AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'emménagement [Pv]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Soul William Abraham
avatar

Masculin
▌Nombre de messages : 90
▌Fireflies : 212
▌Date d'inscription : 15/04/2012
▌Age : 29
▌Age du Personnage : 22ans depuis 400ans
▌Métier : La chasse contre les créatures de son espèce, les démons et autres sorciers maléfiques lui occupe tout son temps.
▌Force & Pouvoir : Autrefois on l'appelait "William, le sanguinaire". Cela veut tout dire n'est ce pas ? Merveilleusement doué au combat, il serait capable de défier n'importe qui.
▌Faiblesses : Son âme d'humain l'affaiblit, l'assaille de remords et de craintes, ne le laissant jamais en paix.
▌Playlist : Pink Floyd, Iron maiden, Nirvana, The who, The guess who, AC/DC, Saez, Téléphone, louis Bertignac, The clash, EMF, Et j'en passe.
▌Citation : Celui qui se transforme en bête se délivre de la douleur d'être un homme.



Feuille de personnage
CopyRight: Tear's Graph
Disponible pour un Topic ?: Oui =D
RelationShips:

MessageSujet: L'emménagement [Pv]   Mar 19 Juin - 13:41

Après de nombreuses visites, plus longues les unes que les autres j’ai enfin trouvé mon petit chez moi. Je me suis acheté un appartement contrairement à mon idée de départ qui était de me trouver une maison. Pourquoi un appartement ? Pour plusieurs raisons, la première est que ce dernier est tout en haut d’un immeuble ce qui me permettra de sortir la nuit plus discrètement, car il est très spacieux et surtout parce que il est tout équipé et qu’absolument rien n’est à refaire. En effet la baie vitré est totalement imperméable au ultra violet ce qui fait que je ne risque absolument rien même de jour. J’ai dit au vendeur que j’étais très sensible aux coups de soleil et que je ne voulais pas prendre de risque de ce côté-là et quand même pouvoir profiter de la vue. Il m’a coûté une petite fortune mais ce n’est rien par rapport à l’héritage que m’a laissé ma famille avant de mourir.

Ce mati j’ai déménagé tous mes biens de ma petite cabane que j’ai détruite après l’avoir quitté. L’avantage que possède cet appartement est également qu’il y a une pièce caché derrière la bibliothèque, pièce dont je ferais mon bureau. Car si je parviens comme je l’espère à convaincre la cheftaine des chasseurs de me prendre parmi les siens il faudra que j’étudie mes adversaires et que j’adopte des plans d’attaque. Car il n’est pas sûr que je puisse les tuer. Mais au moins je pourrais affronter des adversaires en toute légalité, des ennemis tous plus fort les uns que les autres. Mais pour cela il faut d’abord que je me montre convaincant devant Aube. Je lui ai écrit la semaine dernière et elle m’a répondu en me donnant rendez-vous pour une entrevue.

Sait-elle seulement que je suis un vampire ? Oui je pense que le nom de Soul William Abraham à du venir jusqu'à ses oreilles. Mais d’après mes sources elle ne sait pas que c’est moi qui l’ai sauvé de l’embuscade de vampires. Toutefois il va bien falloir trouver un moyen pour le lui dire sans pour autant paraitre condescendent. Mais pour ça je compte sur mon ami Akkarin, il saura me donner les mots justes qui me permettront d’intégrer la guilde des chasseurs. J’ai même déjà prévu des affaires pour ça. Des costumes anciens qui date de l’époque où j’étais encore vivant et une petite collection de manteau très large dans lesquels je pourrais caché potions, pieu et autres accessoires de la sorte, bien que je ne pense pas pour autant en avoir besoin. C’est surtout pour une question de classe. Mon éducation veut que nous soyons très pointilleux sur l’apparence.

En parlant d’Akkarin il ne devrait plus tarder à arriver, je lui ai fait parvenir un courrier lui donnant mon adresse comme je le lui avais promis. Il m’a aussitôt répondu qu’il passerait après ses cours du soir. J’ai donc préparé un accueil de prince dans la salon, j’ai prévu limonade, et alcool en tout genre. Pourquoi de la limonade, c’est un petit clin d’œil par rapport à notre dernière sortie. J’entends alors qu’on toque à la baie vitré donnant sur le balcon. Comme je le pensais il n’est pas passé par en bas ne voulant sûrement pas être vu. Je peux le comprendre je suis le vampire le plus détesté des miens pour tous les meurtres que j’ai commis et mes idéaux. Il serait trop dangereux pour lui comme pour moi de voir où il va. Je me dirige donc vers la baie vitrée afin d’accueillir mon ami.

_________________
Pour un esprit équilibré la mort n'est qu'une grande aventure de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Akkarin S. Hilfiger
avatar

Masculin
▌Nombre de messages : 106
▌Fireflies : 287
▌Date d'inscription : 11/06/2012
▌Age : 24
▌Age du Personnage : 232 ans mais 28 d'apparence
▌Métier : Professeur d'histoire et littérature
▌Force & Pouvoir : La culture et le savoir aussi varié qu'insatiable dont il est victime lui permettent une maîtrise parfaite de ses pouvoirs de vampire.
▌Faiblesses : Les souvenirs de ces regards de pitié et de rejet.
▌Playlist : Queen ~ Chopin ~ L.N.D. ~ AC/DC ~ Deep Purple ~ C. Aznavour ~ The Beatles ~ J. Brel ~ Two Door Cinema Club ~ Charlie Winston ~ ...
▌Citation : « Souffrir passe. Avoir souffert ne passe pas. » M-L. De France



Feuille de personnage
CopyRight: Bazzart
Disponible pour un Topic ?: Oui =D
RelationShips:

MessageSujet: Re: L'emménagement [Pv]   Sam 23 Juin - 14:55

« Votre vision du monde est beaucoup trop cardé ! Pensez plus loin que ce qui vous entoure, allez plus loin que votre compréhension et… » La sonnerie retentit. Comme c’est frustrant, de les voir ainsi fourmiller dès ce son strident lâché, comme des chiens de courses après le départ ils se ruent au dehors de la salle. Je n’ai pourtant pas la peste, seulement il faut croire qu’il est plus important pour eux de soigner leur estomac que leurs connaissances. Je soupire et rassemble mes affaires dans ce cartable noir qui aurait bien besoin d’être remplacé.
Peu importe, je suis fatigué de cette routine assommante. Je m’y suis complait durant près de deux siècles mais désormais ça ne me convient plus. Comme si j’avais tout vu, tout fait, comme si la boucle était bouclée. Je me trouve mou, fade et tellement repus de cette vie, même observer ne me satisfait plus dernièrement. Je me demande ce qui peut bien m’arriver ? Je n’ai pas envie de chercher, mes sentiments sont trop flous. Pour qui que ce soit. Je suis un simple novice victime de ces sensations lassantes et anesthésiantes. Et m’y mettre la tête ne ferait que m’enliser. Pour la première fois de mon existence je fuis un mystère. Et je n’y trouve rien à redire, je n’ai envie de rien. Je ne suis que lassitude et ennui, c’est surement pour ça que mes élèves ont fui. Ces idiots humains, incapables de se rendre compte de l’importance de la connaissance.
Je sors de cet amphithéâtre que j’aurais préféré plus conique, de telle sorte à forcer le regard à se poser sur le tableau. Quand les conditions de la connaissance optimale sont réunies, on ne peut pas y échapper. Comme quand je me trouverais face à Loreleï ou Lena, plus d’échappatoire, rien que des réponses à donner. La fuite sera mon lot durant un temps.
Les yeux vitrés d’un passé trop plein de souvenirs, je déambule dans ces couloirs alimentés de quelques spots lumineux. Cette vieille architecture a pour avantage de ne laisser quasiment pas entrer le Soleil. Je ne suis ainsi suspect pour personne. Ces élèves pressés, que la mort rattrapera, accourent, se bousculent et déambules. Comme une danse quotidienne dont le rythme est les battements de cœur. La scène, ce sol trop usé, et les spectateurs, ceux dont la vie est éternelle. Ce don de profiter d’infime bonheur, j’avoue l’envier. Au bout d’un certain temps, la surprise devient rare et vient à nous manquer. Durant une période qui je pense doit être commune à tous, nous tentons d’attirer le regard du destin et l’adrénaline. De ressentir, se persuader que malgré ce corps mort, nous vivons. Vivre … Quelle plaisanterie. Pour des défunts, de simple corps animés, dont les fonctions cérébrales perdurent mystérieusement. Un passage à la salle des professeurs afin de déposer ce sac trop encombrant. Encombrant pour quoi ? Moi qui ne fait plus rien, que sortir, tenter de me saouler et espère trouver une réponse miraculeuse. Etre dans un tel état à cause de femmes. Quelle pitié je m’évoque à moi-même. Je me jugeais supérieur à tout ça, et pourtant me voici inconscient de mes propres sensations. Mais qu’est-ce que je vois ? Une lettre dans mon casier.
Qui est le fou désireux de m’entretenir ? Une publicité surement, ou alors un élève mécontent d’un résultat. Je la prends, dépose mon cartable et va au bar le plus proche.
Un peu d’Un peu d’ombre, une limonade sans alcool le temps de prendre connaissance de ce document et la solitude, maitresse jalouse et possessive.
Après lecture puis relecture, on ne sait jamais après tout. Cette lettre arrive comme un miracle à mon ennui. Soul est vraiment un génie, et il est plus rapide que je ne le pensais. Ainsi donc il a opté pour un appartement, et le quartier est bien intéressant. J’y vais immédiatement, après tout rien d’autre ne me retient. Et pourtant avec espoir je regarde mon téléphone avec pour désir d’y trouver un message de femme savante. Rien.
Je me lève quelque peu irrité et vérifie l’état de ma tenue. Et bien il semble que je sois plus propre que lorsque j’étais humain. Ma chemise grise est intact, quand à mon jean foncé se arde de dévoiler quelconque tâche, ce qui m’arrange grandement.
Il est indiqué dans sa lettre qu’il se situe au dernier étage d’un immeuble. Il est donc judicieux d’arriver par le toit. Après tout je ne voudrais pas que certains anarchistes l’ayant pour cible ne me courent après. Espérons qu’il ne se froisse pas de cette attention.
Ainsi donc avec adresse et sans faire trop de bruit je me retrouve à sa terrasse, quelle belle vu. Quelques secondes s’écoulent tandis que j’observe Salvation. Quelle misérable immensité, si peu d’humains pour tant de créatures démoniaques. Tout ceci n’a rien de réel et pourtant ça l’est. Comme un film d’horreur dont le dénouement se déroulerait au ralenti sans que rien ne l’arrête. Je regarde le ciel, si ce dieu qu’ils prient tous comme des âmes en peine intervenait, me retrouverais je parmi les mauvais ? Serait exclue à cause de ma nature, ou alors car je ne crois pas en ceci.
Si Dieu existait réellement laisserait il ses créatures souffrir et se faire décimer sous ses yeux ? Il pourrait penser que tout ceci n’est que conséquence de leur ignorance, cependant ça n’en reste pas moins un génocide dans les règles de l’art. Vous les avez abandonnés et vous régalez du spectacle. Comme c’est pitoyable pour un vampire de penser à un pseudo Dieu. Nous sommes les dieux de nos mondes, chacun de sa vie, dans le sens où l’omniscience sur nos personnes, notre entourage et les actions altérant à jamais certaines choses nous sont admises. Maîtres d’un destin dont les grandes lignes sont déjà tracées. Ironique n’est-ce pas ?
Je suis bien trop maussade ces derniers temps, il est temps de signifier ma présence à Soul.
Je m’avance et toque à ces vitres avant de finir bruler par le Soleil progressant dans l’ombre du bâtiment, quand voici mon ami qui m’ouvre. Il semble heureux, ou du moins content de l’avancement de sa vie. Il y a au moins l’un de nous deux d’ainsi alors.
D’un signe de tête et d’un sourire franc il m’invite à entrer ce que j’exécute pour me rendre compte que ses fenêtres ne laissent pas assez les rayons nuisibles du Soleil. Quelle ingéniosité. Et je sens de la limonade ainsi que de l’alcool, il s’est donc souvenu de ma boisson. C’est une attention que je garde en mémoire.

« Bonjour Soul, comment vas-tu ? Ta vie s’organise comme tu le souhaitais à ce que je vois. En tout cas c’est un bel appartement de ce que j’en vois. Je dois bien entendu tester toutes les pièces avant d’émettre un quelconque avis définitif.
Bref. Je suppose que tu avais une idée derrière la tête en me faisant venir ? Non pas que je doute de ton hospitalité, seulement nous sommes relativement identiques et si tu m’as fait venir chez toi ce n’est pas pour me montrer tes toilettes.
»

Tout en parlant je me sers un verre de limonade à laquelle j’agrémente ce qui semble être l’alcool le plus fort ci présent, ce qui donne à mon hôte un haussement de sourcil de surprise. Et oui je vais mal, je bois donc et vais contre mes principes et une quelconque logique.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://devil-tears.forumactif.org/t3652-akkarin-s-hilfiger-in-da
Soul William Abraham
avatar

Masculin
▌Nombre de messages : 90
▌Fireflies : 212
▌Date d'inscription : 15/04/2012
▌Age : 29
▌Age du Personnage : 22ans depuis 400ans
▌Métier : La chasse contre les créatures de son espèce, les démons et autres sorciers maléfiques lui occupe tout son temps.
▌Force & Pouvoir : Autrefois on l'appelait "William, le sanguinaire". Cela veut tout dire n'est ce pas ? Merveilleusement doué au combat, il serait capable de défier n'importe qui.
▌Faiblesses : Son âme d'humain l'affaiblit, l'assaille de remords et de craintes, ne le laissant jamais en paix.
▌Playlist : Pink Floyd, Iron maiden, Nirvana, The who, The guess who, AC/DC, Saez, Téléphone, louis Bertignac, The clash, EMF, Et j'en passe.
▌Citation : Celui qui se transforme en bête se délivre de la douleur d'être un homme.



Feuille de personnage
CopyRight: Tear's Graph
Disponible pour un Topic ?: Oui =D
RelationShips:

MessageSujet: Re: L'emménagement [Pv]   Sam 23 Juin - 16:34

En effet Akkarin est derrière la vitre, le soleil approchant il a du sentir l’urgence que je l’invite à rentrer avant de finir carboniser, mais la nuit est proche, il n’y a donc aucun risque pour mon ami, et puis les rayons nuisibles pour nous autres créatures de la nuit ne peuvent traverser mes carreaux J’invite donc la sangsue à pénétrer dans mon appartement, et je le vois satisfait de mon accueil bien que toutefois il me paraît sombre. Cette fois on dirait que c’est lui qui ne va pas bien même s’il essai de le cacher. On ne me trompe pas aussi facilement.

« Bonjour Soul, comment vas-tu ? Ta vie s’organise comme tu le souhaitais à ce que je vois. En tout cas c’est un bel appartement de ce que j’en vois. Je dois bien entendu tester toutes les pièces avant d’émettre un quelconque avis définitif.
Bref. Je suppose que tu avais une idée derrière la tête en me faisant venir ? Non pas que je doute de ton hospitalité, seulement nous sommes relativement identiques et si tu m’as fait venir chez toi ce n’est pas pour me montrer tes toilettes. »


Comme je m’en doutais, au son de sa voix j’entends bien qu’il n’est pas au mieux de sa forme. Ce sera donc à moi de lui rendre service ce soir. Quand je pense que lors de notre première rencontre j’avais en tête de le tester avant de me débarrasser de lui. En fait mieux que ça je voulais l’affronter pour avoir enfin l’occasion d’affronter quelqu’un qui pourrait me tenir tête, au moins un temps. Mais il s’est avéré que Akkarin à su me toucher et m’allonger, puis de fil en aiguille nous sommes devenu ami. C’est lui qui a réussi à me convaincre de ne plus tuer pour essayer de me racheter mais de rejoindre l’élite de Salvation. Les chasseurs de primes. Non seulement je ne serais plus seul dans ma lutte mais en plus je serais payé pour capturer des monstres. Et étant moi même l’un de ces monstres je ne doute pas un seul instant que si je suis accepté mon admission face l’unanimité, et donc on va souvent me laisser les adversaires les plus dangereux. En fait je jubile tellement de tout ces combats que j’ai du mal à me conformer à la demande de ma future patronne et d’attendre notre entretient pour déterminer si oui ou non je pourrais devenir chasseur, et évidemment je compte bien devenir le plus rapidement possible le meilleur. Mas atouts du plus vieux des vampires, après Carpenter, ne feront que m’aider.

Je sors de ma rêverie et je vois que mon homologue se sert de la limonade à laquelle il ajoute du scotch. Je suis quelque peu choqué, non pas parce que il gâche du scotch avec de la limonade, encore que ce pourrait pour certains être un sacrilège, mais parce qu’il boit de l’alcool simplement, lui pourtant si sérieux et intelligent. Cela prouve en effet qu’il ne va pas bien. Et bien les rôles s’inverses cette fois, et je vais tenter d’aider le vampire que je voulais tuer :

« En effet, comme nous ne sommes plus soumis à ce genre d’élimination d’impureté je ne t’ai pas fait venir pour ça. Mais la raison de ta venue n’est pas la plus urgente. Tu vas commencer par me dire ce qu’il ne va pas très cher. »

Tout en parlant je me sert un verre du même scotch que Akkarin ma nature en ce qui me concerne, puis je m’allume une cigarette, et je pose mon paquet sur la table pour bien lui signifier que s’il veut il peut se servir. Je reste toutefois perplexe, car en effet je ne vois pas ce qui peut déprimer autant un homme de science. Lui toujours si plaisantin aujourd’hui me semble effondrer. Ce n’est pas mon fort de consoler les gens, je suis plutôt du genre à abréger les souffrances, donc j’espère pouvoir l’aider ai moins un peu, comme il a su le faire pour moi.

« Mais avant tout je te propose de me suivre pour une visite guidée, et pas d’inquiétude pour les rayons du soleil toutes les fenêtres sont armé du même verre que celui de la baie vitré donnant sur la terrasse. »

Nous nous levons alors afin de nous rendre dans un premier temps dans la salle à manger, une vaste salle qui ne servira que rarement, sauf si par le future je serais contraint d’inviter des peut-être futur collègue à diner, même si je doute sincèrement qu’il accepte une invitation à manger chez un vampire. En même temps diner n’a pas la même signification pour un vampire et pour des humains. Encore que moi aussi je mange du gibier, seulement je ne prends pas les mêmes morceaux qu’eux.
Nous passons ensuite à la cuisine, encore une pièce très moderne qui elle non plus ne servira presque pas, encore que j’ai fais des stock de sang d’animaux que je conserve au frais au sein de celle-ci. Je me sors d’ailleurs une poche de sang et une deuxième que je lance à Akkarin. Quand on va mal rien ne fait plus de bien qu’un peu de sang. Je vide la mienne d’un trait avant de lancer le contenant dans la poubelle prévu à cet effet.
Akkarin fait de même, puis nous passons à l’étage afin de visiter les chambres d’amies, muni de salle de bain puis la mienne qui est un peu plus grande et elle est aussi muni d’une salle de bain. Nous passons ensuite devant une porte close, qui sont justement des toilettes puis nous allons dans ma salle d’entrainement, bien que je n’en ai pas vraiment l’utilité.

« Si je dois affronter des monstres dans le genre de Carpenter il faut que je me tienne en forme. »

Je n’ai pas encore évoqué avec mon ami le fait que Aube m’ai donné un rendez vous dans peu de temps, mais ce n’est pas à l’ordre du jour, ou pas du moment tout du moins. Nous allons alors dans la bibliothèque sur laquelle je tire un livre en particulier et elle pivote alors afin de dévoiler mon bureau. Je lui fais un clin d’œil puis nous retournons dans le salon. Je me rassois à la même place qu’auparavant, Akkarin fait de même, je récupère mon verre et ma cigarette et après une gorgée et une bouffé de fumée je regarde Akkarin droit dans les yeux et lui dit :

« Alors Akkarin, dis moi ce qui te tracasse à ce point ? »

_________________
Pour un esprit équilibré la mort n'est qu'une grande aventure de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Akkarin S. Hilfiger
avatar

Masculin
▌Nombre de messages : 106
▌Fireflies : 287
▌Date d'inscription : 11/06/2012
▌Age : 24
▌Age du Personnage : 232 ans mais 28 d'apparence
▌Métier : Professeur d'histoire et littérature
▌Force & Pouvoir : La culture et le savoir aussi varié qu'insatiable dont il est victime lui permettent une maîtrise parfaite de ses pouvoirs de vampire.
▌Faiblesses : Les souvenirs de ces regards de pitié et de rejet.
▌Playlist : Queen ~ Chopin ~ L.N.D. ~ AC/DC ~ Deep Purple ~ C. Aznavour ~ The Beatles ~ J. Brel ~ Two Door Cinema Club ~ Charlie Winston ~ ...
▌Citation : « Souffrir passe. Avoir souffert ne passe pas. » M-L. De France



Feuille de personnage
CopyRight: Bazzart
Disponible pour un Topic ?: Oui =D
RelationShips:

MessageSujet: Re: L'emménagement [Pv]   Sam 23 Juin - 17:48

Il s’approche du bar afin de se servir de cet alcool mais uniquement lui. Soit, je ne suis pas assez habitué pour ça, de plus la limonade a un gout que j’affectionne beaucoup. Il fume aussi, allier les deux est vraiment une hérésie pour les humains mais après tout, Soul est un vampire il ne risque rien, par contre pour ma part je m’abstiendrais. Uniquement parce que je ne sais pas fumer, deux cents ans d’existence sans essayer. Drôle n’est-ce pas. Quoi qu’il en soit il parle et je me rends compte que mon état est visiblement flagrant. Moi qui espérais m’oublier, me voilà fait. Il me connait mieux que je ne le pensais, après tout peut être nos similarités le poussent à voir ce genre de choses. Ou alors ma mine à déterrer les morts a fait tout le travail.

« En effet, comme nous ne sommes plus soumis à ce genre d’élimination d’impureté je ne t’ai pas fait venir pour ça. Mais la raison de ta venue n’est pas la plus urgente. Tu vas commencer par me dire ce qu’il ne va pas très cher. »

Soit. Après tout, il connait mieux les femmes que moi. Tout le monde connait mieux les femmes que moi, même mes élèves ! Akkarin autrefois handicapé mental, désormais handicapé sentimental. … Si j’en viens à plaisanter de mon état passé c’est que je vais bien pire que je ne le pensais. Seigneur, je suis faible, victimisé par des sensations humaines frivoles.

« Mais avant tout je te propose de me suivre pour une visite guidée, et pas d’inquiétude pour les rayons du soleil toutes les fenêtres sont armé du même verre que celui de la baie vitré donnant sur la terrasse. »

Parfait, j’ai le temps de me donner une contenance et tenter de faire croire que tout va bien. Si ça ne fonctionne pas, le plan B des explications vagues et pitoyables est prêt. Tandis que je cherche en vain des arguments pour justifier mon état on traverse une grande pièce qui est sans nul doute la salle à manger. J’imagine mal Soul amener du gibier ici afin de le vider, cependant ça serait comique à voir.
Ensuite la cuisine, où je sens l’odeur de sang animal, il doit garder ses réserves lui aussi. Je me retourne vers lui et comme si il avait lu dans mes pensées m’envoie de quoi m’abreuver. Ca et la limonade, je serais presque au paradis ! Je souris afin de signifier que tout va bien pour moi et vide d’un trait cette essence de vie pour non-vivants. Il y a étage, en effet je m’en rends compte quand en arrivant au-devant d’escaliers bien construits il monte. C’est de plus en plus impressionnant. Il possède de nombreuses chambres d’amis, j’en prends note, bien que je ne viendrais pas à la première occasion afin d’embêter mon hôte. Elles possèdent toutes de salles de bain, autant dire que c’est extrêmement pratique dans le cas où il recevrait quelques chasseurs encore poussiéreux de leur filature, ou encore non vivants de toute sorte encore plein de leur breuvage rouge. Une maison faite pour un vampire à coup sûr. Et sa chambre plus grande que les autres, quoi de plus normal est la plus proche de la salle dans laquelle nous entrons et éveille en moi trop de souvenirs.
La salle d’armes. Combien d’heures ai-je passé dans ce genre de salle à tenter de me perfectionner ? Apprenant l’épée, les sports de combat, le corps à corps vulgaire. Il possède ça chez lui, comme les bourgeois de l’époque. Ça doit lui rappeler sa vie de mortel je pense. En tout cas une bien belle salle je dois l’admettre et un appartement qui semble adapté à Soul.

« Si je dois affronter des monstres dans le genre de Carpenter il faut que je me tienne en forme. »

Exactement ce que je pensais, cependant je serais curieux d’apprendre quelle est la véritable raison de la haine de Soul envers ce Carpenter, car après tout autant lui en vouloir et se préparer pour un combat alors qu’il ne le connait même pas me semble suspicieux.
Ensuite nous entrons dans la pièce qui à mon sens est la plus belle et la plus riche de toutes, la bibliothèque. Je jette un coup d’œil sur ses ouvrages, certains brillants par leur rareté et ancienneté, cependant ils ont déjà été presque tous consulté par mes soins ces derniers siècles. Belle collection je pourrais y passer des heures, du moins un jour ou je désirerais autre chose que tout oublier et m’en aller dans la mer la tête la première. Il s’approche de la bibliothèque et comme dans ces films où un objet déplacé peut découvrir une pièce il tire sur un livre et son bureau apparait. Ça fait vraiment un très bel effet, dont il semble fier d’ailleurs au vu du regard qu’il vient de me jeter. C’est rafraichissant de le voir si content.
En peu de temps on se retrouve à nouveau dans son salon où il reprend place et moi également. Espérer qu’il ait oublié mon état serait stupide hein ? Un rêve irréalisable qui prend fin par une phrase.

« Alors Akkarin, dis-moi ce qui te tracasse à ce point ? »

Voilà, c’est jeté, comme une bombe dans une ville surpeuplée, je sens des vagues de frustration, d’incompréhension et de colère monter en moi. Ces sentiments tellement différent de moi m’étonnent et sont mis de côté avec toute ma force de volonté afin de répondre.

« Je vais bien. Rien ne me tracasse particulièrement si ce n’est la bêtise humaine, le temps trop ensoleillé et bien sur cet alcool pas assez fort pour me mettre à terre d’un seul coup. »

Je ne suis pas convaincant, son visage le dit, ses yeux le disent, et même moi je le dis. Quelle honte.

« Je ne sais absolument rien des femmes. Je pensais être éloigné de tout ceci, je pensais être supérieur à ces sensations faibles et dévastatrices. Cependant je me révèle être le pire de tous. Parce qu’au lieu de me sentir ainsi pour une femme, c’est bel et bien pour deux que ma vue se trouble et mon esprit se brouille. Et vu que je n’y connais rien, je fuis ce mystère comme la peste autant que je peux. »

Je soupire me resserre uniquement de cet alcool cette fois et reprend avec toute l’honnêteté du monde.

« Il n’est pas possible d’aimer deux femmes n’est-ce pas ? »

Minable. Rien de moins que ça, moi qui pensais adorer Loreleï comme une partie de moi simplement à cause de son sort, je me retrouve fou de désir pour Lena sans comprendre le pourquoi du comment. Seulement ça ne poserais aucun problème si à chaque fois que j’étais avec Lena, Loreleï ne me revenait pas à l’esprit. Bon sang quel minable. Désormais je veux plus de Lorel’ … Bon sang ! Moi qui la séduisais afin de la rendre libre de son bourreau. Me voilà à mon tour pris au piège d’un monstre surnommé amour. Mon regard sur elle a changé, mon désir pour elle aussi. Tout ça à cause de Lena. Si seulement je ne l’avais jamais rencontré. Je serais encore maitre de mes pulsions et mes envies. Je désire faire Lena mienne mais il m’est impossible de passer une seconde sans songer à Loreleï. Je connais la réponse à mes questions. La vérité est que j’en ai trop peur. Cependant il n’y a aucune échappatoire. Je dois le dire, l’assumer, agir en conséquences.

« Je suis amoureux. Pitoyable n’est-ce pas ? Il me faut un autre verre, en fait plusieurs bouteilles. »

Je sais de qui, je l’ai toujours su. Seulement tout ceci était secret de mon âme et incompréhensible à ma raison tant que je ne le percevais pas. Désormais il n’est plus qu’elle et ce désir pour Lena qui sera assouvie ou non selon la suite des choses.
Mais une chose est sûre. J’aime Loreleï, je suis damné désormais.

« Cette femme est victime et soumise à un tyran dont elle tait le nom. Rien qu’y penser me met hors de moi. Qu’elle accepte que cet homme la touche la blesse et être ainsi attaché à lui. Quoi qu’il en soit je suis spectateur de sa déchéance. Et le pire de tout. C’est que je désire une autre femme au point de la massacrer, c’est à cause d’elle que j’ai compris aimer Loreleï. Bon sang ! »

Elu homme le plus compliqué de l’année à l’unanimité. J’ai besoin de boire, de ne plus penser, de n’avoir plus rien de cohérent dans le corps si ce n’est de l’alcool.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://devil-tears.forumactif.org/t3652-akkarin-s-hilfiger-in-da
Soul William Abraham
avatar

Masculin
▌Nombre de messages : 90
▌Fireflies : 212
▌Date d'inscription : 15/04/2012
▌Age : 29
▌Age du Personnage : 22ans depuis 400ans
▌Métier : La chasse contre les créatures de son espèce, les démons et autres sorciers maléfiques lui occupe tout son temps.
▌Force & Pouvoir : Autrefois on l'appelait "William, le sanguinaire". Cela veut tout dire n'est ce pas ? Merveilleusement doué au combat, il serait capable de défier n'importe qui.
▌Faiblesses : Son âme d'humain l'affaiblit, l'assaille de remords et de craintes, ne le laissant jamais en paix.
▌Playlist : Pink Floyd, Iron maiden, Nirvana, The who, The guess who, AC/DC, Saez, Téléphone, louis Bertignac, The clash, EMF, Et j'en passe.
▌Citation : Celui qui se transforme en bête se délivre de la douleur d'être un homme.



Feuille de personnage
CopyRight: Tear's Graph
Disponible pour un Topic ?: Oui =D
RelationShips:

MessageSujet: Re: L'emménagement [Pv]   Dim 24 Juin - 14:57

Après notre petite visite de mon appartement Akkarin a déjà repris des couleurs, je pense que cela est du au sang que nous avons bu. Quoi de mieux pour se remettre d’une déprime qu’un peu de sang frais ? J’ai ainsi pu lui montrer ma petite collection de livre que j’ai accumulé au fil des années, et aussi ceux qui était dans la bibliothèque de la maison de ma famille. Nous sommes revenu au salon et une fois installé je lui demande ce qui ne va pas, je sais éperdument qu’il espérait que je n’y penserais plus mais je ne suis pas un simple d’esprit, et depuis que j’ai retrouvé mon âme je ne suis plus égocentrique. La preuve si jusqu'à maintenant je tuais les démons de la nuit c’est pour les humains et non pour moi même, même si je dois bien avouer que vivre sans le combat ne me conviendrais pas. Il me répond alors en essayant de me faire croire que tout va bien :

« Je vais bien. Rien ne me tracasse particulièrement si ce n’est la bêtise humaine, le temps trop ensoleillé et bien sur cet alcool pas assez fort pour me mettre à terre d’un seul coup. »

Je ne suis pas dupe mon cher ami, je sais très bien différencié les expressions sur le visage des gens, aussi infime soit-elle. Je lui fais alors comprendre que je sais qu’il me ment du regard. Il a très bien compris qu’il ne coupera pas à cette discussion aussi difficile soit-elle. En revanche je me demande quels peuvent bien être les problèmes d’un homme de science comme lui. J’espère juste pouvoir lui apporter au mieux de l’aide et au pire mon soutient. Il se décide alors à s’ouvrir à moi et à tout déballer, et je dois dire que sa réponse me surprend :

« Je ne sais absolument rien des femmes. Je pensais être éloigné de tout ceci, je pensais être supérieur à ces sensations faibles et dévastatrices. Cependant je me révèle être le pire de tous. Parce qu’au lieu de me sentir ainsi pour une femme, c’est bel et bien pour deux que ma vue se trouble et mon esprit se brouille. Et vu que je n’y connais rien, je fuis ce mystère comme la peste autant que je peux. »

En voilà de la nouveauté, je ne savais pas qu’il se croyait éloigné des femmes. En effet nous n’avons que parlé de mes problèmes de cœur lors de notre dernière rencontre. Ainsi donc il pensait pouvoir échapper aux pièges et aux douleurs de l’amour ? C’est une bêtise de croire cela, mais son problème est encore plus profond qu’on pourrait le croire, car il est amoureux de deux personnes à la fois. Enfin c’est tout du moins ce que je comprends dans sa tirade. Je ne l’interrompt pas maintenant qu’il parvient à s’ouvrir j’attends qu’il est fini avant de lui apporter mon avis et pourquoi pas une éventuelle solution ?

« Il n’est pas possible d’aimer deux femmes n’est-ce pas ? »

Même après 400ans de vie je ne peux affirmer cela, en fait je suis même plutôt du genre à penser que si justement, nous pouvons aimer plusieurs personnes, mais évidemment les sentiments même s’ils se ressemblent ne sont pas les mêmes. Nous ne pouvons aimer deux personnes de la même façon, mais en revanche nous pouvons les aimer à la même intensité. Je sais combien il est dur de faire un choix. Mon amour de jeunesse humaine avait une sœur jumelle, et je courtisai les deux en même temps sans savoir qui choisir. Et sur les conseils de mon père j’ai suivi mon cœur et c’est alors que j’ai pu faire un choix. En amour quand le cerveau se mêle de cela nous ne pouvons faire le bon choix. J’attends qu’il termine. Tout en voyant bien qu’il se resserre un verre mais cette fois d’alcool uniquement. Heureusement que j’ai fais un stock de scotch, car si il continue à ce rythme là mes réserves serait très vite vide.

« Je suis amoureux. Pitoyable n’est-ce pas ? Il me faut un autre verre, en fait plusieurs bouteilles. »

Pitoyable ? Non je ne suis pas d’accord. Pourquoi crois tu que je suis encore en vie après 400ans ? J’ai affronté les démons les plus puissants de l’époque, des vampires beaucoup plus âgés que moi, et tout ça dans l’espoir de trouver l’amour. Et quand enfin j’ai trouvé cet amour j’avais une raison de rester en vie. Même sous la forme de William qui n’aimait soit disant personne ne s’était dans mes dernières années du sanguinaire que lorsque que je croyais perdre que l’image de Grace me venait à l’esprit et qui redonnait au sanguinaire toute la rage de vaincre. Et depuis le retour de mon âme c’est pour elle que je me bats, pour pouvoir vivre heureux avec elle. Ah Akkarin tu es très instruit ça je n’en doute pas une seconde, mais tu as oublié d’apprendre l’essentiel de la vie, l’amour.

« Cette femme est victime et soumise à un tyran dont elle tait le nom. Rien qu’y penser me met hors de moi. Qu’elle accepte que cet homme la touche la blesse et être ainsi attaché à lui. Quoi qu’il en soit je suis spectateur de sa déchéance. Et le pire de tout. C’est que je désire une autre femme au point de la massacrer, c’est à cause d’elle que j’ai compris aimer Loreleï. Bon sang ! »

Cela par contre est triste, savoir que la femme qu’on aime est prisonnière d’une de ces immondes créatures. Pour ma part qu’elle taise ou non le nom de celui là je n’aurais pas tenu et j’aurais foncé droit dans la gueule du loup, même si mes chances de la retrouver sont infimes. En revanche j’ai peut-être une solution pour la retrouver, bien que cela m’en coûte, et que ce sera très risqué. Mais chaque chose en son temps :

« Akkarin ce n’est pas dans les livres que tu trouveras les solutions à cela. Tu aimes donc deux femmes ? Contrairement à ce que tu peux penser c’est tout à fait possible. Moi même lors de ma jeunesse j’aimais deux femmes, mais contrairement à la raison j’ai laissé mon cœur choisir pour moi. »

Je lui lance un regard perçant pour lui faire comprendre que cette fois nous entrons dans mon domaine de compétence, je me resserre également un verre et me rallume encore une fois une cigarette, et après une bouffée de nicotine je reprends :

« Il est même possible d’aimer deux personnes à la même intensité, mais quoi que tu puisses penser il est impossible d’aimer deux personnes de la même façon. Donc si tu tiens tant à faire un choix c’est à ton cœur que tu dois confier cette tâche et laisser la raison de côté, ton cerveau et ton savoir ne te sera d’aucune aide, en fait il sera même un handicap, laisse carte blanche à ton cœur. »

Je vide mon verre d’un seul trait avant de me resservir, et de ce fait vider la bouteille, je me rends donc au bar pour en chercher une deuxième, et après quelques secondes de réflexion j’en ramène tout de suite deux. Je reprends ma cigarette sur laquelle je tire en observant un peu mon ami en train de réfléchir. Ce ne doit pas être facile pour un homme de science de l’laisser son cœur parlé plutôt que son esprit. Je ne peux me mettre à sa place, mais je pense que cela est la même chose dans un combat. Oui quand je me bats je ne me serre pas de mon cerveau mais de mon instinct, simplement parce que je possède un don dans l’art du combat. Mais si je laisse mon cerveau interféré je peux perdre quelques précieuses secondes qui peuvent me coûter la vie.

« Il n’y a rien de pitoyable à aimer, en fait je pense même qu’être capable d’aimer et d’assumer ses sentiments est la chose la plus merveilleuse de ce monde. Plus encore que le savoir. »

Je sais sans mal que mes paroles vont le choquer voir l’outrer mais il faut qu’il se rende compte que les livres ne sont pas tout. Et alors maintenant je dois lui parler de ce que nous pouvons faire pour l’esclave des démons.

« J’ai peut-être une solution pour ton amie qui est sous l’emprise d’un démon. Je connais moi même une démone, elle est sans pitié et sans scrupule. Je la hais plus que tout, mais il est toujours possible de faire un pacte avec elle. Seulement la seule chose qui l’obsède chez moi c’est mon âme. Mais elle peut nous apporter les informations que nous voulons pour sauver ton amie. Je suis prêt à prendre ces risques pour toi mon ami, mais sache que je ne me servirai pas de mon âme comme monnaie d’échange, mais nous pouvons toujours essayer de la rencontrer pour en savoir plus. »


Je ne le dis pas mais j’ai peur d’allez à la rencontre de Erin, mais il faut ce qu’il faut après tout.

_________________
Pour un esprit équilibré la mort n'est qu'une grande aventure de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Akkarin S. Hilfiger
avatar

Masculin
▌Nombre de messages : 106
▌Fireflies : 287
▌Date d'inscription : 11/06/2012
▌Age : 24
▌Age du Personnage : 232 ans mais 28 d'apparence
▌Métier : Professeur d'histoire et littérature
▌Force & Pouvoir : La culture et le savoir aussi varié qu'insatiable dont il est victime lui permettent une maîtrise parfaite de ses pouvoirs de vampire.
▌Faiblesses : Les souvenirs de ces regards de pitié et de rejet.
▌Playlist : Queen ~ Chopin ~ L.N.D. ~ AC/DC ~ Deep Purple ~ C. Aznavour ~ The Beatles ~ J. Brel ~ Two Door Cinema Club ~ Charlie Winston ~ ...
▌Citation : « Souffrir passe. Avoir souffert ne passe pas. » M-L. De France



Feuille de personnage
CopyRight: Bazzart
Disponible pour un Topic ?: Oui =D
RelationShips:

MessageSujet: Re: L'emménagement [Pv]   Dim 24 Juin - 19:37

« Akkarin ce n’est pas dans les livres que tu trouveras les solutions à cela. Tu aimes donc deux femmes ? Contrairement à ce que tu peux penser c’est tout à fait possible. Moi-même lors de ma jeunesse j’aimais deux femmes, mais contrairement à la raison j’ai laissé mon cœur choisir pour moi. »

C’est donc si simple que cela ? Laisser parler son cœur ? Pourtant le mien comme le sien est mort depuis plusieurs siècles. Je suis novice dans ce domaine et ne suis pas fait pour ce genre de choses. Je laisse l’amour aux humains et aux autres hommes. Observer et me rendre compte me suffit bon sang ! Quant à aimer deux femmes. Ce n’est pas possible, ce n’est pas le cas. Je me suis rendu compte des sentiments pour Loreleï à cause ou grâce à Lena. Je désire physiquement Lena, je désire également la protéger mais je peux dire sans l’ombre d’un doute que ce sentiment n’égal en rien ce que Lorel’ m’inspire. Il n’est d’attachement plus fort, comme si chacun de ses gestes guidait ma volonté, mes pensées. Comme si d’un souffle tout pouvait s’arrêter. Et pourtant je ne pensais qu’il ne s’agissait que de surprotection envers cette fragile vampire dans laquelle je me reconnais. Cependant après avoir vu Lena, après avoir désiré Lena, après avoir pensé à ses côtés, plus rien n’est clair si ce n’est mon attachement trop fort pour Lorel’. J’ai l’impression de la trahir en désirant la blonde humaine, ma poitrine se déchire d’un mal inconnu jusqu’alors. La trahison ? Quelle blague pour une femme qui ne me regarde pas comme ça et ne le fera sans doute jamais. Si les livres et les connaissances pouvaient m’aider. Car quel est mon problème dans le fond ? Si ce n’est me contredire toutes les cinq minutes comme un schizophrène je ne sais pas ce qui me prend.
L’inacceptation de mon état surement. Cette colère justifié par l’incompréhension grandissante de mes sentiments et tout ceci reversé envers une humaine que je désire protéger d’elle-même stupidement moi qui trouve les humains pitoyable.

« Il est même possible d’aimer deux personnes à la même intensité, mais quoi que tu puisses penser il est impossible d’aimer deux personnes de la même façon. Donc si tu tiens tant à faire un choix c’est à ton cœur que tu dois confier cette tâche et laisser la raison de côté, ton cerveau et ton savoir ne te sera d’aucune aide, en fait il sera même un handicap, laisse carte blanche à ton cœur. »

Il ne s’agit pas de choix mais de logique. Tout ceci est illogique. Je ne sais plus rien du monde si je ne sais pas ça de moi. Comment comprendre la logique déterministe de Newton si on ne sait pas pourquoi s’attacher à un tel ou un tel est possible. Il n’est rien d’autre dans mon esprit que d’insatiables questions au-dessus desquelles plane la réponse que je refuse de voir. Même lire une théorie de ce charlatan de Freud sur l’envie du pénis ne m’amuse plus ! Je dois boire, me saouler, disparaitre au loin et oublier. Oh si seulement j’en avais le courage, seulement mon courroux contre ce tyran de Loreleï m’empêche de l’abandonner, et puis comment survivrais-je sans me repaitre de son visage. Je ne puis partir sans lui faire voir la vie qu’elle mérite, celle que je lui faisais miroiter dans le but qu’elle se détache mais qui désormais m’attire tout autant. Et cette Lena, victime de ses démons passés, vulgaire humaine torturée et salie, je dois également l’aider. Je serais donc gentil ? Haha, il y a de quoi en faire rire plus d’un. Je ne lève le petit doigt que si ça m’apporte un avantage et rares sont les gens pour qui je ferais quoi que ce soit. Mais en quelques semaines trois trop se sont ajoutés. Soul, en qui je pense avoir raison d’apporter ma confiance et puis si jamais il venait à me trahir je ne perdrais rien.
Loreleï une amie devenue trop cher et qui nécessite toute mon attention.
Et enfin Lena, cette superbe humaine trop bavarde et fragile.
Bon sang ces gens pour qui je ferais de grandes choses. Je ne supporte pas tant de changements. Surtout pas avec de mes sentiments et sensations. Mon cerveau un handicap, je ne peux l’accepter. Quand bien même ça serait vrai, il a été un handicap pour durant ma vie d’humain de ne pouvoir user de cet organe et désormais je devrais le mettre de côté ? C’est définitivement hors de question si il le faut je lierais les deux mais jamais sans utiliser ma tête.

« Il n’y a rien de pitoyable à aimer, en fait je pense même qu’être capable d’aimer et d’assumer ses sentiments est la chose la plus merveilleuse de ce monde. Plus encore que le savoir. »

Permets-moi mon ami de ne pas être d’accord pour l’instant. Un rictus mauvais me voile le visage tandis que je me saoule des deux bouteilles apportées par Soul. Déjà l’alcool agit en moi comme une calmant cependant pas assez puissant. Je ne suis pas amoureux, mais je l’ai dit ? Et bien soit j’annule cette parole. Je refuse la confusion et pourtant j’y baigne. Loreleï … Tout ceci n’est pas fourberie de ta part pour me tromper n’est-ce pas, je suis bel et bien victime de cette sensation atroce. Ou alors ton bourreau ne supporte plus nos entrevues amicales jusqu’alors, du moins pour toi il me semble et t’a ordonné d’agir ainsi. Cette ordure, cet enfant de salaud, ce fils de chien. Je n’irais pas lui prendre la vie, je lui laisse la peau et les os, qu’il ne craigne pas de balle dans son dos. Ma vengeance sur le compte d’une rousse voleuse de cœur sera sans pitié. Arracher ongle par ongle, doigt par doigt, membre par membre, tout ceci afin de le garder à demi vivant, qu’il subisse et voit la vie stagnait entre son corps et les enfers. Que je sois damné pour ces actions je suis bel et bien immortel. Avant de détruire mon verre sans m’en rendre compte Soul reprend.

« J’ai peut-être une solution pour ton amie qui est sous l’emprise d’un démon. Je connais moi-même une démone, elle est sans pitié et sans scrupule. Je la hais plus que tout, mais il est toujours possible de faire un pacte avec elle. Seulement la seule chose qui l’obsède chez moi c’est mon âme. Mais elle peut nous apporter les informations que nous voulons pour sauver ton amie. Je suis prêt à prendre ces risques pour toi mon ami, mais sache que je ne me servirai pas de mon âme comme monnaie d’échange, mais nous pouvons toujours essayer de la rencontrer pour en savoir plus. »

Oh c’est si tentant, si gouteux, comme la délicieuse odeur avant un repas succulent.

« J’adorerais ça plus que tout au monde, et si je dois donner ma vie en échange je le ferais, que mes connaissances servent cette démone dans tous ses desseins. Cependant, Loreleï refuse que je commence une vendetta envers cette ordure. Et face à l’une de ses doléances je suis impassiblement obéissant. Rien que son accord pourrait me permettre d’agir et il est aussi certain qu’il ne gèle pas en Enfer qu’elle ne me le donnera pas. Haha, c’est drôle n’est-ce pas ? Je pourrais détruire cette ordure, connaître son nom, son adresse et même le côtoyer sans oser le toucher par crainte de ne voir son beau regard, curieux sur l’obscurité de sa vie, ternit. »

Je me lève fais de grands gestes inutiles afin de calmer ma colère.

« Si je la faisais partir d’elle-même ! Si elle voyait ce que le monde a à lui offrir, ce que je peux lui donner ! Si elle était heureuse de sa vie changée, je pourrais oublier ce monstre et me concentrer sur sa protection. Ainsi que sur la renaissance de cette humaine trop hautaine. Je me sens trop gentil Soul, moi qui l’aurait piétiné et aurait abandonné cette aveugle à son destin. Je suis pris entre deux feux ! »

Je prends une grande inspiration inutile à l’oxygénation de mon corps mort et vide d’une traite une bouteille pleine de cet alcool brulant. « Soit ! Je vais me débrouiller, désormais que je vois à peu près le problème il est plus simple de tâcher d’y remédier. Je vais voir Lena et la sortir de son gouffre pour lui redonner gout à la vie. Et quand à Loreleï simplement au lieu de la séduire pour son bien, je le ferais pour le mien également. » Je me sens quelque peu mieux, et c’est essentiellement moi qui a parlé. Les psychologues sont payés à écouter, donc les amis sont des psychologues gratuits. En deux cents ans d’existence j’ai toujours résolu mes problèmes seuls. Mais cette fois ce fut grace à l’aide de quelqu’un. Les choses changent.
Je me redresse et tangue quelque peu sous l’effet de l’alcool dont je ne suis pas habitué.
« Bon avant que je ne sois totalement mort saoul ! De quoi voulais-tu me parler ? J’espère ne pas t’avoir trop déçu mon chéri, si tu me pensais intéressé par toi tu dois être tout triste. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://devil-tears.forumactif.org/t3652-akkarin-s-hilfiger-in-da
Soul William Abraham
avatar

Masculin
▌Nombre de messages : 90
▌Fireflies : 212
▌Date d'inscription : 15/04/2012
▌Age : 29
▌Age du Personnage : 22ans depuis 400ans
▌Métier : La chasse contre les créatures de son espèce, les démons et autres sorciers maléfiques lui occupe tout son temps.
▌Force & Pouvoir : Autrefois on l'appelait "William, le sanguinaire". Cela veut tout dire n'est ce pas ? Merveilleusement doué au combat, il serait capable de défier n'importe qui.
▌Faiblesses : Son âme d'humain l'affaiblit, l'assaille de remords et de craintes, ne le laissant jamais en paix.
▌Playlist : Pink Floyd, Iron maiden, Nirvana, The who, The guess who, AC/DC, Saez, Téléphone, louis Bertignac, The clash, EMF, Et j'en passe.
▌Citation : Celui qui se transforme en bête se délivre de la douleur d'être un homme.



Feuille de personnage
CopyRight: Tear's Graph
Disponible pour un Topic ?: Oui =D
RelationShips:

MessageSujet: Re: L'emménagement [Pv]   Dim 24 Juin - 20:30

Il m’écoute de bout en bout sans m’interrompre, mais je vois qu’il ne cesse de réfléchir. Il continue de boire encore et encore. Heureusement que nous autres vampires ancien nous pouvons éliminer plus vite l’alcool que les humains sinon il serait déjà complètement ivre en train de ruiner ma moquette. Quand je m’apprête à parler de Erin en revanche un verre éclate dans sa main. Heureusement ce dernier était vide vu qu’il s’était attaqué directement à la bouteille quelques minutes avant. Je vois les morceaux de verres dans sa main, sa peau trop dure n’a pas permis à ces derniers de la pénétrer. Voilà encore un avantage de notre état. Je parle alors de Erin et je vois son visage paraître très tenté mais il prend alors à nouveau la parole :

« J’adorerais ça plus que tout au monde, et si je dois donner ma vie en échange je le ferais, que mes connaissances servent cette démone dans tous ses desseins. Cependant, Loreleï refuse que je commence une vendetta envers cette ordure. Et face à l’une de ses doléances je suis impassiblement obéissant. Rien que son accord pourrait me permettre d’agir et il est aussi certain qu’il ne gèle pas en Enfer qu’elle ne me le donnera pas. Haha, c’est drôle n’est-ce pas ? Je pourrais détruire cette ordure, connaître son nom, son adresse et même le côtoyer sans oser le toucher par crainte de ne voir son beau regard, curieux sur l’obscurité de sa vie, ternit. »

Comme je peux le comprendre, moi aussi devant une demande de Grace je resterai un simple petit vampire obéissant. Je n’oserai jamais m’opposer à l’un de ces choix, contrairement à William, c’est elle la plus importante à mes yeux, je veux la changer mais pas contre son gré, plutôt mourir de sa main que de l’obliger à faire quelque chose qu’elle ne souhaite pas. Ce que je comprends moins cependant c’est sa dulcinée, comment peut-elle préférer rester prisonnière et subir les tortures de son tortionnaire alors qu’en la libérant Akkarin pourrait lui offrir une vie convenable et surtout une liberté. Est-elle masochiste ? Ou alors fait-elle ça pour justement protéger Akkarin, pour qu’il ne se lance pas dans la gueule du loup ? Il faudra que je demande à Erin lors de notre prochaine rencontre quel est son prix pour m’apporter des renseignements là dessus. Même si je n’aime pas avoir à faire avec cette démone elle est la seule qui ne pense pas à m’attaquer quand on se croise, et elle est également la seule que j’ai peur d’affronter. Je n’ai pas peur de mourir non, je suis même convaincu que je pourrais la tuer, mais à quel prix ? Soit je gagnerai grâce à l’aide de William et alors mon âme serait alors éliminé, et je redeviendrais la sanguinaire, soit lors de notre combat elle parviens à me prendre mon âme et une fois encore c’est le retour de William qui lui n’en a pas plus que ça après elle. Du moment qu’elle n’est pas sur son chemin il s’en contre fou.

« Si je la faisais partir d’elle-même ! Si elle voyait ce que le monde a à lui offrir, ce que je peux lui donner ! Si elle était heureuse de sa vie changée, je pourrais oublier ce monstre et me concentrer sur sa protection. Ainsi que sur la renaissance de cette humaine trop hautaine. Je me sens trop gentil Soul, moi qui l’aurait piétiné et aurait abandonné cette aveugle à son destin. Je suis pris entre deux feux ! »

Oui ce n’est pas une mauvaise idée, lui montrer ce qu’elle rate, mais pour cela il faudrait qu’il puisse la convaincre de lui faire confiance et d’après ses dires elle préfère vivre dans la servitude au près de ce démon. J’ai vraiment du mal à comprendre cette envie, est-elle nourrit par la peur que ce dernier la retrouve et lui fasse payer sa trahison. Le voilà qui vide à nouveau une bouteille, eh bien, il doit vraiment vouloir noyer ses problèmes. Ce n’est pourtant pas la solution et le temps que nous avons vécu nous l’a déjà prouvé à tous les deux.

« Soit ! Je vais me débrouiller, désormais que je vois à peu près le problème il est plus simple de tâcher d’y remédier. Je vais voir Lena et la sortir de son gouffre pour lui redonner gout à la vie. Et quand à Loreleï simplement au lieu de la séduire pour son bien, je le ferais pour le mien également. »

Voilà qu’il pense un peu à lui, je ne peux que le féliciter pour ça. Il veut donc sauver tout le monde ? Pourquoi pas, bien que je considère qu’il faut savoir faire des sacrifices, j’estime qu’on ne peut pas toujours sauver tout le monde. Mais je ne vais pas lui briser le moral maintenant qu’il semble reprendre contenance et avoir découvert ses objectifs. Sans mon aide toutefois, j’ai maintenant la preuve que je ne suis pas de bon conseil. Moi je veux toujours tout régler par la force, il faut dire que c’est ce que je sais faire de mieux. Il se lève alors et tangue à cause de l’alcool, je ne peux masquer mon sourire de voir cet homme complètement ivre, mais il a retrouvé le moral, d’ailleurs je vois qu’il recommence à plaisanter, quel plaisir de retrouver le bout en train que j’ai connu alors :

« Bon avant que je ne sois totalement mort saoul ! De quoi voulais-tu me parler ? J’espère ne pas t’avoir trop déçu mon chéri, si tu me pensais intéressé par toi tu dois être tout triste. »

Oui c’est vrai que je l’ai fait venir pout lui montrer la lettre de Aube qui me dit qu’elle me contactera très bientôt pour une entretien afin de juger ma demande devant mes yeux. Ce pourrait tout aussi bien être un piège, mais les chasseurs ne me font pas peur. Mais en revanche s’il s’acharne tous sur moi je pense que malgré mon âge et mes compétences j’aurais du mal à m’en sortir vivant. Enfin tout aussi vivant que je le suis actuellement. Je décide de d’abord répondre à sa plaisanterie par ceci :

« Et moi qui voulait te proposer de partager mon lit cette nuit, tu m’en vois déçu, dans ce cas je ne te propose que une chambre d’ami, en fait non, je t’impose une chambre d’ami. »

Je le vois qui me regarde bizarrement alors avant qu’il n’est le temps de dire quoi que ce soit je précise :

« C’est sans équivoque tu dors là ce soir, je ne te laisse pas partir dans ton état. »

Ensuite je me lève à mon tour pour allez chercher la lettre de la chasseuse dans mon bureau. Je la lui apporte et la lui laisse lire. Pendant ce temps je me rassois et me serre encore un verre de ce très bon scotch. Je l’observe pendant sa lecture et j’ajoute alors simplement :

« Je ne pensais pas qu’il serait aussi facile de rentrer en contact avec elle, seulement elle ne semble pas savoir que je suis le vampire qui lui a sauvé la vie des miens. »


_________________
Pour un esprit équilibré la mort n'est qu'une grande aventure de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Akkarin S. Hilfiger
avatar

Masculin
▌Nombre de messages : 106
▌Fireflies : 287
▌Date d'inscription : 11/06/2012
▌Age : 24
▌Age du Personnage : 232 ans mais 28 d'apparence
▌Métier : Professeur d'histoire et littérature
▌Force & Pouvoir : La culture et le savoir aussi varié qu'insatiable dont il est victime lui permettent une maîtrise parfaite de ses pouvoirs de vampire.
▌Faiblesses : Les souvenirs de ces regards de pitié et de rejet.
▌Playlist : Queen ~ Chopin ~ L.N.D. ~ AC/DC ~ Deep Purple ~ C. Aznavour ~ The Beatles ~ J. Brel ~ Two Door Cinema Club ~ Charlie Winston ~ ...
▌Citation : « Souffrir passe. Avoir souffert ne passe pas. » M-L. De France



Feuille de personnage
CopyRight: Bazzart
Disponible pour un Topic ?: Oui =D
RelationShips:

MessageSujet: Re: L'emménagement [Pv]   Dim 24 Juin - 21:12

« Et moi qui voulait te proposer de partager mon lit cette nuit, tu m’en vois déçu, dans ce cas je ne te propose que une chambre d’ami, en fait non, je t’impose une chambre d’ami. »

M’imposer ? Je n’aime pas les ordres et fronce naturellement les sourcils, s’il m’avait demandé j’aurais au moins fait mine de réfléchir cependant il m’impose. Pourquoi ? S’inquièterait-il que je ne tue quelques humains dans un délire alcoolique ? Possible, même très possible. Avant que je puisse défendre mon état et me faire avocat d’une cause à l’allure perdue il me dit.

« C’est sans équivoque tu dors là ce soir, je ne te laisse pas partir dans ton état. »

Mon état est parfait bon sang, en pensant ça je sens ma jambe se dérober et me rattrape de peu au bar. S’assoir semble plus intéressant. Je vais surement lui faire mon cirque concernant ma lucidité à toute épreuve, lui réciter les 7 étapes de l’amour pour Sartre ou encore le nom des bactéries survivant au traitement. Ou encore le principe d’un nickelage par électrolyse. Après tout grâce à ce genre de démonstration j’ai bien des fois prouvé ma sobriété et ma maitrise intellectuelle. Car ce soir mon corps ne semble pas de cet avis. Tu es mort pauvre idiot pourquoi ne m’écouterais tu pas ? Je te donnerais en échange de bonnes nuits de repos. Mais s’il te plait maitrise-toi ! Je parle à mon corps mort … Bon. J’admets mon état avancé d’alcoolisme. Oh seigneur.
Soul se lève et je le suis des yeux tentant de maitriser ce vacillement de tête si délicieux qui me prend. Il revient avec une feuille à la main qu’il me tend. Une lettre d’humain sans nul doute, l’odeur s’en échappant et baigné de leur fragrance singulièrement faible. Je la lis rapidement par expérience sans nul doute et en garde les grandes lignes imprimées à l’esprit. Aube, une chasseuse acceptant de voir Soul. Elle semble ne pas le connaître dans cette lettre, cependant il m’a dit lui avoir sauvé la vie. Elle ne le sait donc pas, car Soul ne mentirait sur pareille pacotille.

« Je ne pensais pas qu’il serait aussi facile de rentrer en contact avec elle, seulement elle ne semble pas savoir que je suis le vampire qui lui a sauvé la vie des miens. »

Voilà qui confirme mes pensées. Mais qui attise ma curiosité naturelle. Elle accepte de rencontrer un être si dangereux sans attente. Dans de si bref délais et sans personne selon elle. Je souris et n’y crois pas.

« Je pense qu’elle ne sera pas seule et que tu dois t’attendre à un combat. Les chasseurs préfèrent prévenir que guérir or tu es un vampire relativement puissant. Ils te captureront pour ensuite t’interroger sur tes intentions. Si elles leur semblent bonnes ils te relâcheront peut être. Dans l’autre cas à suffisamment grand effectif ils auront ta peau. »

Voici qui semble clair et me remet les idées en place avec vitesse, les discussions ou je dois réfléchir agissent sur moi tel un médicament miracle. Cette stimulation cérébrale réveille mon corps agar pour suffisamment longtemps afin de percer le mystère de cette hospitalité de chasseur trop brusque. Du moins selon moi. Parce que bien sûr ceci n’est que supposition, peut être cette Aube est-elle suicidaire après tout ? Ou alors d’une grande puissance pour oser se présenter seule, mais ceci est improbable, car si tel était le cas Soul n’aurait pas eu à lui venir en aide par le passé. Elle est donc convaincue que sa vie n’est pas en danger par la proximité de ses compagnons ce qui est dangereux pour Soul.
« Le seul moyen de les prendre à leur propre jeu est que je t’accompagne. Ce qui naturellement satisferait ma curiosité. Cependant, cette Aube tu devrais dès les premiers temps de votre entretien lui faire savoir que tu lui as sauvé la vie. Je te recommande de la voir dans un endroit peuplé, comme un bar ou un restaurant par exemple. Je ne t’importunerais pas et resterait à l’écart je préfère. Ainsi je pourrais repérer et surveiller les techniques de surveillances de ses camarades et en cas de problème agir. » Voici qui me semble parfait pour lui comme pour moi. Ainsi si jamais combat il devrait y avoir, ils se retrouveraient faits. Pensant avoir à faire à un vampire très expérimenté ils se retrouveront avec le plus bavard des combattants leur mettant des bâtons dans les roues en prime. Quel beau cadeau.

« Qu’en penses-tu ? Quand à ton offre de chambre d’ami, j’avoue préférer la tienne mais soit, je resterais le temps que mon corps inerte ne draine cette quantité de liquide. En attendant je te parlerais des joies des chasseurs sur Salvation. Je sais certaines choses sur eux. Et puis j’espère que tu as un jeu de poker ou de cartes, car le temps que je décuve risque d’être long sinon. Entre mes bavardages intempestifs et ton flirt casanier. Je ne sais plus où donner de la tête. » Souriant et attendant une réponse de mon ami j’observe les étagères garnis d’objets emplis d’histoire que j’écouterais avec joie si Soul daignait m’en faire bénéficiaire. Quoi qu’il en soit je pose la lettre de cette dénommée Aube et envisage les choses sous un nouvel angle. Peut-être est-elle corrompue et souhaite d’avantage de Soul auquel cas elle viendra sans escorte. C’est très improbable mais je préfère y penser, il y a également la possibilité qu’elle n’ait déjà vu Soul et ai succombé à son charme. C’est tout à fait possible mais dans ce cas tout sera plus simple, elle lui mangera dans la main et nous n’aurions qu’à lui demander pour qu’elle obéisse.
Mais les chasseuses sont connues pour être revêches et difficiles en affaire, cependant je me plais à penser qu’il ne s’agit que de femmes humaines après tout. Attendons de voir ce qu’en pense Soul et de décider en conséquence de l’avenir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://devil-tears.forumactif.org/t3652-akkarin-s-hilfiger-in-da
Soul William Abraham
avatar

Masculin
▌Nombre de messages : 90
▌Fireflies : 212
▌Date d'inscription : 15/04/2012
▌Age : 29
▌Age du Personnage : 22ans depuis 400ans
▌Métier : La chasse contre les créatures de son espèce, les démons et autres sorciers maléfiques lui occupe tout son temps.
▌Force & Pouvoir : Autrefois on l'appelait "William, le sanguinaire". Cela veut tout dire n'est ce pas ? Merveilleusement doué au combat, il serait capable de défier n'importe qui.
▌Faiblesses : Son âme d'humain l'affaiblit, l'assaille de remords et de craintes, ne le laissant jamais en paix.
▌Playlist : Pink Floyd, Iron maiden, Nirvana, The who, The guess who, AC/DC, Saez, Téléphone, louis Bertignac, The clash, EMF, Et j'en passe.
▌Citation : Celui qui se transforme en bête se délivre de la douleur d'être un homme.



Feuille de personnage
CopyRight: Tear's Graph
Disponible pour un Topic ?: Oui =D
RelationShips:

MessageSujet: Re: L'emménagement [Pv]   Dim 24 Juin - 22:03

Il ne semble pas satisfait du tout que lui impose de rester, mais je ne changerais pas d’avis. Il est comme moi mais il n’aime pas les ordres ni l’autorité. Seulement ce n’est pas un ordre que je lui donne, mon ton est dur mais affectif. Et le voir un peu titubé m’a vite fait comprendre qu’il vaut mieux qu’il reste ici. Je n’ai pas peur de ce qu’il pourrait faire mais de ce qu’on pourrait lui faire. Les chasseurs sont nombreux, et comme je ne suis pas encore parmi eux je ne pourrais pas plaider sa cause. Il lit la lettre tant bien que mal et me dit alors ce à quoi je m’attendais :

« Je pense qu’elle ne sera pas seule et que tu dois t’attendre à un combat. Les chasseurs préfèrent prévenir que guérir or tu es un vampire relativement puissant. Ils te captureront pour ensuite t’interroger sur tes intentions. Si elles leur semblent bonnes ils te relâcheront peut être. Dans l’autre cas à suffisamment grand effectif ils auront ta peau. »

Oui je sais que même à mon âge je ne suis pas de taille à affronter tous les chasseurs, même si je suis sûr qu’au terme d’un combat ils auront subi plus de perte que moi. Mais il est vrai que l’acceptation de Aube aussi facilement me trouble quelque peu. Une chose est sûre, c’est que même si elle est la cheftaine des chasseurs elle ne viendra pas seul, pas forcément pour me combattre mais pour assurer sa sécurité. C’est une précaution que je peux comprendre. Ce n’est pas tous les jours qu’un simple humain va boire un verre avec le sanguinaire. Akkarin reprends alors :

« Le seul moyen de les prendre à leur propre jeu est que je t’accompagne. Ce qui naturellement satisferait ma curiosité. Cependant, cette Aube tu devrais dès les premiers temps de votre entretien lui faire savoir que tu lui as sauvé la vie. Je te recommande de la voir dans un endroit peuplé, comme un bar ou un restaurant par exemple. Je ne t’importunerais pas et resterait à l’écart je préfère. Ainsi je pourrais repérer et surveiller les techniques de surveillances de ses camarades et en cas de problème agir. »

Sans même que je ne songe à le lui demander il propose alors de m’escorter et de veiller à distance en cas de problème. C’est une bonne idée, comme ça je ne serais pas obligé d’être trop sur mes gardes. En revanche comment lui faire savoir que je suis son sauveur sans pour autant paraître condescendant ? Bien que je pense que mon apparence devrait lui rappeler quelque chose il n’est pas dit du tout qu’elle se souvienne. Et puis elle n’a pas le même odorat que nous, elle ne saurait donc pas reconnaître mon odeur comme nous nous pouvons le faire. Je compte bien évidemment accepter son offre d’escorte, on ne sait jamais, et je me vois mal capturé par ces humains.

« Qu’en penses-tu ? Quand à ton offre de chambre d’ami, j’avoue préférer la tienne mais soit, je resterais le temps que mon corps inerte ne draine cette quantité de liquide. En attendant je te parlerais des joies des chasseurs sur Salvation. Je sais certaines choses sur eux. Et puis j’espère que tu as un jeu de poker ou de cartes, car le temps que je décuve risque d’être long sinon. Entre mes bavardages intempestifs et ton flirt casanier. Je ne sais plus où donner de la tête. »

Je ne réponds pas immédiatement, je préfère finir ma cigarette avant et l’écraser dans un cendrier. Je vois qu’il ne cesse d’observer les étagères sur lesquels j’ai entreposé des objets que j’ai obtenu lors de mes nombreux voyages. En fait il s’agit plutôt de trésor, William le considérait comme tel. Après avoir tuer une personne qui se mettait sur sa route il lui prenait son bien le plus précieux comme trophée. Cela me rappelle de bon comme de mauvais souvenir je dois dire. Le rappelles de combats plus difficiles et plus amusant les uns que les autres. Mais il y a également la cruauté dont je faisais preuve qui me terrifie à présent.
Je prends alors la parole :

« Je pense que tu as raison, y aller seul ne serait pas raisonnable c’est pourquoi j’accepte ton offre d’escorte, merci ».

Par contre peut-être accepte-t-elle de me rencontrer car elle connaît la réputation du vampire chasseur de vampire et que du coup elle n’est pas terrifié au fait de rencontrer celui qui fait de son mieux pour aider les chasseurs de son côté. Après tout elle est leur chef et je n’ai jamais vu de chasseur à mes trousses, donc je suppose qu’elle n’a jamais jugé utile de lancer l’un des siens à mes trousses. Je fais part de cette observation à Akkarin afin de savoir ce qu’il en pense :

« Seulement il est également possible qu’elle est eu vent de ma réputation » en voyant son haussement de sourcil je lui précise tout de suite de celle dont je parle : « Le vampire chasseur de vampire, et puis depuis que j’ai retrouvé mon âme je n’ai jamais vu de chasseur essayer de me suivre ou de s’en prendre à moi, les occasions étaient pourtant nombreuses, et comme elle est la chef des chasseurs je pense que c’est elle qui n’a pas jugé utile de me poursuivre. »

Maintenant venant on au fait et demandant lui d’utiliser ses dons pour la discussion afin d’amener sur le tapis le fait que je suis son sauveur et qu’elle a une dette envers moi, et que je compte bien me servir de ces derniers pour travailler sous ses ordres. Même si je n’aime pas l’autorité, je ne pense pas pouvoir travailler de manière autonome dès le début. Car si elle m’accepte il est même possible qu’elle me colle un coéquipier afin de ne pas me laisser seul. Elle ne me fera pas immédiatement confiance, ce que je peux comprendre.

« Mais dis moi, comment je peux lui faire savoir que je suis son sauveur sans paraître condescendant et surtout m’en servir à mon avantage tout en étant naturelle ? »

Il dit connaître des histoires sur les chasseurs, cela m’intéresse beaucoup et je suis sûr de pouvoir me servir de son savoir à mon avantage avec eux. Et même si cela ne me sert pas un peu de culture en plus est toujours bon à prendre. Je lui demande alors de me raconter ce qu’il sait :

« Je serais ravi de savoir tout ce que tu as à me dire sur les chasseurs »

Il m’a aussi demandé si j’avais un jeu de carte, je vais donc en chercher un car j’en possède un. Il date de la première génération, il est donc très vieux, c’est l’un des tous premiers qui était sorti, je lui donne alors le jeu de carte car je préfère lui laisser le choix du jeu. Il accepte au moins de rester avant de rentrer, cela lui laissera un peu le temps de décuver. Je ne relève pas sans plaisanterie sur mon flirt, car après tout les plaisanteries les plus courtes sont les meilleurs, mais je l’interroge plutôt sur son intérêt rapport à mes objets :

« Je vois que tu t’intéresse beaucoup à mes objets, tu ne serais pas à tout hasard en train de faire du repérage pour un futur braquage ? »

Je lui lance alors un clin d’œil avant de lui sourire.

_________________
Pour un esprit équilibré la mort n'est qu'une grande aventure de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Akkarin S. Hilfiger
avatar

Masculin
▌Nombre de messages : 106
▌Fireflies : 287
▌Date d'inscription : 11/06/2012
▌Age : 24
▌Age du Personnage : 232 ans mais 28 d'apparence
▌Métier : Professeur d'histoire et littérature
▌Force & Pouvoir : La culture et le savoir aussi varié qu'insatiable dont il est victime lui permettent une maîtrise parfaite de ses pouvoirs de vampire.
▌Faiblesses : Les souvenirs de ces regards de pitié et de rejet.
▌Playlist : Queen ~ Chopin ~ L.N.D. ~ AC/DC ~ Deep Purple ~ C. Aznavour ~ The Beatles ~ J. Brel ~ Two Door Cinema Club ~ Charlie Winston ~ ...
▌Citation : « Souffrir passe. Avoir souffert ne passe pas. » M-L. De France



Feuille de personnage
CopyRight: Bazzart
Disponible pour un Topic ?: Oui =D
RelationShips:

MessageSujet: Re: L'emménagement [Pv]   Lun 25 Juin - 10:57

« Je pense que tu as raison, y aller seul ne serait pas raisonnable c’est pourquoi j’accepte ton offre d’escorte, merci ».

Je le savais, c’est plus prudent et sûr ainsi. Moins de risques et les avantages de son côté, sait-on jamais. Je me demande tout de même si j’ai visé juste en penchant pour l’arrivée groupée des chasseurs, la majorité d’entre eux chassent en solitaire ou alors avec un compagnon fidèle. Mais quand il s’agit de grosse proie il vaut mieux placer son orgueil de côté afin d’éviter tout risque inutile. Rien que pour répondre à cela j’irais, le reste n’est que bonus très intéressant. Des connaissances qui ne vont que s’ajouter à ce que je savais et confirmer ou infirmer ce que je supposais. Quoi qu’il en soit le premier vampire chasseur, je pourrais dire l’avoir vu. Quelle ironie du sort, un dessein bénéfique à l’humanité certes mais c’est tout de même fortement paradoxale. Si bien qu’il faudra des exceptions à sa règle. L’évolution au fil du temps sera des plus intéressantes à observer. Je me demande également quelle politique les chasseurs adopteront envers Soul. Nous ne le saurons qu’en rencontrant cette Aube je présume.

« Seulement il est également possible qu’elle est eu vent de ma réputation »

Sa réputation ? Il faut préciser laquelle, car William le Sanguinaire comme les gens aiment à l’appeler à dépasser les frontières depuis fort longtemps pour être une histoire vraie. Par contre ta récente transformation due à un recouvrement d’âme s’ébruite comme une trainée de poudre pour rester au stade de rumeur.

« Le vampire chasseur de vampire, et puis depuis que j’ai retrouvé mon âme je n’ai jamais vu de chasseur essayer de me suivre ou de s’en prendre à moi, les occasions étaient pourtant nombreuses, et comme elle est la chef des chasseurs je pense que c’est elle qui n’a pas jugé utile de me poursuivre. »

Humm. C’est fortement logique, après tout quel intérêt les chasseurs auraient-ils à tuer un homme œuvrant comme eux. Certes avec un passé plus dévastateur que les pires d’entre nous cependant désormais tu leur apporte une aide, je suis certain qu’ils te surveillent de très loin. A savoir dans le doute au cas où tu replongerais dans les meurtres sanglants. Ils ne peuvent pas se douter que c’est fort improbable et puis toujours ce bon vieil adage, il vaut mieux prévenir que guérir.
Une question me vient, il n’est pas venu pour simplement me montrer cette lettre et attendre que je me propose de l’accompagner. Car dans ce cas-là n’importe quel vampire plus puissant que moi aurait fait l’affaire, et ils sont nombreux. Il y a autre chose qui m’intrigue.

« Mais dis-moi, comment je peux lui faire savoir que je suis son sauveur sans paraître condescendant et surtout m’en servir à mon avantage tout en étant naturelle ? »

Nous y voilà. Humm et voici un problème intéressant une tournure de langage afin de faire comprendre à cette demoiselle qu’elle a une dette et doit accepter sans lui donner d’ordre. En somme guider en lui faisant croire que c’est elle. Je dois y réfléchir. Mais je pense avoir une idée. Quelque peu risquée certes mais ça n’en reste pas moins une piste.

« Je serais ravi de savoir tout ce que tu as à me dire sur les chasseurs »

Ça aussi c’est évident, raconter ce que je sais à leur propos est nécessaire, pour amadouer cette Aube il faut savoir des choses sur elle et sur les chasseurs, car elle en est la chef et donc il est ainsi plus simple de deviner sa mentalité et ses faiblesses. Plus exposée que les autres et plus mise en avant il y a forcément une faille à son apparat.
Je ne remarque même pas Soul se lever et revenir un paquet de cartes à la main. Ce n’est que lorsqu’il me le tend me signifiant ainsi que je peux choisir le jeu que je reviens sur Terre.

« Je vois que tu t’intéresses beaucoup à mes objets, tu ne serais pas à tout hasard en train de faire du repérage pour un futur braquage ? »

Je suis bien des choses, mais pas un voleur, du moins pas par ennui ou appât du gain. Il m’est arrivé je l’avoue de voler quelques ouvrages de par le passé à des gens qui me refusaient leur accès ou encore des gens incapable de les étudier correctement. La fin ultime de la connaissance justifie les moyens après tout !

« Si tel était le cas, je ne te le dirais certainement pas mon cher ami. » Je mélange et distribue les cartes, un rami me semble convenable, suffisamment long et nécessitant une légère réflexion je peux ainsi étudier le cas de Aube. Sans m’en rendre réellement compte je pense à voix haute, il semblerait que Soul l’ai compris car il écoute sans prendre part à ma discussion solitaire, mélange de marmonnement et d'exclamations.
« Les chasseurs sont relativement solitaires, cette Aube en est la chef je suppose donc qu’elle est seule, une femme seule ... C’est à creuser j’y reviens. Si elle est chef elle doit aussi être puissante, une humaine assez puissante pour détruire des démons et vampires... C’est louche je l’admets … Une idée saugrenue me vient. Si elle n’était pas si humaine ? Les chasseurs le sont d’emblée normalement sinon il y a conflit d’intérêt mais supposons que ce ne soit pas le cas des meilleurs chasseurs. Humm, Soul devra examiner son aura afin d’en déterminer l’essence. Bref quoi d’autre ? Nous sommes sur Salvation, ils doivent surement être débordés, ou alors l’inverse, à la recherche de toute piste les guidant vers une créature démoniaque. Dans ce cas nous sommes pour eux une voie de salut. Et ils se montreront respectueux, sans doute trop. Salvation… Les humains y sont soit las de vivre, soit effrayés, les chasseurs ont décidé de combattre. Mais c’est trop simple. Pourquoi ? Comme tout héros il y a une raison poussant à la lutte. La perte d’un être cher généralement, ou simplement la perte de la raison. Après tous les drogues ici poussent à s’évader, et une vie toujours baignées de recherches et de combat peut pousser à cela. Il faudra donc sentir si elle baigne dans ces produits ou si la tristesse d’une perte passée lui voile le visage. C’est une femme, et selon ce que m’ont dit quelques étudiants concernant les chasseurs une assez jolie femme. Il est donc très peu probable qu’elle soit célibataire ou l’ai été toute sa vie. C’est peut être ça le drame de sa vie ? Après tout l’amour est dévastateur j’en sais quelque chose. Une femme fière et devant se montrer forte à cause de son rang. Elle n’acceptera pas qu’on lui fasse miroiter une dette devant les yeux. Mais si elle est une personne d’honneur malgré ses réticences elle foncera afin de la régler et d’être quitte. » … Pauvre Soul je parle tellement, il doit être effrayé de me voir ainsi passer d’une idée à une autre, d’une piste à une autre. Moi-même je trouve mes démarches désordonnées et étranges. Cependant elles mènent bien souvent à quelque chose.
« Je pense savoir comment tourner la chose. Il faut que nous partions du principe que tu n’as rien à perdre si elle refuse ta collaboration, tu continueras simplement ta lutte de ton côté, par contre elle aurait tout à y perdre. Sur Salvation la lutte contre ce qu’ils définissent comme le mal est constant et grandissante. Ils ne refuseront pas pareille aide. Cependant à leur place je resterais soupçonneux.
Commence par te présenter rapidement et lui intimer poliment de faire de même. Donne des informations précises, cela fait en général croire que nous avouons et intimons nos secrets, que l’honnêteté est de mise. Tout ceci afin qu’elle soit en confiance. Des détails tels ton âge exact, ta nature, dit le de manière crue, par contre pour ton recouvrement d’âme patiente. Il faudra le placer au bon moment.
» Oui quand elle se désintéressera nous la rappellerons à la curiosité avec ce détail important. Elle pourra se demander s’il est possible de faire de même avec d’autres vampires trop dangereux et ainsi les rendre alliés. Oui…
« Après ceci fait aborde le but de votre entretien, commence par dire que tu es intéressé par les actions des chasseurs et leurs proies. Demande-lui qui elles sont exactement, quelle est la priorité. Je suis sûr que ça t’intéresse ainsi tu n’auras pas à faire semblant. Elle devrait ainsi t’expliquer avec quelques réticences mais ne voyant aucune information dangereuse à révéler elle s’ouvrira. » Oui et si elle refuse il suffira de lui demander pourquoi elle a accepté de venir. Car après tout c’est un peu trop beau pour être vrai.
« Dis que tu partages leur désir de mette hors d’état de nuire ces êtres et signifie ton point de vue face à leur but. Ensuite je te recommande d’avouer ton désir de les rejoindre. Dis-le avec tes mots que ça semble spontané et sincère, ne le prépare pas surtout elle est leur chef elle doit avoir suffisamment d’expérience pour le remarquer. Car c’est cette partie de votre entre vue qui fera qu’elle te croit ou non. » Oui, tout l’entrevue n’est qu’un préambule à ce bout de discussion.
« N’oublie pas qu’il s’agit d’une discussion laisse lui le temps de te poser des questions demande lui si elle s’abstient si il y a quelque chose qu’elle désire savoir. Ensuite une fois ceci fait, je pense qu’elle restera quelque peu muette afin d’y réfléchir. Profite de sa réflexion afin d’assener le coup final, à savoir la dette. Pour ma part je le dirais comme un souvenir dont je me souviens, quelque chose avec un sourire et une simple constatation des faits comme "Il me semble que nous nous sommes déjà rencontrés, ça fait quelques temps maintenant." Après ça soit tu lui demandes si elle se souvient afin que sa mémoire s’active et que la dette lui monte à l’esprit naturellement, soit tu racontes ce qui c’était passé de manière neutre. Son sentiment du devoir et d’honneur devrait faire surface et agir en ta faveur. »
Je rassemble ma treizième carte et attend afin de poser mon jeu et gagner, cependant Soul semble me devancer d’un tour et terminer. Quelque peu mauvais perdant je fais la moue.

« Tu as gagné parce que j’étais distrait. » Peu crédible … Et pourtant. « Alors qu’en penses-tu maestro ? Ma partition te convient-elle ? »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://devil-tears.forumactif.org/t3652-akkarin-s-hilfiger-in-da
Soul William Abraham
avatar

Masculin
▌Nombre de messages : 90
▌Fireflies : 212
▌Date d'inscription : 15/04/2012
▌Age : 29
▌Age du Personnage : 22ans depuis 400ans
▌Métier : La chasse contre les créatures de son espèce, les démons et autres sorciers maléfiques lui occupe tout son temps.
▌Force & Pouvoir : Autrefois on l'appelait "William, le sanguinaire". Cela veut tout dire n'est ce pas ? Merveilleusement doué au combat, il serait capable de défier n'importe qui.
▌Faiblesses : Son âme d'humain l'affaiblit, l'assaille de remords et de craintes, ne le laissant jamais en paix.
▌Playlist : Pink Floyd, Iron maiden, Nirvana, The who, The guess who, AC/DC, Saez, Téléphone, louis Bertignac, The clash, EMF, Et j'en passe.
▌Citation : Celui qui se transforme en bête se délivre de la douleur d'être un homme.



Feuille de personnage
CopyRight: Tear's Graph
Disponible pour un Topic ?: Oui =D
RelationShips:

MessageSujet: Re: L'emménagement [Pv]   Lun 25 Juin - 14:38

« Si tel était le cas, je ne te le dirais certainement pas mon cher ami. »

En effet il ne le dirait pas ce qui serait plutôt logique. Mais je sais bien qu’il n’est pas un voleur, enfin tout du moins j’ose l’espérer. Et si toutefois je viens à me tromper je saurais où le trouver pour lui régler son compte. Mais je ne sais même pas pourquoi je pense ça car je suis sûr qu’il n’a nullement l’intention de me voler. Je pense que c’est plutôt l’histoire de tous ces objets qui l’intéresse, nous aurons tout le temps d’y venir quand nous aurons réglé cette histoire de chasseur.
Je pensais qu’il prendrait un moment de réflexion avant de répondre quelque chose de claire mais en fait cette fois il pense plutôt à voix haute. Je ne dis alors rien mais j’écoute attentivement ce qu’il marmonne :

« Les chasseurs sont relativement solitaires, cette Aube en est la chef je suppose donc qu’elle est seule, une femme seule ... C’est à creuser j’y reviens. Si elle est chef elle doit aussi être puissante, une humaine assez puissante pour détruire des démons et vampires... C’est louche je l’admets … Une idée saugrenue me vient. Si elle n’était pas si humaine ? Les chasseurs le sont d’emblée normalement sinon il y a conflit d’intérêt mais supposons que ce ne soit pas le cas des meilleurs chasseurs. Humm, Soul devra examiner son aura afin d’en déterminer l’essence. Bref quoi d’autre ? Nous sommes sur Salvation, ils doivent surement être débordés, ou alors l’inverse, à la recherche de toute piste les guidant vers une créature démoniaque. Dans ce cas nous sommes pour eux une voie de salut. Et ils se montreront respectueux, sans doute trop. Salvation… Les humains y sont soit las de vivre, soit effrayés, les chasseurs ont décidé de combattre. Mais c’est trop simple. Pourquoi ? Comme tout héros il y a une raison poussant à la lutte. La perte d’un être cher généralement, ou simplement la perte de la raison. Après tous les drogues ici poussent à s’évader, et une vie toujours baignées de recherches et de combat peut pousser à cela. Il faudra donc sentir si elle baigne dans ces produits ou si la tristesse d’une perte passée lui voile le visage. C’est une femme, et selon ce que m’ont dit quelques étudiants concernant les chasseurs une assez jolie femme. Il est donc très peu probable qu’elle soit célibataire ou l’ai été toute sa vie. C’est peut être ça le drame de sa vie ? Après tout l’amour est dévastateur j’en sais quelque chose. Une femme fière et devant se montrer forte à cause de son rang. Elle n’acceptera pas qu’on lui fasse miroiter une dette devant les yeux. Mais si elle est une personne d’honneur malgré ses réticences elle foncera afin de la régler et d’être quitte. »

Tout ça est très juste, mais je ne sais toujours que penser. Je n’avais pas songé à tout cela, personnellement je comptai plutôt y aller à l’instinct, mais il ne serait pas idiots de suivre les conseils que va me donner Akkarin. Il est meilleur diplomate que je ne l’ai jamais été, et bien meilleur que William l’était. Enfin les conflits avec William ne durait jamais bien longtemps, quand il était fatigué d’entendre les autres défendre leurs intérêts il se simplifiait la vie et les tuais. Ce qui fait qu’au bout d’un moment tout ce que disait William était parole d’évangile. Personne n’osait plus le contre dire de peur de se le mettre à dos. Enfin il n’avait pas besoin d’avoir des ennemis pour massacrer des gens. Le moindre regard de travers pouvait conduire la personne à une mort certaine selon les humeurs du sanguinaire. Akkarin reprend la parole et distinctement cette fois, je pense qu’il est parvenu à faire le tri de ses idées et c’est maintenant qu’il va me donner des pistes.

« Je pense savoir comment tourner la chose. Il faut que nous partions du principe que tu n’as rien à perdre si elle refuse ta collaboration, tu continueras simplement ta lutte de ton côté, par contre elle aurait tout à y perdre. Sur Salvation la lutte contre ce qu’ils définissent comme le mal est constant et grandissante. Ils ne refuseront pas pareille aide. Cependant à leur place je resterais soupçonneux.
Commence par te présenter rapidement et lui intimer poliment de faire de même. Donne des informations précises, cela fait en général croire que nous avouons et intimons nos secrets, que l’honnêteté est de mise. Tout ceci afin qu’elle soit en confiance. Des détails tels ton âge exact, ta nature, dit le de manière crue, par contre pour ton recouvrement d’âme patiente. Il faudra le placer au bon moment. »


Voilà de très bon conseil. Je dois donc mettre mon interlocutrice en confiance en me mettant à nu ? Lui donner mon nom complet, mon âge, et surtout ma nature. Dans un sens je me dit que ce n’est pas plus mal mais je ne me voyais pas commencer l’entretien par cela. Plus important encore il me dit de ne pas parler de mon recouvrement d’âme. Mais si je n’en parle pas elle risque de me prendre pour William le sanguinaire et donc sauté sur l’occasion de s’en prendre à l’insaisissable. Encore que même si ma réputation de tueur est omniprésente dans tous les esprits, des personnes aussi informé que les chasseurs savent sûrement que je ne me nourris plus chez les humains et que maintenant j’agis pour la même cause qu’eux. Tout du moins je l’espère. Akkarin dit vrai, je n’ai rien à perdre s’il refuse mon aide, mais d’un autre côté je passerai peut-être à côté de la rédemption, et je ne pourrais pas entrer en contact avec les monstres les plus forts de notre ère.

« Après ceci fait aborde le but de votre entretien, commence par dire que tu es intéressé par les actions des chasseurs et leurs proies. Demande-lui qui elles sont exactement, quelle est la priorité. Je suis sûr que ça t’intéresse ainsi tu n’auras pas à faire semblant. Elle devrait ainsi t’expliquer avec quelques réticences mais ne voyant aucune information dangereuse à révéler elle s’ouvrira. »

Oui évidemment que cela m’intéresse, plus que tout même. Mes muscles sont endoloris j’ai besoin d’action, mes séances d’entrainement dans ma nouvelle salle ne me suffise plus, il me faut quelque chose de difficile afin de laisser s’exprimer le monstre qui sommeille en moi. Sans pour autant lui laisser carte blanche ? Car je pense que les chasseurs ne me demanderont pas toujours de tuer, je pense que bien souvent je devrais ramener des proies en vie. J’espère qu’elle me délivrera alors un peu de leurs secrets. Encore une fois tout cela n’est que des suppositions, si ça ne tourne pas comme Akkarin le prévoit ce sera à moi de m’adapter et d’assurer. Mais une chose me chiffonne un peu c’est que je vais devoir faire profil bas et ne pas pouvoir utiliser mes airs supérieur lors de cet entretien. Je devrais rester le tout gentil et petit Soul.

« Dis que tu partages leur désir de mette hors d’état de nuire ces êtres et signifie ton point de vue face à leur but. Ensuite je te recommande d’avouer ton désir de les rejoindre. Dis-le avec tes mots que ça semble spontané et sincère, ne le prépare pas surtout elle est leur chef elle doit avoir suffisamment d’expérience pour le remarquer. Car c’est cette partie de votre entre vue qui fera qu’elle te croit ou non. »

Voilà il aborde enfin le sujet qui me tient à cœur ? Il va falloir à ce moment-là que je laisse ma passion s’exprimer, sans pour autant dire que je veux les rejoindre car la seule chose que je sais faire c’est me battre. Et que j’éprouve uniquement du plaisir en le faisant. Je vais devoir parler uniquement de mon envie d’intégrer leur équipe, et je pourrais également lui parle de ce que j’ai fait jusqu’à maintenant et lui dire que je préfère rejoindre ceux qui pensent comme moi afin d’être plus efficace et surtout arrêter de tuer inutilement. Je lui dirais alors aussi que je suis prêt à me soumettre et à travailler sous ses ordres, bien que cela m’en coûte.

« N’oublie pas qu’il s’agit d’une discussion laisse lui le temps de te poser des questions demande lui si elle s’abstient si il y a quelque chose qu’elle désire savoir. Ensuite une fois ceci fait, je pense qu’elle restera quelque peu muette afin d’y réfléchir. Profite de sa réflexion afin d’assener le coup final, à savoir la dette. Pour ma part je le dirais comme un souvenir dont je me souviens, quelque chose avec un sourire et une simple constatation des faits comme "Il me semble que nous nous sommes déjà rencontrés, ça fait quelques temps maintenant." Après ça soit tu lui demandes si elle se souvient afin que sa mémoire s’active et que la dette lui monte à l’esprit naturellement, soit tu racontes ce qui c’était passé de manière neutre. Son sentiment du devoir et d’honneur devrait faire surface et agir en ta faveur. »

Quelle idée géniale, amené ça comme ça ne me serait jamais venu à l’esprit, j’ai bien fait de demander à Akkarin de l’aide. Il m’a donné tout le comportement que je devrais faire du début jusqu’à la fin. De plus il m’a proposé de m’accompagner au cas où il y a aurai un piège à mon intention, bien que j’en doute sérieusement. Enfin de toute façon nous verrons bien. Et quand j’aurais enfin parlé de la fois où je l’ai sauvé, je pense qu’elle ne pourra que m’accepter afin de payer sa dette. Et voilà je viens de recevoir la carte qui me manquait, je pose alors mon jeu un regard victorieux sur les lèvres. Je comprends à son regard que s’il avait eu un tour supplémentaire il aurait gagné. Mais j’ai eu un coup d’avance sur mon adversaire, comme dans les combats, toujours avoir un coup d’avance.

« Tu as gagné parce que j’étais distrait. »

Il dit peut-être vrai mais le résultat est le même, la victoire de cette partie est mienne. Maintenant il ne me reste plus qu’a lui faire part de mon ressentiment face à ses idées :

« Alors qu’en penses-tu maestro ? Ma partition te convient-elle ? »

Comme je m’y attendais il me demande mon avis, je vais donc lui répondre franchement :

« Tout cela me semble très bien, le seul point négatif que je vois au tableau c’est que je vais devoir m’abaisser à me montrer humble et quelque peu soumis à son jugement. Je n’ai pas pour habitude de faire cela, mais bon il faut ce qu’il faut. »

Mais je pense que tout ne se passera pas comme prévu, les humains sont souvent imprévisible, alors même si Akkarin semble sûr de lui je ne pense pas que tout se passera comme sur des roulettes, ce sera à moi de m’adapter.

« Mais comme je connais assez bien le caractère changeant des humains je devine facilement que tout ne se passera pas exactement comme nous venons de le planifier, mais je saurais m’adapter. »

Tout est prêt, maintenant je n’ai plus qu’à attendre qu’elle me contacte pour notre entretien. J’espère seulement qu’elle choisira un endroit public, au moins pour le début, mais si elle décide que cela se passera au bureau des chasseurs je ne pourrais refuser. Mais si c’est là-bas que ça doit se passer je me tiendrais sur mes gardes. Et même si cela se passe là-bas je pense qu’Akkarin ne me laissera pas sur la touche. Nous verrons bien. Il me tend le jeu de carte afin de que je décide du jeu à présent, j’opte donc pour une partie de poker. Je mélange les cartes comme les professionnels. J’ai passé plusieurs années de débauche à jouer à des jeux d’argents avant de prendre la décision de chasser les miens. Je distribue les cartes et je commence avec une main non négligeable. Je me décide maintenant à lui demander ce qu’il veut savoir sur les objets qu’il ne cesse de contempler depuis un moment, j’ai vraiment l’impression de me trouver face à un voleur. Cela me fait sourire.

« Merci mon ami pour tous ses précieux conseils, maintenant il ne tient plus qu’à moi d’assurer. Et si tu me posais les questions que tu te poses sur les objets que tu ne cesses de regarder depuis tout à l’heure ? »

C’est alors qu’une douleur me prend au bras, et je ne tarde pas à remarquer qu’il en va de même pour Akkarin. Nous regardons chacun notre bras et c’est alors que je vois qu’une sorte de tatouage est apparu sur ce dernier. On dirait une sorte de compte à rebours. Qu’est-ce que cela signifie. Je je compte bien il semblerait que tout soit répartie sur des siècles en ce qui me concerne, mais qu’est-ce que cela peut bien signifier ? Je lance un regard interrogateur à Akkarin en espérant qu’il puisse m’expliquer ce qui se passe.

_________________
Pour un esprit équilibré la mort n'est qu'une grande aventure de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Akkarin S. Hilfiger
avatar

Masculin
▌Nombre de messages : 106
▌Fireflies : 287
▌Date d'inscription : 11/06/2012
▌Age : 24
▌Age du Personnage : 232 ans mais 28 d'apparence
▌Métier : Professeur d'histoire et littérature
▌Force & Pouvoir : La culture et le savoir aussi varié qu'insatiable dont il est victime lui permettent une maîtrise parfaite de ses pouvoirs de vampire.
▌Faiblesses : Les souvenirs de ces regards de pitié et de rejet.
▌Playlist : Queen ~ Chopin ~ L.N.D. ~ AC/DC ~ Deep Purple ~ C. Aznavour ~ The Beatles ~ J. Brel ~ Two Door Cinema Club ~ Charlie Winston ~ ...
▌Citation : « Souffrir passe. Avoir souffert ne passe pas. » M-L. De France



Feuille de personnage
CopyRight: Bazzart
Disponible pour un Topic ?: Oui =D
RelationShips:

MessageSujet: Re: L'emménagement [Pv]   Mar 26 Juin - 9:31

« Tout cela me semble très bien, le seul point négatif que je vois au tableau c’est que je vais devoir m’abaisser à me montrer humble et quelque peu soumis à son jugement. Je n’ai pas pour habitude de faire cela, mais bon il faut ce qu’il faut. »

Haha, quelle vilaine chose que l’orgueil vampirique et pourtant cela semble indissociable de mes pères. Il n’en est pas un que le temps n’a pas doté de ce trait. Mais je peux comprendre cela car après tout on peut envisager qu’une absence d’orgueil est une fenêtre sur la faiblesse. Chose tout à fait interdite pour un vampire traversant les siècles, au risque de se retrouver mort. Quant à la soumission… Je me demande quelle est la chose dérangeant le plus Soul, le fait de se soumettre à qui que ce soit ou à une femme. Il ne faut pas oublier que Soul est né humain et a grandi il y a quatre siècles, les mœurs et idées sur les femmes ont totalement changé, peut-être des élans passés le pousse à justifier comme normal de ne pas faiblir face à une femme. Bien que cela me parait peu probable, à moins qu’il y ait d’exception pour sa dulcinée. Quoi qu’il en soit il semble disposé à agir en conséquence ce qui me parait une bonne chose.

« Mais comme je connais assez bien le caractère changeant des humains je devine facilement que tout ne se passera pas exactement comme nous venons de le planifier, mais je saurais m’adapter. »

Il a raison, la part de sentiments personnels et d’impulsion humaine est si aléatoire. Leurs réponses ne sont que rarement étonnantes, c’est leur attitude qui est fortement illogique. Quoi qu’il en soit je pense que Soul s’adaptera parfaitement aux quelques accrocs qui risquent de survenir. Toutes ces années à bercer dans ce monde essentiellement humain aura eu au moins ça de bon.
Je lui tends le jeu de cartes afin de lui laisser à son tour le choix du jeu, et il est évident que c’est du poker. On m’a dit il y a longtemps que je ne savais pas bluffer, que mon visage de mort vivait trop. Que dans mes yeux on voyait mes émotions, flatteur pour une femme mais humiliant pour un homme. Je suppose donc que je vais me faire battre à plate couture.

« Merci mon ami pour tous ses précieux conseils, maintenant il ne tient plus qu’à moi d’assurer. Et si tu me posais les questions que tu te poses sur les objets que tu ne cesses de regarder depuis tout à l’heure ? »

Ah, enfin quelque chose m’apprenant ! Et bien parmi tous les objets présents on peut distinguer une sorte de chronologie dans leur âge, des trophées de guerre j’imagine.

« Oui ! Ca permettra ainsi d’oublier le fait que tu vas me battre. » Dis-je en souriant content d’avoir pu aider Soul dans l’un de ses buts. « Je me demandais quel est le plus ancien, il me semble que… » Les mots moururent sur ma langue accompagnée par une brulure au bras visiblement commune à Soul. Bon sang qu’est-ce que c’est que ça ? Je retrousse vivement ma manche pour constater de la présence de deux lignes tatouées sur mon bras, du moins c’est ce que l’on pourrait penser au premier abord. Il s’agit de minuteurs, car le temps de l’une s’écoule tandis que celle de l’autre s’emplit. Je lève alors le regard sur Soul dont les yeux expriment une interrogation. Je lui prends son bras surement trop vivement afin d’élucider ce mystère et constate que les temps ne sont pas les mêmes. Encore plus étranges durant quelques secondes quand nos mains se sont retrouvées serrées ce que je devine comme seconde à cause de leur vitesse ont basculé de l’un à l’autre.
Une idée commence à me venir concernant ces inscriptions étranges. Le fait qu’elles nous ont touché tous les deux laisse à supposer que nous ne sommes pas seuls, les autres vampires également, peut être juste les hommes, peut être les humains aussi, peut être les démons, peut être rien que nous deux après tout. Une sorcière désireuse de vengeance. Quoi qu’il en soit je me lève et me dirige vers le bureau de Soul afin d’y prendre une feuille et un stylo. Rapidement je reviens m’assoir et m’adresse à Soul.

« Un rapide calcul devrait confirmer, ça a l’air d’être des secondes alors ça revient en année pour la ligne grandissant au fil du temps … 260… Bon sang. » Les yeux ronds d’étonnement je prends note de la ligne croissante sur le bras de Soul et reproduit ma conversion. « 422 ? Soul tu es né en tant qu’humain il y a 422 ans ? » Au vu de sa réaction c’est bel et bien ce que je pensais. Déglutissant sans en avoir la nécessité je m’explique alors.
« Cette ligne » dis-je en pointant du doigt celle qui croit. « Il s’agit du temps passé depuis ton existence, quand à l’autre … Etant donné son ordre de grandeur et le fait qu’elle diminue … Il doit s’agir du temps restant. » Me rendant compte de ce que je viens de dire je vais un autre calcul afin d’obtenir le temps supposé me restant, il n’est des choses que l’on ne préfère pas savoir mais pour lesquelles notre curiosité n’a aucune pitié. Ainsi avant de pouvoir effectuer cette conversion je m’empare du marqueur sur le bureau de Soul et masque ainsi la ligne diminuant. Soul va me prendre pour un fou. Et bien j’en suis un, je préfère vivre sans savoir quand viendra la fin, ça serait beaucoup trop illogique. La vie serait illogique si l’on connaissait la fin enfin !
« Je ne tiens pas à savoir quand cette marque suppose ma mort. Je vais me renseigner et obtenir des informations sur la véracité de cette chose. Savoir qui ça touche, pourquoi et surtout comment cela fonctionne ? Libre à toi de calculer ton temps. » Soudain me vient à l’esprit Loreleï, et si cette marque lui avait été faite aussi, je dois immédiatement la retrouver afin de voir ça. Lui expliquer qu’elle n’a rien à craindre, elle doit être terrifiée de ne pouvoir voir ce qu’il se passe. Si elle est avec son tortionnaire et qu’il ose influer en quoi que ce soit sur ces lignes je ne donne pas cher de sa peau. Je redescends ma manche de chemise et attend les impressions de Soul sur ces apparitions.
« Ce que j’ai dit est probable mais pas sûr. C’est peut être une simple blague bien faite. As-tu des ennemis capables de pareille chose ? Une autre sorcière derrière tout ça ?»

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://devil-tears.forumactif.org/t3652-akkarin-s-hilfiger-in-da
Soul William Abraham
avatar

Masculin
▌Nombre de messages : 90
▌Fireflies : 212
▌Date d'inscription : 15/04/2012
▌Age : 29
▌Age du Personnage : 22ans depuis 400ans
▌Métier : La chasse contre les créatures de son espèce, les démons et autres sorciers maléfiques lui occupe tout son temps.
▌Force & Pouvoir : Autrefois on l'appelait "William, le sanguinaire". Cela veut tout dire n'est ce pas ? Merveilleusement doué au combat, il serait capable de défier n'importe qui.
▌Faiblesses : Son âme d'humain l'affaiblit, l'assaille de remords et de craintes, ne le laissant jamais en paix.
▌Playlist : Pink Floyd, Iron maiden, Nirvana, The who, The guess who, AC/DC, Saez, Téléphone, louis Bertignac, The clash, EMF, Et j'en passe.
▌Citation : Celui qui se transforme en bête se délivre de la douleur d'être un homme.



Feuille de personnage
CopyRight: Tear's Graph
Disponible pour un Topic ?: Oui =D
RelationShips:

MessageSujet: Re: L'emménagement [Pv]   Mar 26 Juin - 10:42

Akkarin est aussi surpris que moi face à cette apparition soudaine ? Il ne perd pas de temps et calcul déjà ce qui se passe, il est beaucoup plus réactif que moi. Il calcul la première ligne et cette dernière vaut 260ans, c’est donc son âge total en cumulant son âge humain et son âge e vampire. Ensuite il calcul la mienne qui vaut 422ans, soit mon âge humain et mon âge vampirique. Pourquoi ces lignes viennent d’apparaitre, qui signifie la disparition de la ligne qui disparait. Mon ami ne perd pas de temps et à l’aide d’un marqueur il masque directement la ligne qui diminue, je crois qu’il ne veut pas savoir quand cette dernière disparaitra. Moi en revanche je garde les yeux fixés dessus et avec un petit calcul je vois qu’il me reste pour le moment 500 années. Mais je ne comprends pas ce qu’il va se passer au terme de ces 500années ? Qui a fait ça ? Tant de question qui m’oppresse.

Je pose ma main et m’allume directement une cigarette afin de me calmer. Akkarin et moi nous regardons un bon moment, et je lui dit alors :

« Cette ligne m’indique qu’il me reste 500ans, mais comment nous des êtres immortels pouvons-nous mourir ? »

Je ne comprends plus rien, en tout cas la douleur à disparut aussi vite qu’elle est venue. Sommes-nous les seuls à avoir ces marques, ou est-ce quelque chose qui est arrivé à toute la population ? Je me rends près de la baie vitré et regarde dehors. Il y a plein de gens qui courent d’un immeuble à un autre. Je me sers de ma vision améliorée afin de regarder les bras de ces gens. Ils ont eux aussi des marques sur les bras, seulement pour la plus part les traces sont plus petites que chez nous, aussi bien pour le temps vécu que pour le temps qu’il leur reste.

« Je ne tiens pas à savoir quand cette marque suppose ma mort. Je vais me renseigner et obtenir des informations sur la véracité de cette chose. Savoir qui ça touche, pourquoi et surtout comment cela fonctionne ? Libre à toi de calculer ton temps. »

Je ne peux pas ignorer quelque chose d’aussi importante, même s’il me reste facilement le même temps que ce que j’ai déjà vécu je n’ai pas l’intention de mourir dans 500ans. Je compte bien passer la barre des milles ans d’existence.

« Il y a plein de monde dehors, je crois que tout le monde est touché, humain comme vampire, peut-être même les démons aussi. »

Akkarin m’interroge alors et me dit :

« Ce que j’ai dit est probable mais pas sûr. C’est peut être une simple blague bien faite. As-tu des ennemis capables de pareille chose ? Une autre sorcière derrière tout ça ?»

Non je ne connais pas personnellement quelqu’un capable d’une telle chose, sauf peut-être la sorcière qui m’a rendu mon âme. Mais je ne l’ai jamais revu depuis. Mais au niveau des ennemis la moitié du monde vivant m’en veux soit à moi soit à William, donc il est possible que j’ai beaucoup d’ennemi. Mais si c’est moi qui suis visé pourquoi avoir jeté le sort également aux humains ?

« La moitié du monde restant sont mes ennemis, William et moi avons beaucoup d’ennemi comme tu dois t’en douter.

Qu’allons-nous faire Akkarin ?»


_________________
Pour un esprit équilibré la mort n'est qu'une grande aventure de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Akkarin S. Hilfiger
avatar

Masculin
▌Nombre de messages : 106
▌Fireflies : 287
▌Date d'inscription : 11/06/2012
▌Age : 24
▌Age du Personnage : 232 ans mais 28 d'apparence
▌Métier : Professeur d'histoire et littérature
▌Force & Pouvoir : La culture et le savoir aussi varié qu'insatiable dont il est victime lui permettent une maîtrise parfaite de ses pouvoirs de vampire.
▌Faiblesses : Les souvenirs de ces regards de pitié et de rejet.
▌Playlist : Queen ~ Chopin ~ L.N.D. ~ AC/DC ~ Deep Purple ~ C. Aznavour ~ The Beatles ~ J. Brel ~ Two Door Cinema Club ~ Charlie Winston ~ ...
▌Citation : « Souffrir passe. Avoir souffert ne passe pas. » M-L. De France



Feuille de personnage
CopyRight: Bazzart
Disponible pour un Topic ?: Oui =D
RelationShips:

MessageSujet: Re: L'emménagement [Pv]   Mer 27 Juin - 10:44

J’imite Soul en me rendant à la fenêtre pour observer les gens s’afférer et me rendre compte de marques sur leur bras. Cela a donc touché tout le monde, humains comme vampires. Qu’est-ce que cela signifie ? Dans quel but pourrait-on avoir fait ça. Quoi qu’il en soit si mes hérésies sont véridiques il existe un transfert de vie. Ainsi une nouvelle manière de s’entretuer. Bon sang ça va trop loin. Les êtres supposés immortels vont être les premiers touchés. Vampires, démons, et autre êtres démoniaques se retrouvent les proies. L’appât du gain, les plus vils vont attaquer les autres, même les humains vont s’y mettre. Quelle ironie du sort, moi qui pensais à Dieu me voilà piégé par une puissance de sa trempe. Un bouleversement crucial dans les règles du jeu mettant toutes les vies en danger, si bien humains que les autres. Et certains en priorité.

« La moitié du monde restant sont mes ennemis, William et moi avons beaucoup d’ennemi comme tu dois t’en douter.

Qu’allons-nous faire Akkarin ?
»

Rien de tout ceci n’est logique, du moins si on peut l’admettre à condition de devenir fou ou complètement malade. Le doute des personnes que l’on considérait comme proche va régner. Les personnes les plus fragiles vont succomber, Loreleï et sa cécité, Lena et son absence de désir de vivre. Que des idiotes dont je dois m’enquérir de leur santé. Bon sang. Que faire.

« Il faut garder le plus grand anonymat, nous sommes désormais des proies. Car tous ceux désireux de vivre viendront à nos portes en réclamer. Tu as vu tout à l’heure quand nous nous sommes serrés la main, il y a eu un transfert. Si l’échange de vie est possible involontairement comme nous l’avons vu, je suis certain qu’il y a d’autres moyens que des démons ou hommes trouveront. Pour ma part je vais garder des manches longues. Peut-être même faire un tatouage afin de recouvrir cette ligne. Quoi qu’il en soit la prudence est de mise. »

Cette expérience aura eu au moins pour mérite de me faire dessaouler rapidement. Je sors mon portable laisse un message sur la messagerie de Lorelei et envoie un message à Lena. Je regarde Soul et je ne peux nier la peur que je ressens, des choses vont changer, ce phénomène peut être temporaire comme infini, l’avenir est incertain. Trop de doutes et de choses dont il faut se méfier désormais. Le mieux est de ne plus trop sortir durant un temps, continuer mon train de vie avec mes chemises cachant ces marques. Je dois aussi convaincre ces deux femmes de se montrer discrète. Bien que je pense que pour l’une d’elle les durées ne doivent pas être faramineuses. Quoi qu’il en soit il faut mettre en sécurité les plus fragiles et se couvrir ensuite.
Mais également trouver quelqu’un capable d’expliquer tout ceci. Soul est le plus âgé, peut être Carpenter saurait quelque chose, mais il est introuvable. Alors qui d’autre ? Demander aux démons ? Cela reste envisageable, si je m’adressais à un démon plus faible peut être accepterait il ? Ou alors par courrier, oui voilà qui semble plus propice à des explications. Ainsi l’un comme l’autre ne risquerait un vol de vie. Trop de paramètres à prendre en compte. Bon sang la panique dans les rues, la panique en mon esprit, et la panique en tout Salvation doit être à son apogée. Qui pourrait savoir tout ça ? Qui ? …

« As-tu une idée de qui pourrait avoir des informations sur cette course du temps ? » Peut être Soul pourra m’indiquer quelqu’un ? Peut-être … Quoi qu’il en soit.
« Tu devrais aller retrouver ta dulcinée. Si elle est dehors elle risque sa vie, d’autant plus si elle est une non vivante. »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://devil-tears.forumactif.org/t3652-akkarin-s-hilfiger-in-da
Soul William Abraham
avatar

Masculin
▌Nombre de messages : 90
▌Fireflies : 212
▌Date d'inscription : 15/04/2012
▌Age : 29
▌Age du Personnage : 22ans depuis 400ans
▌Métier : La chasse contre les créatures de son espèce, les démons et autres sorciers maléfiques lui occupe tout son temps.
▌Force & Pouvoir : Autrefois on l'appelait "William, le sanguinaire". Cela veut tout dire n'est ce pas ? Merveilleusement doué au combat, il serait capable de défier n'importe qui.
▌Faiblesses : Son âme d'humain l'affaiblit, l'assaille de remords et de craintes, ne le laissant jamais en paix.
▌Playlist : Pink Floyd, Iron maiden, Nirvana, The who, The guess who, AC/DC, Saez, Téléphone, louis Bertignac, The clash, EMF, Et j'en passe.
▌Citation : Celui qui se transforme en bête se délivre de la douleur d'être un homme.



Feuille de personnage
CopyRight: Tear's Graph
Disponible pour un Topic ?: Oui =D
RelationShips:

MessageSujet: Re: L'emménagement [Pv]   Sam 30 Juin - 17:44

« Il faut garder le plus grand anonymat, nous sommes désormais des proies. Car tous ceux désireux de vivre viendront à nos portes en réclamer. Tu as vu tout à l’heure quand nous nous sommes serrés la main, il y a eu un transfert. Si l’échange de vie est possible involontairement comme nous l’avons vu, je suis certain qu’il y a d’autres moyens que des démons ou hommes trouveront. Pour ma part je vais garder des manches longues. Peut-être même faire un tatouage afin de recouvrir cette ligne. Quoi qu’il en soit la prudence est de mise. »

Akkarin a raison une fois de plus, nous devons rester prudents, seulement de manière général c’est moi le prédateur, et maintenant que la vie est encore plus précaire qu’elle l’était à l’époque je ne pense pas que des vampires ou encore des démons seront assez fou pour essayer de s’en prendre au sanguinaire. Sauf bien sûr cette peste de Greenlake, mais elle cela fait plusieurs années qu’elle n’en a qu’après mon âme, je ne pense donc pas que mon temps de vie l’intéresse plus que ça. Akkarin lui par contre est en danger, je ne sais pas ce qu’il vaut en combat, mais je sais qu’il n’est pas expert comme je le suis, et je serais vraiment désolé de le perdre. Je me fais du souci pour rien après tout, Akkarin est sans doutes l’homme, ou plutôt la créature la plus intelligente que je n’ai jamais eu l’occasion de rencontrer durant mes 400ans dernières années. Il saura se montrer discret et faire profil bas, seulement il est professeur alors que va-t-il dire quand ils lui poseront la question ? Car cet évènement sera inévitable.

Il me demande qui pourrait savoir quelque chose à propos de ce chaos qui règne à présent :

« As-tu une idée de qui pourrait avoir des informations sur cette course du temps ? »

J’ai bien quelques petites idées sur qui pourrait en savoir plus que nous, mais allez à leur rencontre actuellement relèverai du suicide, il n’est pas encore temps de faire cela. James Carpenter saura peut-être quelque chose, sinon je pense bien sûr à mon contact le plus proche et le plus méprisable qui soit avec les vampires : Greenlake. Je vais le lui dire mais également le mettre en garde contre cette vile démone.

« Peut-être que Carpenter en sait plus que nous, mais comme il est introuvable nous ne pourrons pas en savoir beaucoup plus, et si toutefois nous arrivons à le trouver nous ne sommes pas sûr qu’il sera de notre côté, et il serait dangereux de ce le mettre à dos maintenant. »

Je marque une pause en me disant que je serais quand même très intéressé par un combat singulier avec celui qui se fait appeler le roi des vampires, mais je ne dois pas penser à cela pour le moment, j’ai d’autres sujet de préoccupation plus important :

« Sinon peut-être que la démone Erin Greenlake saura quelque chose, mais même si c’est le cas je ne pense pas qu’elle nous dira quoi que ce soit cette garce. »

« Tu devrais aller retrouver ta dulcinée. Si elle est dehors elle risque sa vie, d’autant plus si elle est une non vivante. »

J’avais complètement oubli que Grace était également sous l’effet de se sortilège, je ne peux décemment pas la laisser sans défense aucune, même si elle est aussi sanguinaire que je l’ai été elle n’a de loin pas les mêmes compétences que William. Je dois vite la retrouver, la nuit commence à tomber, en sortant maintenant je subirais quelques brûlures mais sans gravité et elles seront soigné en moins de temps qu’il ne faut pour le dire. Je lance un regard grave à Akkarin avant de lui dire :

« Les clefs se trouvent sur le buffet derrière toi, je veux que tu gardes le double, tu es ici chez toi, à très bientôt je l’espère »

En voyant son regard je me doute qu’il veut m’empêcher de me lancer tête baissé dans le peu de soleil qui reste mais je ne risque plus rien, il fait presque totalement nuit, c’est donc avant qu’il n’est pu dire quoi que ce soit que je m’élance sur ma terrasse et depuis celle-là sur les toits environnant afin d’arriver plus vite près de celle que mon cœur à choisis dans mes deux facettes. Je subi effectivement quelques petites brulures mais rien de suffisant pour me faire me consumer complètement. Surtout que je reste un maximum dans l’ombre des buildings les plus grands.

*Grace ne fait rien d’insensé s’il te plait, j’arrive*

_________________
Pour un esprit équilibré la mort n'est qu'une grande aventure de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Akkarin S. Hilfiger
avatar

Masculin
▌Nombre de messages : 106
▌Fireflies : 287
▌Date d'inscription : 11/06/2012
▌Age : 24
▌Age du Personnage : 232 ans mais 28 d'apparence
▌Métier : Professeur d'histoire et littérature
▌Force & Pouvoir : La culture et le savoir aussi varié qu'insatiable dont il est victime lui permettent une maîtrise parfaite de ses pouvoirs de vampire.
▌Faiblesses : Les souvenirs de ces regards de pitié et de rejet.
▌Playlist : Queen ~ Chopin ~ L.N.D. ~ AC/DC ~ Deep Purple ~ C. Aznavour ~ The Beatles ~ J. Brel ~ Two Door Cinema Club ~ Charlie Winston ~ ...
▌Citation : « Souffrir passe. Avoir souffert ne passe pas. » M-L. De France



Feuille de personnage
CopyRight: Bazzart
Disponible pour un Topic ?: Oui =D
RelationShips:

MessageSujet: Re: L'emménagement [Pv]   Dim 8 Juil - 17:00

« Les clefs se trouvent sur le buffet derrière toi, je veux que tu gardes le double, tu es ici chez toi, à très bientôt je l’espère. »

Le voici, comme l’éclair disparaissant après quelques paroles. C’est donc ceci l’inquiétude d’un homme amoureux. Quels soucis. Ce doit être épuisant. Quoi qu’il en soit je vais aussi ne pas tarder. Pour des raisons totalement différentes certes. Mais néanmoins présentes. Je dois savoir ce qui arrive, quel est l’ordre de ces chiffres si l’unité est bien les secondes ou si les colonnes correspondent à d’autres choses. Ça m’étonnerait fortement mais tout de même mais je dois faire des recherches, comprendre, me documenter. Plus une minute à perdre.
J’attrape les clés contenues dans le pot derrière moi, jette un dernier coup d’œil dans toutes les pièces afin d’éteindre lumières et fermer fenêtres trop simple d’accès. C’est après quelques minutes que je termine enfin et m’apprête à sortir. Je dois rentrer chez moi, immédiatement, apposer un congé maladie au proviseur, signifier à Roberta ma bonne que je deviens ermite quelques temps et enfin me renseigner sur Lena et Loreleï. Bien que Lena ai l’habitude de se défendre elle n’en reste pas moins humaine, tandis que Loreleï ne doit même pas comprendre ce qui lui arrive à cause de sa cécité. Cependant je suis sure que Lena restera à l’abri chez elle quelques temps, quand à Lorel’ son bourreau ne courrait pas le risque de la tuer ainsi alors qu’il la blesse régulièrement pour le plaisir.
J’ai donc un peu de temps pour mes recherches peut être devrais-je boire avant. Seulement je n’en ai ni l’envie ni le temps. Il fait désormais nuit. Je sors à la terrasse et observe les rues en désordre, les gens apeurés et cette marque à mon bras. J’ai changé d’avis. Ma première action va consister à masquer la ligne que le marqueur a déjà bien entachée. Un tatouage permanent serait pratique. Oui, je vais faire cela. Après tout si ce phénomène disparait je devrais le conserver, moi qui voulais me tatouer depuis près d’un siècle. Voici l’occasion. Cette stupide visite en Asie m’a donné cette lubie de tatouage. Depuis que ce motif hante mon esprit. Une geisha dont le kimono glisse de l’épaule. Etrange n’est-ce pas ? On ne dirait pas que je m’intéresse à ce genre de choses, cependant ce dessin m’a envouté, et j’en ai gardé la copie exacte. Voilà donc ce qui va orner mon avant-bras immédiatement.
Je pars donc vers Salvation avec un désir de cacher cette vérité sur le temps trop grande pour un simple homme. Vers la discrétion et l’observation.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://devil-tears.forumactif.org/t3652-akkarin-s-hilfiger-in-da
Akkarin S. Hilfiger
avatar

Masculin
▌Nombre de messages : 106
▌Fireflies : 287
▌Date d'inscription : 11/06/2012
▌Age : 24
▌Age du Personnage : 232 ans mais 28 d'apparence
▌Métier : Professeur d'histoire et littérature
▌Force & Pouvoir : La culture et le savoir aussi varié qu'insatiable dont il est victime lui permettent une maîtrise parfaite de ses pouvoirs de vampire.
▌Faiblesses : Les souvenirs de ces regards de pitié et de rejet.
▌Playlist : Queen ~ Chopin ~ L.N.D. ~ AC/DC ~ Deep Purple ~ C. Aznavour ~ The Beatles ~ J. Brel ~ Two Door Cinema Club ~ Charlie Winston ~ ...
▌Citation : « Souffrir passe. Avoir souffert ne passe pas. » M-L. De France



Feuille de personnage
CopyRight: Bazzart
Disponible pour un Topic ?: Oui =D
RelationShips:

MessageSujet: Re: L'emménagement [Pv]   Dim 8 Juil - 17:04



FIN

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://devil-tears.forumactif.org/t3652-akkarin-s-hilfiger-in-da
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: L'emménagement [Pv]   

Revenir en haut Aller en bas
 

L'emménagement [Pv]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Emménagement {Emilia
» Déménagement
» Déménagement chaotique [ PV ]
» L''aménagement
» Croisé Griffon très emmélé (caniche..?) à Béthune - ADOPTE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE DEVIL'S TEARS .} :: The Third Chapter : Salvation :: 
Salvation City Center
 :: Space Dementia :: Appartement de Soul W. Abraham
-