d'occuper ses journées, elle gardait ses soirées pour retrouver Isobel ou plus souvent, Maya.

    C'était d'ailleurs sa jeune amie chasseuse que Megan devait rejoindre ce même soir, dans un petit pub près de l'Electric Lips, au Nord. Il ne payait pas de mine, n'était pas si fréquenté mais avait l'avantage de mettre la belle blonde plutôt à l'aise, entre l'atmosphère confinée et chaleureuse et le personnel toujours sympa. La jeune femme s'engageait déjà sur Harbour Bridge en direction de l'arrêt de bus près du Paradisio. Ses livres et son matériel pesaient de plus en plus lourd à chaque pas. Elle tenait son grand sac de la main gauche, de sorte qu'elle penchait légèrement de ce côté là. ... Mon Dieu, ce qu'elle pouvait détester ce pont. Elle détestait toute la ville, à vrai dire, entre les quartiers chics et les plus miteux. Elle évitait généralement les deux, se contentant de marcher dans les rues de son propre quartier, qu'elle connaissait tellement bien qu'elle s'y sentait presque en sécurité, et elle prenait le bus pour rejoindre les endroits plus excentrés. Les lumières du grand pont en acier vacillait sous une légère brume encore haute, conférant au chemin un aspect spectral un peu inquiétant mais Megan se concentrait surtout sur la rue qui venait après le pont, plus lumineuse et spacieuse. Il n'y avait pas grand-monde et ça fichait un peu la nausée. Megan était dans un jour particulier où elle se sentait particulièrement vulnérable mais en même temps apte à brûler tout et n'importe quoi. Megan pouvait passer plusieurs heures sans songer à ce qu'elle pourrait bien brûler (des feuilles vierges, du bois, un bout de sa peau) mais très vite, telle une accro à la cigarette, elle finissait par ressentir un besoin impérial de mettre en exécution ses diverses idées. Parlant de cigarette, la jeune femme en sortit une de son paquet, coincé dans sa poche, et l'alluma d'un clignement d'yeux un peu appuyé. L'avantage de ce genre de don, c'était bien celui-ci ... Elle avait évidemment un briquet mais il lui servirait plus à allumer des grands incendies, et comme elle n'en avait pas l'occasion ou la nécessité, il valait mieux garder ce genre d'instrument pour des situations plus importantes. Le gaz était une denrée rare de nos jours ...
Revenir en haut Aller en bas
http://devil-tears.forumactif.org/t3684-megan-j-terrence
Soul William Abraham
avatar

Masculin
▌Nombre de messages : 90
▌Fireflies : 212
▌Date d'inscription : 15/04/2012
▌Age : 29
▌Age du Personnage : 22ans depuis 400ans
▌Métier : La chasse contre les créatures de son espèce, les démons et autres sorciers maléfiques lui occupe tout son temps.
▌Force & Pouvoir : Autrefois on l'appelait "William, le sanguinaire". Cela veut tout dire n'est ce pas ? Merveilleusement doué au combat, il serait capable de défier n'importe qui.
▌Faiblesses : Son âme d'humain l'affaiblit, l'assaille de remords et de craintes, ne le laissant jamais en paix.
▌Playlist : Pink Floyd, Iron maiden, Nirvana, The who, The guess who, AC/DC, Saez, Téléphone, louis Bertignac, The clash, EMF, Et j'en passe.
▌Citation : Celui qui se transforme en bête se délivre de la douleur d'être un homme.



Feuille de personnage
CopyRight: Tear's Graph
Disponible pour un Topic ?: Oui =D
RelationShips:

MessageSujet: Re: Entre Deux Feux ft. S. W. Abraham   Mar 26 Juin - 9:32

La brume est dense ce soir, et la nuit viens pourtant à peine de tomber. J’avais besoin d’être seul pour réfléchir à de nombreuses choses. C’est pourquoi je me suis éloigné des quartiers riches qui sont toujours bondé de monde, que ce soit la nuit comme le jour. Je ne voulais pas rester chez moi non plus, j’avais besoin du grand air. C’est pourquoi je me suis rendu à l’est de Salvation. Un quartier calme. Lorsqu’on sort du centre de Salvation nous sommes plus tranquilles. La question que l’on pourrait se poser c’est pourquoi j’ai besoin de réfléchir, et surtout quelles sont les choses qui me travaillent ? Maintenant je suis censé être heureux, j’ai enfin obtenu un entretien avec la meneuse des chasseurs afin de tenter, bien que je sois un vampire, de les rejoindre pour lutter contre les forces du mal et protéger les humains, j’ai très récemment fais l’acquisition d’un superbe appartement. Et par-dessus tout j’ai après 400ans de vie solitaire réussi à me faire un ami. Il est normal qu’en tant que William le sanguinaire je ne pouvais pas avoir d’ami. Mais cela fait un moment que maintenant que je suis redevenu Soul le vampire chasseur de vampire, alors pourquoi n’ai-je jamais réussi jusqu’à aujourd’hui à me faire des amis ? Beaucoup de choses ce sont passé ces dernières semaines c’est pourquoi je suis venu à Harbour Bridge. Pour pouvoir profiter de l’air pur, me tenir droit immobile sur le pont dévasté, à quelques centimètres du bord. Mon nouveau manteau que je compte porter quand, et si je deviendrais chasseur, flottant au vent dans l’obscurité de la lune absente. Mon regard perdu dans le vague je repense à tout ce qu’il s’est passé.

Tout d’abord j’ai suivi un vampire de plus de deux cent ans afin de voir quel était son mode d’alimentation et le convaincre d’en changer. J’avais prévu qu’il refuserait ce qui nous conduirait alors à un combat à mort que je me voyais déjà remporter. Pourtant à ma grande surprise ce vampire était un bout en train et n’a pas broncher. Il a accepté de se contenter tout comme moi des animaux. Et il m’a encore plus surpris en invitant celui qui le menaçait de mort de le suivre pour partager un verre. Ce que nous avons fait et alors nous avons appris à nous connaitre. Il est maintenant devenu mon meilleur ami, ainsi que le seul. C’est lui qui m’a conseillé de rejoindre les chasseurs, il est le seul à posséder une clef de mon appartement, et il est également celui qui était là lorsque cette marque est apparue sur mon bras. Cette marque, ou plutôt ce décompte. Je ne sais toujours pas pourquoi il est apparu ainsi mais apparemment tout le monde a hérité d’un de ces tatouages. Il semblerait que quand le compteur arrive à zéro le cœur des humains s’arrête, alors que celui des vampires implose. Il semble que personne ne puisse échapper à ce compteur. Nous les vampires qui avions pourtant la vie éternelle somme maintenant réduit au même stade que les humains, enfin plus ou moins disons. En ce qui me concerne j’ai encore plusieurs siècles à mon actif. Mais depuis l’apparition de ces marques les gens ont commencé à s’entretuer afin de gagner le plus de temps possible. Il est en effet possible de voler le temps de quelqu’un en le tuant. Seulement personne ne s’est encore attaqué à moi. Je pense que le souvenir du sanguinaire est encore trop présent dans leurs esprits, et tant qu’ils peuvent éviter de venir bêtement ce suicider il l’évite.

Mais ce n’est pas cette marque qui m’embête le plus, quelque chose me dit que ce n’est que temporaire, un mauvais sort lancer sur les gens de salvation, je pense que cela ne durera pas. Ce qui m’inquiète le plus c’est mon future entretient avec la cheftaine des chasseurs. Même si je lui ai sauvé la vie par le passé elle ne se souvient pas de moi, pourtant je compte bien lui rafraîchir la mémoire, mais est-ce que ce sera suffisant pour intégrer ses rangs ? Akkarin mon ami m’a déjà donné des indications et de nombreux conseils afin de parvenir à devenir l’un des leurs, et il a même proposé de m’accompagner au cas où il serait assez sot pour tenter de me tendre un piège. Voilà la raison de ma présence ici, voilà pourquoi je suis là aussi immobile qu’une ombre sur ce point en train de regarder l’horizon. Profitant de la brise sur ma peau froide et dure, profitant du calme et du silence. Mais quelque chose me dit que ce calme sera de courte durée.

Une odeur arrive alors avec la brise constante, un humain arrive sur le pont, je sens son odeur et la vibration que provoque ses pas sur la surface du sol. Je me retourne alors, toujours hors de vue et avec ma vision améliorée par mon état j’observe la personne qui vient troubler ma méditation. Il s’agit d’une jeune femme. Elle parait chargée, et quelque peu fatigué, mais malgré cela elle reste très ravissante. Elle n’égale en rien la vampire que j’aime, mais toutefois elle est plus belle que les filles que j’ai utilisée jusqu’à présent afin de calmer mes ardeurs. Je l’observe toujours quand soudain je la vois sortir une cigarette et fermer les yeux un bref instant. Je vois alors la couleur ardent du foyer de sa cigarette briller. Je suis très étonné de voir cela, et la méfiance prend alors le dessus. Cette jeune femme contrôle alors le feu, l’un des éléments naturels de notre monde. Mais à quel point peut-elle le maitriser ? J’ai vu qu’elle est capable de le générer, mais peut-elle mettre le feu à un vampire par exemple ? Les temps troubles de notre époque voudraient que je m’éloigne rapidement, seulement je ne peux me résoudre à ne pas en savoir plus, ma curiosité est plus forte et c’est pourquoi je ne me cache pas lorsqu’elle regarde dans ma direction. Après tout dans mon uniforme je ressemble à s’y méprendre à un chasseur et non à un vampire, et si toutefois elle tentait de s’en prendre à moi je pourrais toujours user de mon don d’hypnose pour la dissuader, après tout elle n’est qu’humaine, et ces derniers ne peuvent résister à cette capacité.

Une fois qu’elle m’a vu je descends du bord du pont et m’approche doucement de la jeune femme et je lui demande alors :

« Vous voulez un coup de main pour porter vos sacs ? »

Puis j’ajoute avant qu’elle n’est pu dire quoi que ce soit :

« Il n’est pas prudent de se promener seule dans Salvation la nuit, surtout pour une aussi charmante demoiselle que vous. »

Je comte lui proposer de l’escorter mais je veux d’abord voir ce qu’elle va répondre, il n’est pas bon de prendre trop d’initiative sans savoir quelles sont les intentions de la jeune femme.

_________________
Pour un esprit équilibré la mort n'est qu'une grande aventure de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Megan J. Terrence
avatar

Féminin
▌Nombre de messages : 57
▌Fireflies : 1
▌Date d'inscription : 16/06/2012
▌Age : 25
▌Age du Personnage : 19 ans.
▌Métier : Peintre.
▌Force & Pouvoir : La volonté. L'instinct de survie. Le feu.
▌Faiblesses : La solitude. L'angoisse. L'eau. Le feu, à nouveau.
▌Playlist : I Follow Rivers • LYKKE LI / Paradise • COLDPLAY / Princess of China • COLDPLAY ft. RIHANNA / I Need Some Sleep • EELS / A Song For Milly Michaelson • THRICE / Red Sky • THRICE / Funeral Song • BAND OF HORSES / One Big Holiday • MY MORNING JACKET
▌Citation : To collapse all I've learned. To absorb with open eyes to see this. [Requiem]



Feuille de personnage
CopyRight: @ lux aeterna
Disponible pour un Topic ?: Oui =D
RelationShips:

MessageSujet: Re: Entre Deux Feux ft. S. W. Abraham   Mer 27 Juin - 14:37

La route était encore longue jusqu'à l'arrêt de bus, c'est ce qui souvent démotivait la jeune femme à rentrer aussi tard. Marcher la nuit n'était pas sûr, déjà qu'elle craignait même de marcher le jour. Elle avait vu cet homme sur le bord du pont mais elle s'était dit qu'il ne la verrait pas forcément. Un moment tentée de rejoindre l'autre trottoir, elle se ravisa, songeant qu'au pire des cas, elle usera de sa Flamme si les choses s'annonçaient mal. Certains jours, elle voyait ce don comme une malédiction qui finirait par devenir une sorte de marque de fabrique chez elle que tous ses assaillants potentiels connaîtraient et sauraient prévenir, ce qui ne lui serait plus d'aucune utilité. D'autres jours, elle tentait de trouver d'autres attaques que son Feu pourrait causer sans que personne ne puisse s'y attendre. Mais sa journée plutôt calme avait atténué ses élans anxieux et elle refusait inconsciemment de voir le mal partout. Elle avait trouvé des alliés dans cette guerre sans merci, en la personne d'Isobel et de Maya, notamment, du moins, elle l'espérait mais elle ne voulait pas tomber dans le vice inutile et inconscient de se liguer seule contre le reste de Salvation. On ne survivait pas seul, c'était le propre même de l'être humain : vivre en société était un dû qu'elle ne pouvait pas contrôler, comme elle le faisait avec le feu.
L'homme avait regardé dans sa direction et lorsqu'elle fut arrivée à sa hauteur, il descendit du bord pour se rapprocher d'elle. Elle sentit ses jambes vibrer légèrement sous ses pas, signe évident que l'inquiétude reprenait un peu le dessus. Elle remarqua instantanément les vêtements que portaient l'homme, les mêmes que portait Maya, et fut quelque peu soulagée de constater qu'il s'agissait d'un Chasseur. Bien que de nature méfiante, Megan savait qu'un uniforme de Chasseur n'était généralement pas porté par n'importe qui, les non-Chasseurs se camouflant sous le manteau était reperés rapidement par les Confirmés et bien souvent éliminés. Megan se demandait souvent quelle nature prendrait le dessus lorsque le décompte de son virus serait terminé, bien qu'elle espérât bien sûr ne pas rejoindre le rang des créatures sanguinaires et meurtrières. Mais elle ne se posa pas cette question car déjà, l'homme était devant elle et lui demandait :
    __ Vous voulez un coup de main pour porter vos sacs ?

Elle ouvrit la bouche, esquissant un sourire poli, pour décliner sa proposition, préférant croûler sous le poids des livres et du matériel mais elle n'en eut pas l'occasion car, très vite, il ajouta :
    __ Il n’est pas prudent de se promener seule dans Salvation la nuit, surtout pour une aussi charmante demoiselle que vous.

La discussion qui s'engageait lui fit accélérer le pas. Qu'est-ce que ça voulait dire ? C'était le genre de discours qu'aurait tenu Jorgen et on savait tous comment ça s'était terminé avec lui. La gentillesse et les compliments étaient des méthodes connues qu'utilisaient les mauvaises personnes pour attirer les proies naïves dans leurs filets mais ça ne marcherait pas avec Megan. Elle se jura intérieurement que ce ne serait pas ce soir qu'on aurait sa peau ... Elle remarqua rapidement, lorsque dans un mouvement, la manche du manteau que portait l'homme se releva légèrement, qu'il portait une marque sur son bras mais elle n'eut pas le temps de voir beaucoup plus. Elle se contenta de répondre évasivement à sa question première, la voix un peu aiguë et le timbre vacillant :
    __ ... Mes sacs ne sont pas très lourds, je vous remercie ... Et je sais bien que ce n'est pas prudent. C'est pour ça que je rentre ...

Elle voulut rajouter "chez moi" mais préciser où elle vivait n'était pas une bonne chose et elle préféra se taire plutôt que d'ajouter quelque chose qui risquerait de la faire tomber dans la gueule du loup ...
Revenir en haut Aller en bas
http://devil-tears.forumactif.org/t3684-megan-j-terrence
Soul William Abraham
avatar

Masculin
▌Nombre de messages : 90
▌Fireflies : 212
▌Date d'inscription : 15/04/2012
▌Age : 29
▌Age du Personnage : 22ans depuis 400ans
▌Métier : La chasse contre les créatures de son espèce, les démons et autres sorciers maléfiques lui occupe tout son temps.
▌Force & Pouvoir : Autrefois on l'appelait "William, le sanguinaire". Cela veut tout dire n'est ce pas ? Merveilleusement doué au combat, il serait capable de défier n'importe qui.
▌Faiblesses : Son âme d'humain l'affaiblit, l'assaille de remords et de craintes, ne le laissant jamais en paix.
▌Playlist : Pink Floyd, Iron maiden, Nirvana, The who, The guess who, AC/DC, Saez, Téléphone, louis Bertignac, The clash, EMF, Et j'en passe.
▌Citation : Celui qui se transforme en bête se délivre de la douleur d'être un homme.



Feuille de personnage
CopyRight: Tear's Graph
Disponible pour un Topic ?: Oui =D
RelationShips:

MessageSujet: Re: Entre Deux Feux ft. S. W. Abraham   Mer 27 Juin - 16:08

_ ... Mes sacs ne sont pas très lourds, je vous remercie ... Et je sais bien que ce n'est pas prudent. C'est pour ça que je rentre ...

A ces mots je comprends vite que la jeune femme n’est pas en confiance. Quoi de plus normal ? Pourtant je ne lui veux aucun mal, je n’ai pas pour habitude de m’en prendre aux humains, au contraire je les protège de mes homologues. Elle m’indique qu’elle rentre, je suppose donc qu’elle rentre chez elle, et que donc elle n’habite pas trop loin d’ici, ce qui rajoute encore un peu de confort à ma supposition de la méfiance de la jeune humaine. En effet lorsqu’on vit dans un quartier comme le siens on ne fait confiance à personne, encore moins à un homme tel que moi. J’envisage donc de la laisser partir quand soudain je sens une nouvelle odeur, une odeur qui n’augure rien de bon. Je me concentre quelque peu afin de pouvoir identifier cette odeur et surtout en trouver la source. C’est maintenant chose faite, et j’entends alors et vois un vampire, sûrement du virus s’élancer dans le dos de la jeune femme.

Dans un mouvement rapide je traverse la distance qui me sépare de l’humaine et j’assène un coup critique à la créature qui vient de tenter de lui sucer son sang. Je me place alors entre la victime et son assaillant et je regarde le vampire à terre, je ne lui ai pas porté un coup mortel, mais il n’est plus en état de se battre. Je lui lance un regard sévère avant de lui dire :

« Maintenant vas-t-en, et préviens tes petits copains qui nous observent en ce moment même que quiconque tentera de faire du mal à cette jeune femme devra en répondre devant Soul William Abraham. »

Avec quelques difficultés il acquiesce et s’en va comme je le lui ai ordonné. Je me retourne alors vers la jeune femme, quelque peu surprise, et je m’excuse alors en faisant une révérence et en disant :

« Veuillez m’excuser pour cette incartade mais je ne pouvais décemment pas laisser ce vampire s’en prendre à vous »

Même si je pense que le pouvoir du feu de la jeune femme aurait pu suffire à terrasser ce dernier, elle ne l’avait pas vu venir et donc aurait quand même subit des dommages. Au moins mon intervention lui aura éviter des blessures. La jeune femme m’a clairement dit qu’elle ne voulait pas de mon aide tout à l’heure, c’est pourquoi je m’apprête à m’en aller. Mais avant cela je me dois de me présenter même si elle a déjà entendu mon nom, qui je le pense ne lui sera pas inconnu. Qui ne connaît pas encore Soul le chasseur de vampire, ou à mon plus grand regret William le sanguinaire ?
Selon celui des deux qu’elle connaît elle sera soit terrifiée soit en confiance. Si elle connaît les deux alors son avis sera partagé. Je me présente alors :

« Soul William Abraham, pour vous servir. »

A nouvelle fois je fais une petite révérence, nullement à confondre comme de la soumission mais de la politesse. C’est comme cela que mon père m’a appris à traité la gente féminine à mon époque. Cela est peut-être vieux jeu mais je ne vois pas pourquoi je perdrais mes bonnes habitudes. Après tout les méthodes modernes ne sont pas bien mieux que les anciennes mœurs.

Je vais maintenant m’éloigner de la jeune femme, mais je vais alors la mettre au moins en garde quand à la quantité des alliés de la créature mise hors d’état de nuit plus tôt.

« Vous m’avez fait comprendre que vous ne désiriez pas de mon aide, dans ce cas soyez prudente, il ne devrait plus vous importuner ce soir, mais restez tout de même sur vos gardes. »

Cette fois alors je me retourne prêt à partir.

_________________
Pour un esprit équilibré la mort n'est qu'une grande aventure de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Megan J. Terrence
avatar

Féminin
▌Nombre de messages : 57
▌Fireflies : 1
▌Date d'inscription : 16/06/2012
▌Age : 25
▌Age du Personnage : 19 ans.
▌Métier : Peintre.
▌Force & Pouvoir : La volonté. L'instinct de survie. Le feu.
▌Faiblesses : La solitude. L'angoisse. L'eau. Le feu, à nouveau.
▌Playlist : I Follow Rivers • LYKKE LI / Paradise • COLDPLAY / Princess of China • COLDPLAY ft. RIHANNA / I Need Some Sleep • EELS / A Song For Milly Michaelson • THRICE / Red Sky • THRICE / Funeral Song • BAND OF HORSES / One Big Holiday • MY MORNING JACKET
▌Citation : To collapse all I've learned. To absorb with open eyes to see this. [Requiem]



Feuille de personnage
CopyRight: @ lux aeterna
Disponible pour un Topic ?: Oui =D
RelationShips:

MessageSujet: Re: Entre Deux Feux ft. S. W. Abraham   Mer 4 Juil - 1:49

Les gestes et réactions de l'homme qui s'était approché de Megan rassuraient petit à petit la jeune femme. Il ne semblait pas lui vouloir de mal mais on n'était jamais trop sûr de rien, dans ce monde. L'habit ne fait jamais le moine, pensait-elle souvent. Alors, elle marchait l'allure hâtive, le pas plus lourd, observant attentivement chacun des gestes de cet homme, les yeux rivés alternativement sur ses mains et son visage. Alors qu'elle avançait jusqu'à la sortie du pont, le jeune homme s'élança soudain vers elle. Elle stoppa sa marche net, baissant la tête instinctivement en croyant à une attaque de sa part, lorsqu'elle réalisa qu'il s'agissait en réalité de tout autre chose. Se retournant pour évaluer la situation, elle prit conscience qu'elle avait été suivie par une autre créature, prête à l'attaquer lâchement de dos. Mais l'inconnu qu'elle venait de rencontrer s'était interposé à temps et mit hors d'état de nuire ce qui semblait être un vampire. Un coup sourd frappa le coeur de Megan, la peur paralysant tous ses membres. Elle savait bien que son pouvoir sur le feu avait des utilités non négligeables mais une attaque mesquine comme celle que comptait exécuter le vampire à ses trousses ne lui aurait jamais permis de s'en servir à temps. Elle se sentait incroyablement vulnérable et, d'une certaine, incroyablement redevable à cet homme qui venait de lui sauver la vie.

    __ Maintenant vas-t-en, et préviens tes petits copains qui nous observent en ce moment même que quiconque tentera de faire du mal à cette jeune femme devra en répondre devant Soul William Abraham.

Le vampire s'en fut aussitôt sans demander son reste. Mais Megan restait figée, les pieds rivés au sol. Son regard croisa celui de Soul William Abraham, tandis qu'elle tentait de se rappeler pourquoi elle connaissait ce nom ... Effectivement, elle avait bien entendu parler de lui et à vrai dire, les deux sons de cloche bien différents qu'on diffusait à son sujet étaient parvenus jusqu'à elle. Elle savait qu'à ce nom était aussi bien attribué les sobriquets de William le Sanguinaire et de Soul le Chasseur. Elle n'avait jamais su se faire un avis quelconque à son sujet, n'étant pas certaine de la crédibilité de ces appelations. Etait-il encore l'être meurtrier ou avait-il réellement changé son chemin de vie et s'était repenti pour s'allier à la cause humaine ? Les gens étaient-ils capables de changer ? Elle songea fugitivement à Caleb, des souvenirs lui parvinrent mais elle fut incapable de les retenir suffisamment longtemps et déjà, elle ne se souvenait plus de lui ...

    __ Veuillez m’excuser pour cette incartade mais je ne pouvais décemment pas laisser ce vampire s’en prendre à vous.

Elle ouvrit la bouche pour dire quelque chose mais il lui fallut plusieurs secondes avant qu'un son ne parvienne à s'échapper de ses lèvres.

    __ Merci, murmura-t-elle enfin, incapable de parler plus fort, encore surprise par l'action qui venait tout juste de se dérouler derrière elle.

Il se présenta alors, révérencieusement, comme s'il venait d'une autre époque. Elle se sentit flattée de le voir se pencher ainsi vers elle.

    __ Soul William Abraham, pour vous servir.
    __ Merci. fit-elle encore, avant de se présenter à son tour. Je m'appelle ...

Elle hésita un instant. Devait-elle décliner sa véritable identité, si toutefois cette identité-là lui appartenait réellement ... Ou devait-elle se présenter sous un faux nom afin de se protéger encore un peu de lui ... Il lui semblait que Soul William Abraham était un homme en qui elle pouvait avoir confiance mais il lui faudrait du temps avant d'être certaine de son jugement.

    __ Je m'appelle Megan Cooper.

Megan était un joli prénom, la seule bonne chose que sa mère avait su lui donner. Cooper ne signifiait rien à ses yeux, c'était un nom venu au hasard, très courant ici, et elle se sentait à la fois très satisfaite et très gênée de s'être attribué ce nom de famille là. Soul eut l'air de s'éloigner d'elle, comme elle lui avait fait comprendre plus tôt mais il la mit en garde toutefois :

    __ Vous m’avez fait comprendre que vous ne désiriez pas de mon aide, dans ce cas soyez prudente, il ne devrait plus vous importuner ce soir, mais restez tout de même sur vos gardes.

Sa très grande capacité à l'angoisse fit alors réaliser à Megan qu'elle venait d'échapper à une attaque mais que d'autres pouvaient encore survenir à tout instant entre maintenant et le moment où elle serait rentrée chez elle. La peur engourdit encore un peu plus ses jambes, et elle songea qu'une escorte la rassurerait, même si elle aurait préféré que cette tâche soit confiée à Maya plutôt qu'à un homme qu'elle venait à peine de connaître. Dans l'espoir de rattraper Soul, elle lança :

    __ Après l'incident qu'il vient de se passer ... je ne vous cacherai pas que je serai plus rassurée d'être accompagnée ... Si cela ne vous ennuie pas ...

Elle se mordit la lèvre inférieure en espérant n'être pas tombée sur pire que ce à quoi elle venait d'échapper.
Revenir en haut Aller en bas
http://devil-tears.forumactif.org/t3684-megan-j-terrence
Soul William Abraham
avatar

Masculin
▌Nombre de messages : 90
▌Fireflies : 212
▌Date d'inscription : 15/04/2012
▌Age : 29
▌Age du Personnage : 22ans depuis 400ans
▌Métier : La chasse contre les créatures de son espèce, les démons et autres sorciers maléfiques lui occupe tout son temps.
▌Force & Pouvoir : Autrefois on l'appelait "William, le sanguinaire". Cela veut tout dire n'est ce pas ? Merveilleusement doué au combat, il serait capable de défier n'importe qui.
▌Faiblesses : Son âme d'humain l'affaiblit, l'assaille de remords et de craintes, ne le laissant jamais en paix.
▌Playlist : Pink Floyd, Iron maiden, Nirvana, The who, The guess who, AC/DC, Saez, Téléphone, louis Bertignac, The clash, EMF, Et j'en passe.
▌Citation : Celui qui se transforme en bête se délivre de la douleur d'être un homme.



Feuille de personnage
CopyRight: Tear's Graph
Disponible pour un Topic ?: Oui =D
RelationShips:

MessageSujet: Re: Entre Deux Feux ft. S. W. Abraham   Mer 4 Juil - 9:35

« Veuillez m’excuser pour cette incartade mais je ne pouvais décemment pas laisser ce vampire s’en prendre à vous. »

Près que j’ai prononcé ces mots elle me regarde sans rien dire la bouche ouverte, peut-être choqué, ou peut-être simplement reconnaissante, je ne saurais dire dans l’immédiat. Une chose est sûre elle veut dire quelque chose mais n’y parvient qu’après un petit temps :

« Merci » parvient-elle finalement à me murmurer. C’est alors que je décide de me présenter en effectuant une petite révérence comme le veulent les coutumes de mon époque. En effet j’ai plus de 400ans et mon éducation date de l’âge à laquelle je suis venu au monde et non celle de ma transformation. Et si toutefois cette dernière devait dater de l’âge de ma transformation les coutumes d’usages serait les mêmes car je n’ai vécu que peu de temps en tant qu’humain. Alors que je sors de ma révérence polie elle me dit à nouveau :

« Merci, Je m'appelle ... »

Cette hésitation en dit long, plus qu’elle ne pourrait le croire. Nous pourrions mettre ça sur le choc de l’évènement récent mais comme elle a tout de même réussi à articuler par deux fois merci je doute que ce soit cela qui puisse l’empêcher de dire son nom. Non je pense plutôt qu’elle hésite, car même si je viens de la sauver, rien ne lui prouve que je suis totalement honnête. Et après tout si elle connait William le sanguinaire la révélation sur mon nom doit lui avoir provoqué de sérieux doutes sur mes intentions. Toutefois elle ne semble pas plus effrayée que perplexe. J’en conclus donc au vu de son hésitation et de son visage qu’elle a entendu parler aussi bien du sanguinaire que de Soul le vampire chasseur de vampire. Cela me rappelle que j’aimerais bien pouvoir prochainement me faire simplement appeler Soul le chasseur, et uniquement le chasseur. Mais cela ne dépendra que de ma façon de plaider ma cause au près de la jeune Aube et de son indulgence quand à mon état.

« Je m'appelle Megan Cooper. »

C’est astucieux ou alors une simple coïncidence, mais Cooper est un nom très courant dans les banlieues de Salvation, pourtant il m’est impossible de savoir si elle dit vrai, et après tout je n’ai aucune raison de mettre en doute ses dires. De toutes les façons je n’ai pas besoin du nom ni du visage de la personne que je souhaite tué si toutefois j’y suis confronté. Oui je me compare en quelque sorte à Kira, le héros d’une animation japonaise adapté elle-même d’un livre qu’on appelle manga. Ce dernier est doté des pouvoirs d’un shinigami et s’est donné pour but de tuer tous les criminelles, et pour cela il doit connaitre leurs noms et leurs visages. C’est l’une des différences entre lui et moi , l’autre différence est que lui n’est pas obligé de mener des combats afin de faire ce qu’il veut contrairement à moi. Mais je m’égard, tout ça parce que elle a un nom tout a fait commun. Encore est-il que je n’ai jamais entendu d’une Mlle ou d’une Mme Cooper capable de manier le feu à sa guise, mais à bien y réfléchir je n’ai jamais entendu parler de personne capable de manier le feu.

Elle m’a alors fais comprendre qu’elle ne voulait pas de compagnie, et bien que je vienne de lui sauver la vie je doute que ses intentions à ce propos ont changé, je vais donc réaliser son souhait tout en la mettant en garde malgré tout. Il serait dommage qu’il arrive quelque chose à ce visage si ravissant :

« Vous m’avez fait comprendre que vous ne désiriez pas de mon aide, dans ce cas soyez prudente, il ne devrait plus vous importuner ce soir, mais restez tout de même sur vos gardes »

C’est alors que je commence à m’éloigner, à pas humain, après tout la nuit est encore jeune et je ne suis pas pressé. Je suis en plein questionnement sur les pouvoirs de cette jeune femme. Mais ce qui peut devenir effrayant c’est si cette fille vient à être contaminé par le virus, ce qui est peut-être le cas d’ailleurs, lors de sa probable transformation son don deviendra encore plus puissant. Et il semble déjà suffisamment puissant pour venir à bout d’un vampire du virus, alors qu’en sera-t-il quand elle se transformera ? Me voilà encore en train de faire de suppositions, rien ne peux me prouver qu’elle est atteinte par un quelconque virus. Tandis que je m’éloigne sa voix m’arrive alors :

« Après l'incident qu'il vient de se passer ... je ne vous cacherai pas que je serai plus rassurée d'être accompagnée ... Si cela ne vous ennuie pas ... »

Si cela m’ennuyait je ne te l’aurais pas proposé voyons. Et puis je vais pouvoir en apprendre plus sur ton pouvoir et peut-être même sur ta personne. Je retourne alors vers elle toujours d’un pas lent, même pour un humain et arrivé devant elle et je fais une fois de plus une petite révérence avant de lui tendre mon bras tel un gentleman en lui disant :

« Ce serait pour moi un honneur, Mlle Cooper »

Après une hésitation certaine elle se saisit de mon bras et nous commençons à marcher dans la direction de son choix afin de la ramener chez elle. Bien que je sois aussi dur que le roc c’est avec douceur que je traite la main qui est à présent posé sur la mienne. Bien que j’ai envie d’en savoir plus sur elle, et plus particulièrement sur son don si particulier, je vais laisser la jeune femme diriger la conversation et de ce fait l’engager.

_________________
Pour un esprit équilibré la mort n'est qu'une grande aventure de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Megan J. Terrence
avatar

Féminin
▌Nombre de messages : 57
▌Fireflies : 1
▌Date d'inscription : 16/06/2012
▌Age : 25
▌Age du Personnage : 19 ans.
▌Métier : Peintre.
▌Force & Pouvoir : La volonté. L'instinct de survie. Le feu.
▌Faiblesses : La solitude. L'angoisse. L'eau. Le feu, à nouveau.
▌Playlist : I Follow Rivers • LYKKE LI / Paradise • COLDPLAY / Princess of China • COLDPLAY ft. RIHANNA / I Need Some Sleep • EELS / A Song For Milly Michaelson • THRICE / Red Sky • THRICE / Funeral Song • BAND OF HORSES / One Big Holiday • MY MORNING JACKET
▌Citation : To collapse all I've learned. To absorb with open eyes to see this. [Requiem]



Feuille de personnage
CopyRight: @ lux aeterna
Disponible pour un Topic ?: Oui =D
RelationShips:

MessageSujet: Re: Entre Deux Feux ft. S. W. Abraham   Mer 25 Juil - 11:14

Hésitante face à cet homme, Soul William, qui lui faisait face, Megan se laissa malgré tout prendre au jeu. Une voix en elle lui conseilla de rester sur ses gardes, l'autre ne pouvait que remercier l'intervention soudaine de ce Chasseur - parce qu'il avait tout l'air d'en être un - pour lui avoir sauver la mise après l'attaque impromptue d'un vampire. Elle déclina son identité, mentant pourtant sur son nom de famille. Non qu'elle fut assez naïve pour douter qu'on ait besoin de savoir son nom complet si on comptait la liquider mais simplement, elle avait des ennemis dangereux derrière elle et elle ne savait pas dans quel rang se situait Soul. Après tout, entre le Sanguinaire et le Chasseur, allez donc savoir de quel côté il s'était rangé à présent. Et si toutefois, il comptait parmi ses connaissances Jorgen ou Caleb ou autre, elle préférait qu'il ne sache pas que c'était elle qu'ils cherchaient à tuer.

Il était sur le point de reprendre sa propre route, la laissant continuer la sienne, lorsqu'elle changea d'avis, après sa mise en garde. Et surtout, après l'attaque du vampire. Elle savait que c'était l'heure pour les vampires de sortir de leur tanière, le soleil s'était couché quelques deux heures auparavant et ils rôdaient parmi eux, affamés, silencieux et invisibles. Son arrêt de bus était à 1 000 m d'eux mais cette distance était suffisante pour se faire bouffer trois fois.

Soul William se tourna alors vers elle et, après une nouvelle révérence, lui tendit son bras, gentleman, en lui assurant :
    __ Ce serait pour moi un honneur, Mlle Cooper.
Elle sourit légèrement, chuchota un merci et se saisit du bras de l'homme. Il avait des muscles très vigoureux mais ses gestes étaient très doux, malgré tout. Il ne disait plus rien et Megan se sentait particulièrement intéressée par l'homme qui l'accompagnait. Après une courte marche en silence, elle décida de rompre ce dernier :
    __ Est-ce indiscret si je vous demande ce que vous faites dans la vie, Monsieur Abraham ? demanda-t-elle alors, en tournant son regard vers lui.
Bien sûr, elle eut envie de demander clairement "êtes-vous toujours un tueur sans pitié ou cherchez-vous la rédemption en accomplissant des actes de bienveillance ?" mais c'était très cash et Megan n'était pas capable d'une telle franchise. Les tirades franches et blessantes débitées sans préavis, très peu pour elle. Elle n'était pas ce genre de fille qui envoyait paître sans état d'âme. Il lui fallait toujours beaucoup de temps pour réunir ses paroles sur sa langue avant de délier cette dernière pour les faire entendre. Plus discrète, plus réservée, c'était probablement ça. Elle préférait parler avec tact et peser ses mots. Toujours était-il qu'elle voulait en apprendre plus sur cet homme, démêler le vrai du faux sans pour autant égratigner son égo. Elle lui demanda alors :
    __ Ce n'est pas souvent que je rencontre des hommes aux manières si polies. Je dois dire que ... c'est très agréable. Vous semblez tout droit venu d'une autre époque.
Elle se doutait bien que ce fût le cas. Il n'y avait qu'à écouter son discours et s'attarder un moment sur ses manières. Tout dans son comportement et ses gestes évoquait une autre culture, ou plutôt une autre vie. Mais elle préféra s'en tenir à cela, écoutant avec attention et intérêt les paroles de son interlocuteur.
Revenir en haut Aller en bas
http://devil-tears.forumactif.org/t3684-megan-j-terrence
Soul William Abraham
avatar

Masculin
▌Nombre de messages : 90
▌Fireflies : 212
▌Date d'inscription : 15/04/2012
▌Age : 29
▌Age du Personnage : 22ans depuis 400ans
▌Métier : La chasse contre les créatures de son espèce, les démons et autres sorciers maléfiques lui occupe tout son temps.
▌Force & Pouvoir : Autrefois on l'appelait "William, le sanguinaire". Cela veut tout dire n'est ce pas ? Merveilleusement doué au combat, il serait capable de défier n'importe qui.
▌Faiblesses : Son âme d'humain l'affaiblit, l'assaille de remords et de craintes, ne le laissant jamais en paix.
▌Playlist : Pink Floyd, Iron maiden, Nirvana, The who, The guess who, AC/DC, Saez, Téléphone, louis Bertignac, The clash, EMF, Et j'en passe.
▌Citation : Celui qui se transforme en bête se délivre de la douleur d'être un homme.



Feuille de personnage
CopyRight: Tear's Graph
Disponible pour un Topic ?: Oui =D
RelationShips:

MessageSujet: Re: Entre Deux Feux ft. S. W. Abraham   Mer 25 Juil - 14:20

__ Est-ce indiscret si je vous demande ce que vous faites dans la vie, Monsieur Abraham ?

Je ne suis nullement surpris par le fond de sa question, en revanche ce qui me surprend est la tournure de celle-ci. La jeune femme ne manque pas d’un certains tact, mais en ce qui me concerne je comprends ce qu’elle veut savoir. J’ai vu du doute dans ses manières et dans son regard à l’évocation de mon nom, avec je dirais un brin de terreur très, trop bref pour être perceptible par un humain. Elle sait donc qui est William le sanguinaire ou encore Soul le vampire chasseur de vampire. J’interprète donc ça question comme étant une question pour savoir avec lequel des deux elle partage un bout de chemin. Mais d’un autre côté je pense qu’elle se doute déjà dans un sens qu’elle ne fait pas cela avec le sanguinaire. Ou alors elle espère pouvoir s’attirer les faveurs du plus cruel de tous, et ainsi de bénéficier de sa protection. Non elle n’est pas assez sotte pour cela, je pense qu’elle est presque sûre que je suis Soul et non William. Elle me pose simplement la question dans le but de se rassurer. Maintenant je vais jouer un peu à son jeu histoire d’entretenir de bonnes relations :

« Mlle Cooper, commencez s’il vous plait par m’appeler Soul, ensuite je suis actuellement à la recherche d’un emploi, j’ai d’ailleurs réussi à décrocher un entretien pour un travail très précis »

Inutile d’en dire plus, mon allure et mon ton laisse facilement deviner quel métier je cherche à exercer. Il est amusant de parler de cela comme d’un métier, beaucoup qualifie ça comme une bonne œuvre ou un combat contre le mal. Personnellement je n’ai pas besoin de cela pour me battre contre le mal, pour moi il s’agit d’un but dans la vie. De pouvoir dire que je possède un travail qui plus est. Je lui offre un sourire charmeur avant de reprendre :

« Votre tact est très plaisant, mais n’aillez pas peur d’allez droit au but, vous n’avez aucune chance de me vexer de quelques manière que ce soit. » Je marque alors une courte pause avant de reprendre :
« En ce qui concerne la réponse à votre question précise : William n’aurait pas pris la peine de vous raccompagner chez vous, rassurez vous. »

Je sens bien qu’elle n’est plus effrayée, cependant je ne peux ne pas voir une petite once de soulagement s’élever de son aura. Nous marchons à un rythme très lent et je sens sa main chaude et douce en contact directe avec ma peau froide et dure. Nous continuons alors à marcher puis elle reprend alors :

__ Ce n'est pas souvent que je rencontre des hommes aux manières si polies. Ce qui est vraiment ... agréable, je dois dire. Vous semblez tout droit venu d'une autre époque.

En effet mon éducation veut que je sois plus polie que la moyenne, mais cela n’est du qu’à mon époque et principalement à mon refus de me mettre à la mode. Je devrais d’ailleurs demander des conseils à ce propos à Akkarin, car lui semble bien mieux s’intégrer que n’importe lequel des nôtres. Je repense alors à la dernière fois où l’in s’est vu, et je revois encore son visage terrifié lorsqu’il avait compris ce que signifiait ses marques sur nos bras.
Je suis tout de suite après allez voir comment se portais l’élu de mon cœur, mais tout semblait bien allez pour elle et ceux pour deux raisons. La première est qu’elle n’est vraiment pas commode, après tout elle à été formé par le meilleur. Et deuxièmement car tout le monde sait qui est son géniteur, et de ce fait ils ne savent pas s’il est bien prudent de s’en prendre à elle.

Je rattrape mon esprit qui ne cesse de vagabonder d’une idée à une autre afin d’apporter une réponse à la question qui n’en est pas vraiment une de Megan.

« Comme vous le savez à présent je ne suis plus tout jeune, et en effet mes manières viennent d’une époque bien éloigné de celle-ci. Seulement je ne comprends pas comment le respect de la gente féminine à pu baisser autant en si peu de siècles. »

Maintenant que la maîtresse du feu a obtenu les réponses qu’elle cherchait il ne me reste plus qu’a essayer de reprendre les rennes de le conversation afin d’en apprendre plus sur elle dans un premier temps et pourquoi pas sur son pouvoir par la suite. Reste plus qu’a espérer qu’elle n’est pas du genre caractérielle et qu’elle décide de garder le contrôle de la conversation. Après tout je ne peux pas encore le savoir nous n’avons que très peu parler pour le moment. Je lui ai cependant avoué sans mal que j’étais un vampire des plusieurs siècles. En même temps après m’avoir vu à l’œuvre elle ne pouvait plus en douter, et puis quand je me suis présenté sous mon nom complet elle avait sûrement fais le rapprochement avec mon nombre d’année, même si elle n’a sûrement jamais eu l’occasion de rencontrer le sanguinaire en chaire et en os. S’il figure dans les livres d’histoires c’est justement parce qu’il est l’un des plus vieux et des plus cruelles vampires que ce monde n’est jamais connu.

« Si vous le permettez Mlle, je voudrais également vous demander ce que vous faites dans la vie ? »

C’est un moyen pour moi de voir si elle compte bel et bien me laissez reprendre le contrôle de la discussion ou si elle va m’obliger à user de ruse afin de pouvoir l’interroger sur son fameux pouvoir. Pourquoi ce dernier m’intéresse-t-il autant ? Peut-être simplement car, si elle parvient à le maitriser et à l’intensifier elle pourrait me réduire à néant d’un simple claquement de doigt. C’est pourquoi je dois déterminer maintenant si elle représente ou non une menace pour moi. Bien que j’en doute. J’attends alors qu’elle me réponde, à l’affut des signes qui me montreront qu’il est temps de l’interroger sur son pouvoir si spécial.

_________________
Pour un esprit équilibré la mort n'est qu'une grande aventure de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Megan J. Terrence
avatar

Féminin
▌Nombre de messages : 57
▌Fireflies : 1
▌Date d'inscription : 16/06/2012
▌Age : 25
▌Age du Personnage : 19 ans.
▌Métier : Peintre.
▌Force & Pouvoir : La volonté. L'instinct de survie. Le feu.
▌Faiblesses : La solitude. L'angoisse. L'eau. Le feu, à nouveau.
▌Playlist : I Follow Rivers • LYKKE LI / Paradise • COLDPLAY / Princess of China • COLDPLAY ft. RIHANNA / I Need Some Sleep • EELS / A Song For Milly Michaelson • THRICE / Red Sky • THRICE / Funeral Song • BAND OF HORSES / One Big Holiday • MY MORNING JACKET
▌Citation : To collapse all I've learned. To absorb with open eyes to see this. [Requiem]



Feuille de personnage
CopyRight: @ lux aeterna
Disponible pour un Topic ?: Oui =D
RelationShips:

MessageSujet: Re: Entre Deux Feux ft. S. W. Abraham   Mer 1 Aoû - 8:44

Alors qu'elle engageait la conversation sur les occupations quotidiennes de Soul, Megan regardait d'un oeil prudent autour d'elle, non sans rester à l'écoute de son interlocuteur. Les ténèbres s'épaississaient autour d'eux, les lumières dans la rue adjacente étaient encore assez loin. Ils marchaient lentement. Ca ne dérangeait pas vraiment Megan. Elle était partie très en avance avant l'arrivée du dernier bus qui la ramenerait chez elle, aussi avait-elle encore un peu de temps devant elle. Evidemment, à l'évocation de son nom, elle avait eu un frisson de crainte, mais les manières de l'homme ne correspondaient pas avec la description qu'elle avait lue et qu'on lui avait souvent faite de William le Sanguinaire. Beaucoup autour d'elle lui avait évoqué la rédemption du vampire. Elle n'était pas friande de oui-dires mais malgré tout, elle s'y intéressait toujours pour savoir à qui elle avait à faire.
    __ Mlle Cooper, commencez s’il vous plait par m’appeler Soul, ensuite je suis actuellement à la recherche d’un emploi, j’ai d’ailleurs réussi à décrocher un entretien pour un travail très précis.
    __ Je vois, Soul. Je vous souhaite bonne chance, alors, pour impressionner vos ... futurs employeurs.
Megan hésitait sur les mots, non par peur mais parce qu'elle était toujours timide, même avec ses propres amis et elle ne savait pas bien comment s'appelaient entre eux les Chasseurs. Quel nom les jeunes recrues donnaient-ils aux Chasseurs expérimentés ? Elle qui travaillait dans un milieu artistique plus solitaire, elle n'en avait pas la moindre idée. Maya ne parlait de ses collègues qu'en citant leurs prénoms, jamais leur statut. Etre Chasseur ne constituait effectivement pas d'un métier à proprement parler, d'une carrière à laquelle on se destine dès la plus tendre enfance, mais c'était une activité de temps plein qui requérait de l'énergie et de la disponibilité. Comme tout vrai boulot, en quelques sortes. Cependant, Soul continuait :
    __ Votre tact est très plaisant, mais n’aillez pas peur d’allez droit au but, vous n’avez aucune chance de me vexer de quelques manière que ce soit.
Megan se sentit à la fois flattée et embarrassée mais avant qu'elle n'ait pris le temps de répondre, Soul ajoutait déjà :
    __ En ce qui concerne la réponse à votre question précise : William n’aurait pas pris la peine de vous raccompagner chez vous, rassurez vous.
La jeune fille simula une légère quinte de toux pour dissimuler l'embarras qui prenait clairement le pas sur la flatterie. Elle fut rassurée, également, de connaître cette réponse, bien qu'à dire vrai, elle aurait préféré se faire son idée toute seule sans laisser deviner à Soul la véritable question qui la taraudait. C'est alors qu'elle lui fit part de son agréable surprise quant à ses manières polies venues d'un autre âge. Evidemment, étant donné l'âge de l'homme, il y avait fort à parier qu'il ait gardé des traces de son éducation, fûsse-t-elle très lointaine désormais. D'aucuns, à l'époque actuelle, trouverait sa politesse quelque peu archaïques et vieux-jeu mais Megan aimait les hommes galants. Ca la changeait grandement de Caleb. Encore une fois, elle se surprit à songer à lui en un instant pareil. Et aussi fugace fut son souvenir de lui, il disparut subitement et elle ne se rappelait déjà ni son nom et son visage. Déjà Soul reprenait :
    __ Comme vous le savez à présent je ne suis plus tout jeune, et en effet mes manières viennent d’une époque bien éloigné de celle-ci. Seulement je ne comprends pas comment le respect de la gente féminine à pu baisser autant en si peu de siècles.
    ___ Je vous suis ... fit-elle en cherchant quoi répondre de pertinent.
Megan était sans cesse à la recherche de quoi dire, tournant toujours sept fois sa langue dans sa bouche, pour éviter de parler pour ne rien dire ou débiter une ânerie ou encore se contredire elle-même et se déscréditer ainsi.
    __ C'est vrai que les hommes y gagneraient à être plus ... délicats envers les femmes. Mais on a aussi beaucoup changé depuis votre époque, j'imagine. Nous sommes plus libres, notre place n'est plus la même dans la société. Cela a probablement changé en partie les relations et les marques de respect entre les sexes.
C'était une idée lancée en l'air. Megan n'était jamais très sûre de ce qu'elle disait et qu'elle puisse avoir réfléchi trois bonnes heures à ses paroles n'auraient rien changé. Mais après tout, ça avait un peu de logique. Les femmes étaient autrefois cantonnées aux rôles de mères et d'épouses, avec très peu de droit, même si les moeurs n'étaient pas les mêmes selon les pays. Aujourd'hui, les femmes travaillaient au même titre que les hommes, certaines exerçaient des métiers qu'on réservait depuis toujours aux hommes, d'ailleurs. Elles avaient le même droit qu'eux pour s'exprimer, étudier, vivre une vie indépendante des hommes ... La jeune fille ne voyait rien de plus à ajouter et Soul lui retourna alors sa première question :
    __ Si vous le permettez Mlle, je voudrais également vous demander ce que vous faites dans la vie ?
    __ Je suis artiste peintre.
Elle désigna d'un signe de tête les sacs qu'ils tenaient en main, lui signifiant par là qu'ils avaient un rapport avec son métier. Et pour cause car ils contenaient un matériel assez conséquent dont elle avait besoin pour travailler. Etant donné la vitesse à laquelle les tubes de gouache partaient, elle se devait d'en acheter énormément pour éviter de courir tous les jours en racheter. Et les toiles aussi étaient vite utilisées, avec toutes les commandes qu'elle devait réaliser pour ses clients et les peintures personnelles qu'elle se réservait. Ses vieux pinceaux avaient des poils si effilochés qu'il ne faisaient désormais plus l'affaire pour peindre les petits détails.
    __ Pour l'instant, je ne travaille que sur commande de client, je réalise aussi des portraits spontanés certains matins de la semaine sur les places fréquentées. Mais j'aimerais ouvrir ma propre galerie. Plus tard, peut-être, expliqua-t-elle dans un sourire.
Parler de son métier la ravissait au plus haut point et elle n'avait aucun mal à vivre de son art. Combien de fois avait-elle entendu sa mère dénigrer ses dessins et lui assurer qu'elle ne pourrait jamais espérer grand-chose en se lançant dans un tel métier ? Peu lui importait ... Elle aurait probablement dû la brûler vive ... Mais elle voulait imaginer le plaisir de voir son visage se décomposer si un jour son nom venait à être connu.
Revenir en haut Aller en bas
http://devil-tears.forumactif.org/t3684-megan-j-terrence
Soul William Abraham
avatar

Masculin
▌Nombre de messages : 90
▌Fireflies : 212
▌Date d'inscription : 15/04/2012
▌Age : 29
▌Age du Personnage : 22ans depuis 400ans
▌Métier : La chasse contre les créatures de son espèce, les démons et autres sorciers maléfiques lui occupe tout son temps.
▌Force & Pouvoir : Autrefois on l'appelait "William, le sanguinaire". Cela veut tout dire n'est ce pas ? Merveilleusement doué au combat, il serait capable de défier n'importe qui.
▌Faiblesses : Son âme d'humain l'affaiblit, l'assaille de remords et de craintes, ne le laissant jamais en paix.
▌Playlist : Pink Floyd, Iron maiden, Nirvana, The who, The guess who, AC/DC, Saez, Téléphone, louis Bertignac, The clash, EMF, Et j'en passe.
▌Citation : Celui qui se transforme en bête se délivre de la douleur d'être un homme.



Feuille de personnage
CopyRight: Tear's Graph
Disponible pour un Topic ?: Oui =D
RelationShips:

MessageSujet: Re: Entre Deux Feux ft. S. W. Abraham   Mer 1 Aoû - 10:28

__ Je vois, Soul. Je vous souhaite bonne chance, alors, pour impressionner vos ... futurs employeurs.

Cela est très aimable de sa part seulement ce sera à moi de montrer que je suis capable de me comporter comme un humain. Et il sera aussi nécessaire que je leur prouve que mes intentions sont bonnes. En revanche si toutefois je me fais enrôler, je ne supporterai pas d’avoir un partenaire qui m’appelle le bleu ou tout autre surnom stupide qui me rappelleront que je suis nouveau. Surtout que, toujours dans l’hypothèse où je deviendrais l’un des leurs, j’ai pour ma part plusieurs siècles de plus qu’eux et donc beaucoup plus d’expérience que la plus part d’eux. Enfin tout du moins je connais toutes les manières de tuer un vampire, un démon ou un humain. Pour ce qui est de ramener cette personne en vie c’est une autre histoire. Mais après tout si je les rejoins ils m’enseigneront bien comment m’y prendre.

J’aborde alors le sujet de son tact et je réponds à sa question profonde, celle qui je le devine sans mal concerne William. Autant j’avais discerné un peu de crainte dans ses yeux à l’évocation de ce dernier autant je ne ressens aucun soulagement quand je lui assure qu’il n’est pas « présent ». Comme si elle n’avait plus peur. Je ne sais que penser, je pensais qu’elle serait soulagée de ce savoir en sécurité avec soul et non avec le sanguinaire. Bon après tout je me pose trop de question, cela fait un moment que je suis de retour pour le bien, et le bruit de ma rédemption a déjà fait du chemin. Elle tousse alors, presque immédiatement après que j’ai répondu à la véritable question qu’elle me posait sans doute.

Elle complimente alors mes manières qui comme elle l’a si bien deviné viennent d’une époque bien lointaine. Une époque où les hommes devaient se mettre à plat ventre devant une femme pour tenter de la séduire. Tout du moins s’était le cas dans la bourgeoisie. Il est vrai que ce n’était le cas qu’entre les nobles. Je lui explique alors qu’elle ne se trompe pas pour mes manières. Je lui dis également que je ne comprends pas comment le respect des femmes à pu sombrer aussi bas en à peine 3siècles. J’ai assisté à la chute de ce respect. Mais j’ai aussi assisté à l’ascension du pouvoir féminin. Aujourd’hui tous les comportements masculins ont été féminisés. Cela me fait sourire. Je n’ai jamais été macho, il m’est donc amusant de voir les hommes qui se croyait si viril et supérieur à leurs compagne se retrouver aujourd’hui à la merci de ces dernières, et ce sans même s’en rendre compte.

___ Je vous suis ...

Me répond-t-elle alors, mais cette fois elle reprendre les rennes et approfondi mon propos :

__ C'est vrai que les hommes y gagneraient à être plus ... délicats envers les femmes. Mais on a aussi beaucoup changé depuis votre époque, j'imagine. Nous sommes plus libres, notre place n'est plus la même dans la société. Cela a probablement changé en partie les relations et les marques de respect entre les sexes.

Elle dit vrai, la perception des femmes n’est plus la même qu’a mon époque. Par exemple, toujours dans la bourgeoisie, qui aurait imaginé une seule seconde que je ne porte pas tous ses sacs ? Cela aurait été un grave manque de respect de la laissé porté ne serai-ce qu’un sac. Mais toutefois, quand je le lui ai proposé elle n’a pas voulu tout me donner non plus.

« Vous avez raison Mlle Cooper, seulement je ne m’y ferai jamais. Non pas que j’estime que les femmes n’ont pas le droit de faire ce qu’elles font, d’autant qu’elles le font pour la plus part bien mieux que certains hommes. Mais je ne pourrais jamais traiter une femme comme le font les gens modernes. »

Modernes est les termes qui convient en effet, car après tout je suis un ancêtre. L’un de ses vampires que les autres appellent Ancien. Je lui demande alors ce qu’elle fait dans la vie. Elle me répond presque immédiatement :

__ Je suis artiste peintre.

Voilà qui est intéressant, une artiste hein ? Moi qui recherche un moyen de laisser ma trace dans ce monde quel meilleur moyen que de faire un tableau à mon effigie ? Même si je ne peux pas avoir d’enfant, si je parviens à reconquérir Grace, nous adopteront sûrement. Et quand enfin l’enfant sera à l’apogée de son âge, soit 21ans, nous le transformerons s’il le souhaite. Mais une fois de plus je m’égard en pensant à une potentielle descendance. Je pensais pouvoir prendre alors le contrôle de la conversation quand elle commence à me parler un peu plus précisément de son, métier. J’écoute attentivement. Aussi surprenant qu’il n’y paraisse ce qu’elle dit n’est pas sans intérêt :

__ Pour l'instant, je ne travaille que sur commande de client, je réalise aussi des portraits spontanés certains matins de la semaine sur les places fréquentées. Mais j'aimerais ouvrir ma propre galerie. Plus tard, peut-être.

Elle m’offre alors un sourire d’une sincérité rare. Ce qui le rend merveilleusement beau. Je lui offre alors moi aussi un sourire sincère et charmeur. Celui qui fait fondre n’importe qui. Je ne suis nullement intéressé, car Grace à pris possession du cœur de William il y a bien des années, ce qui fait qu’elle a par la même occasion pris possession de moi. Mais mon charme pourrait peut-être m’aidé à dévié la discussion, mais avant ça j’ai quelques choses à lui demander.

« Permettez-moi Mlle Cooper de financer une partie de votre galerie. »

Je marque une pause pour qu’elle pense que je compte lui donner de l’argent gratuitement. Car voir les humains tout faire pour éviter la charité m’amuse beaucoup, puis je reprends alors :

« Je voudrais que vous fassiez mon portrait. En grand, votre prix sera le miens »

Je lui offre alors un nouveau sourire avant cette fois de profiter de cette petite diversion pour changer le sujet :

« Enfin seulement si vous promettez de ne pas vous servir de votre étrange pouvoir contre moi, bien sûr. »

Je lui souris alors attendant se réponse.

_________________
Pour un esprit équilibré la mort n'est qu'une grande aventure de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Megan J. Terrence
avatar

Féminin
▌Nombre de messages : 57
▌Fireflies : 1
▌Date d'inscription : 16/06/2012
▌Age : 25
▌Age du Personnage : 19 ans.
▌Métier : Peintre.
▌Force & Pouvoir : La volonté. L'instinct de survie. Le feu.
▌Faiblesses : La solitude. L'angoisse. L'eau. Le feu, à nouveau.
▌Playlist : I Follow Rivers • LYKKE LI / Paradise • COLDPLAY / Princess of China • COLDPLAY ft. RIHANNA / I Need Some Sleep • EELS / A Song For Milly Michaelson • THRICE / Red Sky • THRICE / Funeral Song • BAND OF HORSES / One Big Holiday • MY MORNING JACKET
▌Citation : To collapse all I've learned. To absorb with open eyes to see this. [Requiem]



Feuille de personnage
CopyRight: @ lux aeterna
Disponible pour un Topic ?: Oui =D
RelationShips:

MessageSujet: Re: Entre Deux Feux ft. S. W. Abraham   Mar 7 Aoû - 17:22

La conversation roulait doucement sur les occupations quotidiennes de Soul, qui lui avoua espérer un travail plus important dans l'avenir. Elle lui souhaita bonne chance. Et après tout, s'il voulait entrer parmi les Chasseurs, il en aurait besoin. Et elle estimait par là qu'il faisait bien d'entrer dans ce groupe, car elle les estimait grandement. Ils abordèrent divers sujets, du tact et de la réserve de la jeune fille à l'évolution des manières de la gente masculine. Elle dévoila son opinion sur la question, devant se fier à des cours d'histoires déjà lointains dans sa mémoire et n'ayant aucune base d'expérience sur laquelle s'appuyer. Elle avait dix-neuf ans et ce n'était pas durant les dix-neuf dernières années que l'évolution des rapports hommes-femmes s'était le plus affirmée.
    __ Vous avez raison Mlle Cooper, répondit-il,seulement je ne m’y ferai jamais. Non pas que j’estime que les femmes n’ont pas le droit de faire ce qu’elles font, d’autant qu’elles le font pour la plus part bien mieux que certains hommes. Mais je ne pourrais jamais traiter une femme comme le font les gens modernes.
Elle se contenta de sourire. A dire vrai, ses propos laissaient présager un homme ouvert d'esprit et tolérant, loin des suppositions machistes et des préjugés sexistes. Il accordait simplement un plus profond respect aux femmes. Et c'était une bonne chose. Quand on voyait parfois à quel rang certains hommes catégorisaient les femmes, il était plutôt bon signe de savoir que d'autres ne leur conféraient pas la même valeur dégradante.
    __ C'est tout à votre honneur, Soul, lui répondit-elle dans un sourire franc.
Le sujet dériva alors sur le métier de la jeune femme. Un sujet qui enthousiasmait beaucoup Megan. Après tout, si elle s'était engagée dans cette voie-là, c'était parce qu'elle aimait l'art et en parler la rendait très heureuse. Quand on est bon à quelque chose, il ne faut jamais le faire gratuitement, avait-elle entendu dans un film. Elle était plutôt d'accord avec cet adage. Mais l'amour qu'elle portait à la peinture devait se ressentir dans ses paroles. Soul lui offrit un sourire d'une sincérité surprenante. Il devait posséder le charisme vampirique qui les rendait plus attractif qu'un simple humain mais son sourire respirait réellement la beauté. Cependant, il embraya sur un nouveau sujet qui prit la jeune fille légèrement de court.
    __ Permettez-moi Mlle Cooper de financer une partie de votre galerie.
Megan s'arrêta un instant de marcher, surprise par la proposition de Soul. Elle reprit sa marche aussitôt, du même pas qu'avant de stopper. Elle resta silencieuse un moment, non pour réfléchir à comment éviter la charité, car elle savait que, sous une telle proposition, la question d'une contrepartie était implicitée. Aussi devait-elle se poser les bonnes questions. Elle rêvait d'ouvrir une galerie à son nom, évidemment. Mais était-ce le bon moment ? Elle n'avait encore pas assez travaillé d'oeuvres pour fournir une galerie très complète. Les commandes des clients lui prenaient beaucoup trop de temps, elle n'en avait pas assez pour terminer ses peintures personnelles. Mais elle savait qu'un artiste débutant avait besoin d'un mécène, pour financer ses projets, en contrepartie d'une partie des bénéfices. Elle ne s'y opposait pas, bien au contraire, c'était là l'occasion de percer et de réussir mais elle devait être sûre de pouvoir mener ce projet à bien et de rémunérer son mécène. Et il fallait bien avouer qu'un métier d'artiste n'était pas de ceux qui rapportaient le plus. Tout était beaucoup trop subjectif, dans un tel domaine. Elle se contenta de répondre simplement :
    __ C'est très aimable de votre part. Ceci dit, l'ouverture de ma galerie n'est pas encore à l'ordre du jour. Je dois encore travailler pour être sûre d'exposer des oeuvres ... valables.
Mais tout de suite, Soul lui fit une nouvelle proposition, tout aussi intéressante :
    __ Je voudrais que vous fassiez mon portrait. En grand, votre prix sera le mien.
Megan mit clairement moins de temps à réfléchir pour répondre et se lança dans une véritable mélopée :
    __ Vraiment ? Ce serait formidable ! Le prix n'a pas trop d'importance, vous savez ... Peut-être juste le matériel. Il faudrait que je vous revoie pour établir vos critères. J'entends par là, sélectionner une taille précise pour la toile, le type de peinture, le style et puis, les couleurs, la pose, et beaucoup d'autres choses. Pour les commandes de ce type, je fournis un formulaire à mon acheteur afin qu'il obtienne parfaitement ce qu'il désire. Parfois, ils me laissent choisir pour eux, ça fait travailler mon imagination.
Mais elle n'eut pas tout à fait fini sa phrase qu'il avança alors :
    __ Enfin seulement si vous promettez de ne pas vous servir de votre étrange pouvoir contre moi, bien sûr.
Megan eut un court instant d'hésitation. De quel don parlait-il ? ... Sa Flamme ? Comment avait-il su ? Très rapidement, elle réalisa que cela devait probablement tenir du fait que les vampires possédaient une faculté qui leur permettaient de faire face au danger que pouvait représenter un pair et que les humains ne possédaient plus depuis bien longtemps. Un instinct plus vif et aiguisé, un sixième sens. Nier son don face à Soul n'aurait eu aucun intérêt et puis, qu'il devine son don ne signifiait pas qu'il n'était plus d'aucune utilité s'il fallait s'en servir contre lui. Ce qui n'était assurément pas dans l'ordre de ses projets actuels, étant donné la sympathie qu'il lui inspirait et le respect qu'il lui témoignait. D'une manière générale, Megan avait besoin d'être soumise à une angoisse intense pour déclarer un feu important et c'était là tout l'intérêt de garder sur elle un briquet. Déclencher un incendie important lui demandait un travail considérable qu'en cas de danger, elle n'était pas capable d'assumer. Aussi avait-elle besoin d'une source de feu, d'un foyer pour répandre son don. Le reste du temps, elle se servait plutôt inconsciemment de sa Flamme pour allumer une cigarette, éclairer sa cuisine avec une bougie ou brûler un fil qui dépassait d'un vêtement. Elle regarda Soul dans les yeux et lui confessa :
    __ Je n'ai pas l'intention d'utiliser mon don contre vous. Je ne m'en sers jamais qu'en cas de grande nécessité. Ce qui n'est pas mon cas, pour l'instant.
Bien sûr, s'il avait juste deviner qu'elle possédait une arme offensive sans vraiment connaître laquelle, elle préférait taire cela. Elle gardait beaucoup de choses pour elle et très souvent, elle se disait qu'elle faisait bien. Trop parler était source d'ennuis. Et les intentions de quelqu'un pouvaient paraître extrêmement claires pendant de longues années, jusqu'à un certain jour où ces intentions-là se muaient en une irrépressible envie de trahison. Megan voulait être prudente en toutes circonstances, sans trop savoir comment il convenait de l'être, en vérité.
Revenir en haut Aller en bas
http://devil-tears.forumactif.org/t3684-megan-j-terrence
Soul William Abraham
avatar

Masculin
▌Nombre de messages : 90
▌Fireflies : 212
▌Date d'inscription : 15/04/2012
▌Age : 29
▌Age du Personnage : 22ans depuis 400ans
▌Métier : La chasse contre les créatures de son espèce, les démons et autres sorciers maléfiques lui occupe tout son temps.
▌Force & Pouvoir : Autrefois on l'appelait "William, le sanguinaire". Cela veut tout dire n'est ce pas ? Merveilleusement doué au combat, il serait capable de défier n'importe qui.
▌Faiblesses : Son âme d'humain l'affaiblit, l'assaille de remords et de craintes, ne le laissant jamais en paix.
▌Playlist : Pink Floyd, Iron maiden, Nirvana, The who, The guess who, AC/DC, Saez, Téléphone, louis Bertignac, The clash, EMF, Et j'en passe.
▌Citation : Celui qui se transforme en bête se délivre de la douleur d'être un homme.



Feuille de personnage
CopyRight: Tear's Graph
Disponible pour un Topic ?: Oui =D
RelationShips:

MessageSujet: Re: Entre Deux Feux ft. S. W. Abraham   Mer 8 Aoû - 14:03

Je viens de lui exposer mon point de vue quand à la gente féminine et au traitement qu’elles doivent affronter aujourd’hui alors que de mon temps nous devions les respecter plus qu’autrui. Il fallait courtiser des jours durant avant de ne pouvoir espérer qu’avoir une danse avec la jeune femme. Mais bien sûr si l’homme était un moins bon parti que la jeune femme l’homme n’avait presque aucune chance. En revanche les choses étaient plus faciles si l’homme était plus riche que la famille de la jeune femme. Pour ma part je faisais partie d’une famille aisée, mais pas suffisamment pour que les familles des prétendantes ce battent pour m’avoir. Donc j’ai du apprendre à courtiser et à me montrer patient. Fort heureusement pour moi j’ai toujours eu un physique avantageux qui n’a fait que le devenir encore plus depuis ma transformation. Elle me répond soudain avec franchise et un sourire aux lèvres :

__ C'est tout à votre honneur, Soul.

Nous parlons alors de son métier, et c’est avec enthousiasme qu’elle embraille sur le sujet, elle semble vraiment passionnée. Elle me parle même de ses projets d’ouvrir une galerie. Elle semble compétente même s’il m’est impossible de le savoir sans avoir pu regarder une de ses œuvres. Ma vision améliorée me permettra alors de déceler le moindre défaut ainsi que la patte du maître sur n’importe quelle toile. Cet avantage me permet de déceler une vrai œuvre d’art d’une simple copie. Je lui propose alors de financer sa galerie sans ajouter comment, elle marque alors un arrêt, comme elle tient mon bras je m’arrête aussi avant qu’elle ne recommence à marcher. Et sans me laisser le temps de finir ma phrase elle me dit alors :

__ C'est très aimable de votre part. Ceci dit, l'ouverture de ma galerie n'est pas encore à l'ordre du jour. Je dois encore travailler pour être sûre d'exposer des oeuvres ... valables.

Elle n’a donc pas compris quelles étaient mes intentions. Je ne comptai pas lui acheter sa galerie pour pouvoir toucher des bénéfices dessus. Non, je voulais simplement lui commander une toile d’une grande envergure, et ce genre de toile doit coûter très chère, de ce fait avec les gains elle aurait les moyens d’acheter un local plus que convenable. Je ne fais pas remarquer alors qu’elle ne m’a pas compris, je n’ai pas envie de compliquer les choses. Je me contente simplement d’exposer mon but comme une seconde proposition, celle de faire une toile de moi grandeur nature. Quelque chose de grandiose que je pourrais exposer chez moi, pour moi et ma peut-être future descendance. Je lui expose alors mon offre de travail. Une fois encore elle semble enthousiasmée :

__ Vraiment ? Ce serait formidable ! Le prix n'a pas trop d'importance, vous savez ... Peut-être juste le matériel. Il faudrait que je vous revoie pour établir vos critères. J'entends par là, sélectionner une taille précise pour la toile, le type de peinture, le style et puis, les couleurs, la pose, et beaucoup d'autres choses. Pour les commandes de ce type, je fournis un formulaire à mon acheteur afin qu'il obtienne parfaitement ce qu'il désire. Parfois, ils me laissent choisir pour eux, ça fait travailler mon imagination.

Elle semble vraiment très contente, je saisi alors l’occasion de m’intéresser de plus prêt à son don. Elle ne sait pas que je l’ai vu allumer sa cigarette avec sa flamme. Elle va donc peut-être essayer de nier posséder un pouvoir, ou peut-être va-t-elle simplement tenter de m’attaquer. Ou encore se montrer mystérieuse sur son pouvoir. Dans un sens je comprends la première et la dernière option, car il n’est pas bon de faire savoir que nous sommes particuliers. Nous pourrions soit attirer le convoitise soit le danger. Déjà qu’elle vit dans un lieu qui ne respire pas forcément la sécurité. Ce n’est pas le quartier le plus mal famé mais ce n’est pas génial. M’enfin qu’importe, pour le moment elle ne risque rien car je suis là. Seul Erin pourrait me faire perdre ma concentration au point de négliger cette jeune femme. Tout autre intervenant aux intentions douteuses serait éliminer sur le champs.
J’émets alors la condition comme quoi elle ne doit pas avoir pour but de m’attaquer avec son pouvoir. Elle semble hésitée un peu puis en me regardant dans les yeux elle me confesse alors quelque chose que j’avais prévu :

__ Je n'ai pas l'intention d'utiliser mon don contre vous. Je ne m'en sers jamais qu'en cas de grande nécessité. Ce qui n'est pas mon cas, pour l'instant.

Je suis bien obligé d’avouer que le pour l’instant n’est jamais quelque chose que nous aimons entendre. Mais tant que je suis Soul je ne risque pas de l’attaquer, mais plutôt la défendre au péril de ma vie, telle est ma raison de vivre aujourd’hui, protéger les humains. Et si toutefois je devais m’en prendre à elle ce serait alors que je serais redevenu le sanguinaire qui lui en a vu d’autre. Il saurait s’y prendre pour contrer son pouvoir et lui faire regretter d’avoir essayer de s’en servir contre lui. Il est aussi sadique que cruel. Mais passons après tout je n’ai pas l’intention de l’obliger à ce servir de son pouvoir sur moi.

Une fois de plus elle est prudente et n’en dit pas plus qu’il n’en faut. Cela me fait penser au moment ou elle m’a dit son nom. J’ai la même sensation. Je vais tenter une stratégie de faire comme si j’en savais plus que je ne le devrais. Bien que pour sa flamme je suis sûr de ce que j’avance, j’ai bien vu une flamme. Et elle l’a allumé avec une telle simplicité que son don doit être encore plus grand surtout en cas de stress intense ou en cas de danger. L’adrénaline provoque toujours une augmentation des capacités humaines.

Je lui dit alors :

« Une fois de plus Mlle Cooper vous vous montrez prudente. Tout comme vous m’avez donné un nom qui sonne faux vous tenté également de me cacher la nature, que je connais, de votre don si particulier. »

Je n’ajoute rien pour le moment. En revanche si le nom qu’elle m’a donné est le vrai je risque de la vexée. Ce qui n’est pas du tout mon intention, mais cette sensation je dois m’en débarrasser. Et si j’ai visé juste peut-être va-t-elle se confier à moi. Mais j’aurai encore plus l’occasion d’en savoir plus si nous réglons tout de suite les détails de la peinture que je lui ai commandée. Je dis alors :

« Et quand seriez vous disponible pour que nous mettions au point les caractéristique de ma commande ? »
Un coup d’œil à ma montre avant d’ajouter
« La nuit est encore jeune donc pour ma part c’est quand vous voulez ».

Je pense à quelque chose alors, il est vrai que moi je vis la nuit, mais cette jeune femme ne pourra peut-être pas se permettre de travailler la nuit, donc j’ajoute alors :

« Cela dit si vous voulez travailler le jour sur ma peinture il vous faudra vous rendre chez moi. Mes fenêtres anti-UV est la seule protection que je possède face au soleil. »

Je ne dis alors plus rien afin de lui laisser le loisir de répondre à mes interrogations.

_________________
Pour un esprit équilibré la mort n'est qu'une grande aventure de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Entre Deux Feux ft. S. W. Abraham   

Revenir en haut Aller en bas
 

Entre Deux Feux ft. S. W. Abraham

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Discution entre deux Gryffondor [pv : Judicaelle]
» conflit entre deux [PV WildStorm] [Dé]
» Retrouvailles entre deux amis [ PV: Josh ]
» Pique nique entre deux chemins...
» Evénement #20 : Entre deux Feux - groupe Storybrooke [Fe]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE DEVIL'S TEARS .} :: The Third Chapter : Salvation :: 
Eastern Salvation
 :: Harbour Bridge
-