AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 /hot\ jude&liam | you don't have to look above the stars

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
A. Judicaëlle Jenkins
avatar

Féminin
▌Nombre de messages : 292
▌Fireflies : 76
▌Date d'inscription : 13/04/2012
▌Age : 25
▌Age du Personnage : 21 ans
▌Métier : Serveuse + vendeuse de gibier
▌Force & Pouvoir : ditributeur de douleur → elle envoie des douleurs aussi bien physiques que mentales, pour elle, c'est facile d'envoyer la douleur d'un coup de couteau, un coup de feu, d'une brûlure, d'une noyage, d'une crise cardiaque et même d'une afreuse migraine. Logiquement elle ne peut pas tuer, à moins que la victime ne résiste pas et en meurt, ce qui ne s'est jamais arrivé. + grand agilité, sportive et tire à l'arc.
▌Faiblesses : son orgeuil, son arrogance, sa fierté et Liam ♥
▌Playlist : Taylor Swift "Safe & Sound" ♣️ Arcade Fire "Abraham's Daughter" ♣️ Globus "Orchard of Mine" & "A thousant death" ♣️ Carla Gugino & Oscar Isaac "Love Is The Drug"
▌Citation : Et puisse le sort vous être favorable



Feuille de personnage
CopyRight: bazzart et tumblr
Disponible pour un Topic ?: Non =(
RelationShips:

MessageSujet: Re: /hot\ jude&liam | you don't have to look above the stars    Mer 23 Mai - 20:36



Liam&Jude
you don't have to look above the stars




Je raconte mon point de vue. Je lui raconte tout ou presque. Je passe sur le fait que j'ai des absences, il le sait de toute façon. Je me demande si j'ai fais des choses que je n'aurais pas dû avec lui.. il me l'aurait dis je suppose. Je continue donc d'avouer la venue de mes souvenir à Liam. Je dois dire que ce n'est pas évident de se confier de la sorte, je croyais pouvoir le faire sans soucis, maintenant je comprend presque pourquoi il était réticent. Je me sens rougir régulièrement. Je fixe nos deux mains entrelacées pour me donner du courage. Cela ne serait que de moi, je n'aurais pas continué, je me serais arrêté à l'épisode de la boucherie. Je trouvais cela presque humiliant de raconter ses choses comme ça, et puis je suis loin d'être douée pour narrer des choses qui sont censées être belles. J'ai surtout l'impression d'être niaise. D'accord je ne manque pas de le souligner à la fin de mon récit.

Pendant que je raconte tous mes sentiments, leur venus, comment j'ai essayé de lutter mais sans y parvenir, Liam m'écoute avec attention. Il joue avec mes cheveux ou les caresse tendrement. Je me sens tellement bien dans ses bras, c'est dingue, j'ai l'impression qu'il ne peut strictement rien m'arriver. Il tente de me rassurer lorsque je lui avoue que je me pense maudite, je lui avais déjà parlé, mais il me dit que c'est juste le destin, et que mes parents n'auraient surement pas désiré que je reste seule. Il a surement raison, non pas surement, il a totalement raison ! Il est claire que tel que je connais mes parents et ma soeur ils auraient tous voulu que je sois heureuse, même sans eux. Mais j'ai l'impression d'être égoïste de faire cela, parce que je veux Liam, mais je perd tous mes proches, alors si je le perd je sais que cela sera de ma faute. Enfin c'est trop compliqué dans ma tête, je me perd.

Liam me rassure en me disant que lui aussi à l'impression que je peux disparaître comme un rêve, à tout moment, il a peur de se réveiller et que je ne vois plus là près de lui et que je ne l'ai jamais aimé. Je lui souris, maintenant que je sais que mon sourire fais partie des choses qu'il aime, donc surement de ses faiblesses, je vais pouvoir m'en servir. Cependant pas tout de suite. Ce sourire c'est parce que je suis heureuse qu'il pense la même chose. Il a peur de ne plus pouvoir m'embrasser.. il me fait la démonstration du baiser.. et j'y répond volontiers, je suis presque pendues à ses lèvres lorsqu'il cesse de m'embrasser. Rah fichu effet, je suis droguée. Je voulais qu'il oublie ma dernière phrase, mes dernière idées.. enfaîte ce que j'avais dis, j'avais l'impression d'avoir été la fille la plus niaise, cependant lui sembla apprécier les paroles et il trouve même cela mignon. Je fais une mine dégoutée. Je ne suis pas mignonne ! Je n'ai pas 15 ans !

- Juste mignon ? Je crois que je préfère presque niaise ! J'ai l'impression d'avoir 15 ans.

Pourtant j'en ris, parce que c'est un compliment, et que j'aime les compliments venant de lui, et particulièrement depuis que nous sommes ensemble. Je l'ai découvert lorsqu'il a fait mon portrait et a tiré les qualités qui ont fait qu'il est tombé sous mon charme apparemment ravageur pour lui. Je me demande si d'autres hommes pensent la même chose ? Je rougis rien que d'y penser, et finalement j'arrête cette idée stupide, je ne veux que Liam. Il prend alors mon visage entre ses mains et m'embrasse une dernière fois avant de se redresse. Je fronce les sourcils, je dois partir ? Ou bien il préfère lui partir et s'habiller ? Je serais bien restée quelques heures ici dans ses bras sans bouger. Sérieusement, je suis trop bien..

Il m'annonce qu'il va se doucher. J'arque un sourcil avec un demi sourire. Je commence à voir la proposition qu'il va me proposer dans peu de temps et elle me plait, si c'est bien ce que j'imagine. En se décalant un peu il me toise avec un regard.. nouveau.. j'en frémis, sait-il combien il est sexy là. Dommage que le viole ne soit pas permis. Je ressens une vague de désir en moi, tiens je crois que je ne suis pas rassasiée de mon Liam. Il me propose alors de le rejoindre pendant qu'il sort du lit. Je souris, nous deux sous la douche.. on ne va pas que se mousser.. Mais il a raison sur un point, moi aussi si c'est un rêve je veux en profiter et à fond.. Je me mord la lèvre en m'asseyant dans le lit. Je repousse mes cheveux décoiffés en arrière.

- J'arrive, va faire couler l'eau..

Je le vois partir après que je lui ai volé un baiser. J'entends rapidement l'eau couler. Bien bien.. Je respire un bon coup, la douche.. un autre cape ? Je verrais bien par moi même. Je sors des bras, et j'avoue me sentir un peu trop "nue" pour marcher chez lui comme cela. Je m'enroule dans le drap, de toute façon il était carrément défait ! Je m'avance vers la salle de bain, je me dirige au son de l'eau. Liam est dans la salle de bain.. Je le toile.. et encore une fois je me mord la lèvre.. Lorsqu'il pose les yeux sur moi.. je fais glisser le drap au sol et j'avance vers lui pour l'embrasser et coller mon corps contre le sien.


_________________

we protect each other
« You love me. Real or not real?"
I tell him, "Real »

mapydew.
Revenir en haut Aller en bas
Liam N. Hawthorne
avatar

Féminin
▌Nombre de messages : 147
▌Fireflies : 39
▌Date d'inscription : 25/04/2012
▌Age : 24
▌Age du Personnage : 22 ans
▌Métier : Boucher
▌Force & Pouvoir : Pouvoirs d'exorciste (mais niveau très faible : 4/10) † force physique (maitrise aussi bien une arbalète qu'un couteau) † sens aigüe pour la manipulation
▌Faiblesses : Son niveau d'exorcisme † sa générosité † sa sensibilité
▌Playlist : 30 Second To Mars - This is War † Three Days Grace - Animal I Have Become † Framing Hanley - Hear me now † Elton John - Your song † Three Doors Down - Here without you † Arctic Monkeys - Crying Lightning



Feuille de personnage
CopyRight: bazzart
Disponible pour un Topic ?: Oui =D
RelationShips:

MessageSujet: Re: /hot\ jude&liam | you don't have to look above the stars    Mer 23 Mai - 21:45

I can't breathe without you

Judicaëlle me racontait qu'elle se sentait maudite. J'avais déjà eu cette conversation avec elle il y a certain moment. Ce que je lui répondais n'était pas seulement pour la rassurer, mais aussi lui faire entendre raison. Lui faire comprendre que la vie était courte, elle avait la preuve de sa petite soeur, j'avais la preuve avec mon meilleur ami et ma mère. On nous arrachait la vie au moment où on s'y attend le moins, parfois trop tôt comme James. Certes, moi aussi, la mort de deux êtres qui m'étaient chères m'affectaient énormément. Cependant, je me souvenais du discours que m'avait tenu mon père lorsque James était mort. C'était exactement le même discours que je tenais à Judicaëlle. « Carpe Diem Quam Minimum Credula Postero » avait dit un écrivain humaniste. Peut-être arriverions nous à trouver à profiter de la vie malgré l'état apocalyptique de Salvation ? Etais-ce réellement possible ? Seul l'avenir nous le dira.

Elle pensait qu’elle était niaise. Son obsession à ne pas être niaise me faisait rire, je devrais même compter le nombre de fois où elle me demande si ce qu’elle dit n’est pas trop niais. Je trouvais ça adorable – il fallait moi-même que j’arrête avec ce mot ou j’allais finir par le dire tout le temps. Alors, je lui dis qu’elle était mignonne, cela la fit rire, mais elle ne semblait pas trop apprécier le compliment. Elle me disait qu’elle avait l’impression d’avoir quinze ans. Je ris. Il est vrai que moi-aussi je me sentais comme un adolescent, comme si je n’étais pas devenu un adulte sur certains points. Je levais les yeux au ciel « Quoi t’aime pas ce mot ? Si c’est comme ça je te dirais tout le temps que t’es mignonne » je me mordais la lèvre, j’avais une soudaine envie de la taquiner.

C’était aussi l’un de mes passes temps favoris, la taquiner, sans cesse. Judicaëlle était du genre à prendre assez vite la mouche, je trouvais cela drôle. Souvent, elle s’offusquait, rétorquais quelque chose en me frappant, sauf qu’elle n’avait pas de force pour me faire mal, alors c’était plus mignon qu’autre chose. Souvent, je la regardais en riant, elle me hurlait presque de ne pas me moquer d’elle et enfin, elle faisait une moue adorable devant laquelle je ne pouvais résister. Dans ces cas-là, je la regardais en penchant la tête, faisant la moue et m’excusait, ensuite, je retrouvais son joli sourire.

Je lui avouais mes craintes. Celles de n’être que dans un rêve. Que notre relation n’existait pas réellement, qu’elle n’était que dans mes rêves, comme d’habitude. J’avais peur de me réveiller et de ne plus pouvoir l’embrasser, la toucher, sentir sa peau contre la mienne. Comme pour profiter pendant que je rêvais encore, je l’embrassais une nouvelle fois, encore et encore. Et soudain, je me sentais moite, j’avais besoin de fraicheur. Je voulais prendre une douche, cependant, je ne voulais pas me séparer de Jude. Pour rien au monde je ne la laisserais seule plus d’une minute. Alors, je me redressais, lui annonçant que j’allais prendre une douche. Et alors, je croisais son regard, elle savait bien ce que j’allais lui proposer. Je lui lançais mon regard le plus séducteur et lui proposait de venir me rejoindre. Elle se mordait la lèvre, apparemment, ça lui faisais de l’effet. Très bien, c’était le but recherché. Elle me répondait qu’elle me rejoignait.

Je lui adressais un nouveau sourire ravageur alors qu’elle me volait un baiser. Je me levais et partait dans la salle de bain. Je laissais couler la douche pendant que je me regardais dans la glace, je passais mes mains sur mon visage. Enfin, je fis un nœud avec le préservatif et le mis à la poubelle. Ce n’est que quelques minutes plus tard que je commençais à avoir légèrement froid. Je me dirigeais vers la douche, vérifiant si l’eau était devenue chaude. Puis, je sentais une présence. Je tournais mon regard sur Jude, emmitouflée dans un drap, elle se présentait à moi telle une déesse grecque. Et après, elle pensait qu’elle n’avait aucun charme ? Si je ne me retenais pas, je la violerais sur place. Alors, elle fit tomber le drap comme pour m’offrir son corps. Je crois que m’a mâchoire s’est décrochée en la voyant, j’étais certain que me bouche pendait, j’aurais pu gober une mouche. Mes yeux la détaillaient, ne perdant pas une miette. Elle s’avançait vers moi et m’embrassait. Je passais mes bras autour d’elle, l’embrassant avec passion, me collant contre elle. Il semblerait que mon numéro ai fais son effet. Le sien aussi faisait beaucoup d’effet. « On dirais que tu n’es pas rassasiée » je lui adressais un sourire joueur alors que je décollais mes lèvres des siennes. Cela tombait bien, je me rendais compte que moi non plus, je n’étais pas encore rassasié.

Alors que cinq minutes plus tôt j’avais froid, j’étais à nouveau réchauffé. Je m’emparais de sa main et l’attirais sous la douche. L’eau chaude contre ma peau me fit un bien fou, puis, je m’emparais à nouveau de ses lèvres, la plaquant contre le mur alors que mes mains retrouvaient son corps.
fiche par century sex.

_________________
When I look into your eyes it's like watching the night sky or a beautiful sunrise. There's so much they hold. And just like them old stars. I see that you've come so far to be right where you are. How old is your soul ? I won't give up on us even if the skies get rough. I'm giving you all my love. I'm still looking up. And when you're needing your space to do some navigating. I'll be here patiently waiting to see what you find


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
A. Judicaëlle Jenkins
avatar

Féminin
▌Nombre de messages : 292
▌Fireflies : 76
▌Date d'inscription : 13/04/2012
▌Age : 25
▌Age du Personnage : 21 ans
▌Métier : Serveuse + vendeuse de gibier
▌Force & Pouvoir : ditributeur de douleur → elle envoie des douleurs aussi bien physiques que mentales, pour elle, c'est facile d'envoyer la douleur d'un coup de couteau, un coup de feu, d'une brûlure, d'une noyage, d'une crise cardiaque et même d'une afreuse migraine. Logiquement elle ne peut pas tuer, à moins que la victime ne résiste pas et en meurt, ce qui ne s'est jamais arrivé. + grand agilité, sportive et tire à l'arc.
▌Faiblesses : son orgeuil, son arrogance, sa fierté et Liam ♥
▌Playlist : Taylor Swift "Safe & Sound" ♣️ Arcade Fire "Abraham's Daughter" ♣️ Globus "Orchard of Mine" & "A thousant death" ♣️ Carla Gugino & Oscar Isaac "Love Is The Drug"
▌Citation : Et puisse le sort vous être favorable



Feuille de personnage
CopyRight: bazzart et tumblr
Disponible pour un Topic ?: Non =(
RelationShips:

MessageSujet: Re: /hot\ jude&liam | you don't have to look above the stars    Ven 25 Mai - 16:44



Liam&Jude
you don't have to look above the stars





Une douche donc ? L’idée est plutôt la bienvenue ! Aussi bien pour passer un nouveau moment intime que .. bah une douche quoi. Je sourcille pourtant lorsqu'il me l'annonce. Mais j'ai tout de suite vu la proposition dans ses yeux. Et puis il l'a accompagné de parole.. Vous auriez vu son regard.. mon dieu, il est sexy lorsqu'il fait cela, je ne suis sûre qu'il sache lui aussi combien son charme est attractif.. j'ai eu une pulsion - maîtrisée - je lui aurais bien sauté dessus.. tout de suite sans le prévenir. A la place je me mord la lèvre. Assez fort d'ailleurs mais pas jusqu'au sang. Je lui annonce alors que je vais le rejoindre, il me faut un petit temps.. disons de réflexion pour comprendre ce qu'il va se passait une fois dans la douche, avec lui, juste lui.

Alors qu'il va dans la salle de bain après que je lui volais un sacré baiser, j'entends l'eau couler. Je n'ose pas me ramener nue comme ça dans les couloirs de son appartement, après tout son père y vit aussi, et c'est surement ça qui me bloque, même si je sais très bien qu'il n'est pas présent en ce moment. Je finis pas trouver THE solution. Je m'enroule le drap comme une serviette, sauf que lui traine largement par terre. Je me décide à rejoindre Liam dans la salle de bain, je me dirige au son de l'eau qui coule déjà, j'espère qu'il m'a attendu, sinon cela aurait voulu dire que je n'avais pas compris sa proposition. Et je me sentirais un peu frustrée ou vexée. J'arrive dans l'encadrement de la porte, je pose ma main dessus et j'attends qu'il se retrouve. Lorsqu'il le fait, je laisse glisser le drap au sol, sans tenter de le rattraper. Il tombe au sol et dévoile mon corps. J'adresse à Liam un petit sourire. Je me mords la lèvre une fois encore, son corps nu devant moi.. Je ressens une pulsion encore, quelque qui me pousserait à me jeter sur lui et l'embrasser voir plus. Je contrôle seulement à moitié cette fois, puisque j'avance vers lui. J'ai remarqué que mon petit numéro a fait son effet et j'en suis assez fière. Je me plaque contre lui et je l'embrasse. Un baiser plein de baiser et d'envie, mais aussi d'amour et de passion. Je sens ses mains sur mon corps. Je frissonne alors que je bouillonne de nouveau. Il m'attire sous l'eau tiède. L'eau trempe mes cheveux, mon corps.. Il s'empare de mes lèvres, me plaquant contre la paroi de la douche.. J'échappe un léger gémissement à ce geste.. Mais nos lèvres se rescellent à nouveau..

Je passe mes bras autour de sa nuque pour ne pas qu'il m'échappe. Mon ceour s'emballe à nouveau, et je tremble encore de désir pour lui. Rapidement mes jambes se retrouvent autour de sa taille, nous sommes collés plus que jamais, sous l'eau, c'est assez.. torride je dirais, je n'ai jamais vécu ça avec personne, mieux, je n'ai jamais eu envie de le faire avec personne sauf maintenant avec Liam. Qui me rendait folle de désir. Effectivement je n'étais pas rassasiée.. loin de là, et je m'en rendais compte là.. Je veux toujours plus de Liam, profitez de lui jusqu'à mon dernier souffle et nous ignorons quand est ce qu'il aura lieu, je veux vivre avec lui comme si demain était notre dernier jour. Nous vivons dans les temps obscurs et qui sait de quoi demain, après demain, le mois prochain, l'année prochaine sont faits.

- De toi ? Je ne serais jamais rassasiée..


Ma voix ressemble plus à un chuchotis.. un murmure, je suis à bout de souffle déjà, mais ce n'est pas grave, je veux continuer.. Je tremble de plus en plus, à croire qu'il me fait plus d'effet que la première fois.. c'est peut-être parce que je sais à quoi m'attendre maintenant et que je sais que je n'aurais plus mal.. Mais je le désire plus que tout à l'heure..

- Tu n'images même pas l'effet que tu produis sur moi...

Non cela il ne peut pas l'imaginer, c'est impossible de comprendre ce qui se passe dans ma tête, moi même j'ai du mal à suivre. Je voudrais le fuir tellement j'ai peur de l'aimer autant, tellement le désirer ainsi est effrayant, mais en même temps, je ne me vois plus le laisser, je ne me vois pas partir.. je ne sais même pas comment je vais rentrer chez moi sans lui.. il me manquera déjà, j'aurais soif de sa présence, de ses mots, de ses lèvres, ses gestes.. son odeur.. sa voix.. j'aime un tas de choses chez lui. J'aime lorsqu'il me sourit, qu'il me regarde tendrement, comme lorsqu'il a ouvert la porte et qu'il a parut si surpris de me voir et surtout si heureux. J'aime lorsqu'il me regarde avec amour comme dans la crotte derrière les chutes d'eau, j'aime lorsqu'il s'inquiète pour moi. Certes il a des défauts, mais tout cela les efface ! Ils disparaissent presque.. Quoi que j'aimerais parfois qu'il soit moins obstiné et qu'il accepte que je vienne chasser les monstres de la ville avec lui. Seulement il n'accepte pas, surtout depuis que je me suis faite attaquée aux chutes d'eau. Je n'ose pas non plus reparler du sujet, la dernière fois il avait dis non catégoriquement ! Mais moi j'étais plus bornée que lui et surtout je n'avais pas dis mon dernier mot !

D'un coup une question, une inquiétude m'envahit. Je détache mes lèvres des siennes..

- Liam..
- je ris mais c'est plus nerveux je crois - je sais que c'est bête et stupide comme question alors qu'on est juste ensemble, mais, dis moi juste que tu ne me quitteras jamais..

Oui plus stupide on meurt. Je suis devenue une fille niaise qui a peur que son petit ami la quitte, ce n'est pas un peu trop bête ? Nous sortons enceinte depuis tellement peu de temps.. pourquoi je lui demande déjà ça, il va prendre peur et.. Pourtant j'ai tellement peur qu'on m'abandonne, qu'on me laisse, qui parte, qu'il meurt.. je ne sais pas mais j'ai décidé de m'attacher à lui alors forcément.. c'est un risque.. la souffrance est un risque que j'ai pris en l'aimant, j'ai juste besoin d'être sûr, même si le moment prouve qu'il m'aime.. J'ai envie de l'entendre.. encore..




[/quote]

_________________

we protect each other
« You love me. Real or not real?"
I tell him, "Real »

mapydew.
Revenir en haut Aller en bas
Liam N. Hawthorne
avatar

Féminin
▌Nombre de messages : 147
▌Fireflies : 39
▌Date d'inscription : 25/04/2012
▌Age : 24
▌Age du Personnage : 22 ans
▌Métier : Boucher
▌Force & Pouvoir : Pouvoirs d'exorciste (mais niveau très faible : 4/10) † force physique (maitrise aussi bien une arbalète qu'un couteau) † sens aigüe pour la manipulation
▌Faiblesses : Son niveau d'exorcisme † sa générosité † sa sensibilité
▌Playlist : 30 Second To Mars - This is War † Three Days Grace - Animal I Have Become † Framing Hanley - Hear me now † Elton John - Your song † Three Doors Down - Here without you † Arctic Monkeys - Crying Lightning



Feuille de personnage
CopyRight: bazzart
Disponible pour un Topic ?: Oui =D
RelationShips:

MessageSujet: Re: /hot\ jude&liam | you don't have to look above the stars    Ven 25 Mai - 21:29

Love me tender

love me sweet,

never let me go

Je n'étais pas habitué à user de mes charmes. A vrai dire, c'était la dernière chose que j'aurais pensé faire. Le dragueur, dans ce vieux duo que je me remémorais sans cesse, c'était James. J'étais toujours celui qui restait derrière, qui ne s'intéressait pas aux autres filles, du moins, pas de la manière dont je m'intéressais à Jude. Et puis, il fallait se dire que j'avais fait les frais une fois dans ma vie à tenter de draguer une fille et ce jour-là, je me suis pris ce que j'avais appelé un « vent intersidéral ». Pourtant, c'est avec un air sur de moi que je lançais ce regard à Judicaëlle.

Je ne savais absolument pas à quoi je ressemblais à ce moment, si ça se trouvait, j'avais l'air d'un parfait idiot à tenter ce regard à la bad boy qui en disais long sur mes intentions. Mais je m’aperçut que cela fit son effet, en tout cas, Jude avait l'air complètement captivée. C'était justement le but : l'attirer dans la salle de bain. Car en l'invitant à prendre une douche, je ne comptais pas me laver sagement, elle semblait l'avoir compris. Sur ce, je m'en allais, cependant, elle me retint d'un baiser. Je sentais le désir dans ce baiser. Je ne pus m'empêcher de sourire contre ses lèvres, mon défunt meilleur ami hurlait dans mon crâne son éternel « Like a boss ! » en mon honneur.

Je partais dans la salle de bain, je sentais quelque chose de nouveau en moi. Comme de la fierté ? C'était peut-être cela, je ne me sentais pas si différent, à vrai dire, peut-être un peu plus confiant avec Judicaëlle. Elle qui avait l'habitude de voir le pauvre type complètement maladroit face à elle. Elle avait le don de me rendre ainsi. Je n'ai jamais été maladroit par nature et lorsque je ne me trouvais pas en présence de la jolie brune, je savais me montrer agile. Mais dès que je croisais mon regard clumsy boy faisait son apparition. Il bafouillait, rougissais, manquais de se casser la figure ou de se cogner et faisais souvent des gaffes. A ce moment même, je me sentais comme le Liam normal, pas de maladresses, juste moi.

J’arrivais dans la salle de bain et fis couler la douche afin qu’elle soit bien chaude. Je passais parfois ma main pour vérifier la température et me posais ensuite devant le miroir, passant mes mains sur mon visage. J’essayais de me persuader que ce n’était pas un rêve, que tout cela se passait réellement. Judicaëlle m’aime, j’ai fait l’amour avec elle, elle a aussi peur que moi et le dernier point : elle me rendait fou et j’étais amoureux d’elle depuis deux ans. Tout ce dont j’avais rêvé se passait réellement. Je vins même à me pincer pour me convaincre que ce n’était pas un rêve, la douleur me rappelait que je devenais psychotique. C’était la réalité. Dieu ce que j’aimais cette réalité !

Alors que je vérifiais la température de l’eau, je sentis sa présence. J’allais me retourner en la taquinant à nouveau sur le temps qu’elle avait mis pour venir et lui demandait si elle s’était perdue dans l’appartement. Cependant, lorsque je me retournais, aucun son de sortit de ma bouche. Elle se trouvait là, à l’entrée de la salle de bain, le drap à ses pieds. Elle m’offrait une vue imprenable sur son corps. Rien ne m’échappait, entre sa jolie peau laiteuse, la courbe de ses hanches, sa poitrine parfaite, ses épaules musclés, ses longues jambes et son regard. Son regard me transperça, elle savait l’effet qu’elle avait sur moi, ainsi, elle commençait à en user. J’étais fait comme un rat face à cela, elle le savait très bien. Elle pourrait me demander n’importe quoi à ce moment précis, je me serais jeté à ses pieds en acceptant tout.

Je retenais toute pulsion. J'en serais presque les dents. Mais si je ne me retenais pas, qui sais ce que j'aurais fait. Je voulais me jeter sur elle, sceller à nouveau nos lèvres, sentir son corps contre le mien, sentir son cœur battre la chamade, sentir son parfum. Je voulais qu'elle me rende fou, qu'elle me transforme encore en animal, qu'elle fasse de moi tout ce qu'elle voulait. Je voulais moi aussi qu'elle se transforme, comme la tigresse que j'ai vue quelques minutes plus tôt. J'aimais cette tigresse, je voulais dévorer cette tigresse, qu'elle soit mienne. Elle s'avançait vers moi, trop lentement à mon goût, je voulais qu'elle se presse. Mon corps brûlait déjà de désir. Je lui aurais presque hurlé de se dépêcher.

Nos lèvres se scellèrent à nouveau dans un baiser à la fois tendre et passionné, ceux que j'aimais. Ceux dont je pouvais sentir tout l'amour et le désir qu'elle porte envers moi, celui qui disait « je t'aime » sans le dire. Nos corps se retrouvèrent comme s'ils s'étaient séparés pendant des années. Je lui pris la main et l'attirait sous la douche. L'eau, au lieu de rafraîchir mon corps brûlant, semblait bouillir sur celui-ci. Je ne pouvais plus attendre, des gouttes ruisselaient sur mon torse, dans ma nuque, mes cheveux étaient trempés comme ceux de Jude. Cela la rendait encore plus attirante qu'elle ne l'était déjà. D'un élan de fougue suprême, nos lèvres s'entrechoquèrent alors que la plaquait contre la paroi de la douche. Jude échappais un petit gémissement, elle semblait apprécier cette fougue. Nos lèvres se retrouvèrent à nouveau, dansant cet éternel ballet dont je ne me lasserais pas.

Moqueur, je lui dis qu’elle n’était toujours pas rassasiée. Sa réponse me fit sourire, ce petit sourire sournois qui s’affichait parfois sur mon visage. Dans un souffle je dis « Tant mieux, moi non plus je ne suis pas rassasié ». Je ponctuais cette remarque par un nouveau baiser. Mes lèvres descendaient dans son cou et remontaient, je lui mordais légèrement le lobe de l’oreille, passant mes mains sous ses cuisses afin de la tenir contre le mur. Je passais ma main dans ses cheveux trempés, je l’embrassais à nouveau. Sa remarque me fit sourire, alors je lui faisais beaucoup d’effet ? C’était flatteur. Je plantais mon regard dans le sien. J’étais déjà à bout de souffle, mes jambes tremblaient, mon corps entier tremblait. « Il est positif au moins ? ». Je me mordais la lèvre.

Nos baisers se firent plus passionnés. Enfin, ses lèvres se détachèrent des miennes. Elle appelait mon nom. Je fronçais les sourcils, avait-elle un problème ? Avais-je fais quelque chose de mal ? Je ne savais pas. Je lui demandais ce qu’elle avait. Et quelle question ! Je n’étais pas prêt à l’abandonner. Dans un premier temps parce que cela faisait peu de temps que nous étions ensemble et enfin, parce que je n’aimais qu’elle et cet amour était si fort que j’avais bien peur qu’il ne se termine jamais. Je lui adressais un sourire et je lui caressais tendrement le visage « Voyons, quelle question. Jamais je ne te quitterais, il faudrait me tuer pour ça. »
fiche par century sex.

_________________
When I look into your eyes it's like watching the night sky or a beautiful sunrise. There's so much they hold. And just like them old stars. I see that you've come so far to be right where you are. How old is your soul ? I won't give up on us even if the skies get rough. I'm giving you all my love. I'm still looking up. And when you're needing your space to do some navigating. I'll be here patiently waiting to see what you find


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
A. Judicaëlle Jenkins
avatar

Féminin
▌Nombre de messages : 292
▌Fireflies : 76
▌Date d'inscription : 13/04/2012
▌Age : 25
▌Age du Personnage : 21 ans
▌Métier : Serveuse + vendeuse de gibier
▌Force & Pouvoir : ditributeur de douleur → elle envoie des douleurs aussi bien physiques que mentales, pour elle, c'est facile d'envoyer la douleur d'un coup de couteau, un coup de feu, d'une brûlure, d'une noyage, d'une crise cardiaque et même d'une afreuse migraine. Logiquement elle ne peut pas tuer, à moins que la victime ne résiste pas et en meurt, ce qui ne s'est jamais arrivé. + grand agilité, sportive et tire à l'arc.
▌Faiblesses : son orgeuil, son arrogance, sa fierté et Liam ♥
▌Playlist : Taylor Swift "Safe & Sound" ♣️ Arcade Fire "Abraham's Daughter" ♣️ Globus "Orchard of Mine" & "A thousant death" ♣️ Carla Gugino & Oscar Isaac "Love Is The Drug"
▌Citation : Et puisse le sort vous être favorable



Feuille de personnage
CopyRight: bazzart et tumblr
Disponible pour un Topic ?: Non =(
RelationShips:

MessageSujet: Re: /hot\ jude&liam | you don't have to look above the stars    Sam 26 Mai - 22:50



Liam&Jude
you don't have to look above the stars







Il n'est pas rassasié ? Oh oh intéressant ! Je souris malgré moi, bon ok ce n'est pas si malgré moi. Je crois que je suis ravie qu'il est toujours envie de moi, surtout que la réciproque est vraie, moi aussi j'ai très envie de lui et là, mon corps tout entier ne veut que lui, rien d'autre, pas même un bon bain, rien ne pourrait être meilleure que Liam. En même je crois que vous ne vous rendez pas compte à quel point il est sexy. A quel point il m'attire, combien je l'aime. C'est incroyable, je n'aurais jamais pensé l'aimer autant. Et pourtant, tout ce suite là, je suis sans ses bras, nos deux corps sont nus, et il m'embrasse. Nous sommes face à face.. coeur contre coeur.. si près.. si loin aussi.. si loin de la réalité qui nous entoure. Elle paraît inexistante elle est loin, là tout de suite les vampires et les démons n'ont aucune importance, j'en ai foutrement rien à faire d'eux. Ils ne m'intéressent pas.. et puis de toute façon qui préférait frôler la mort, que d'être dans les bras de la personne qu'elle aime ? Moi j'ai choisi.

Alors l'eau tiède coule sur nos deux corps. Rapidement nous sommes trempés. Je me retrouve plaque contre la paroi froide qui me fait frisonner au contact avec ma peau, mais je suis vite réchauffer par le corps brulant de désire de Liam qui se colle contre le mien pour mon plus grand plaisir. Nos lèvres se heurtent pour la énième fois de la soirée. D'ailleurs quelle heure est-il ? J'ai totalement perdu la notion du temps, je sais qu'il fait nuit.. seulement j'ignore quelle partie de la nuit il est. Oh et franchement je ne vais pas me poser de questions si stupides, je vais plutôt profiter du moment qu'il m'est donné d'avoir. Je me rend compte combien je suis chanceuse, combien j'ai de la chance de l'avoir trouver. Je ferais peut-être des jalouses, des envieuses, mais j'ai envie de dire et alors ? Liam fait partie de moi maintenant, et donc je pose mon droit sur lui, comme je le lui ai dis tout à l'heure, il est à moi.. je ne veux plus le partager, je ne le supporterais surement pas d'ailleurs.

C'est surement vieux jeu mais je prône la fidélité. J'ai appris cela de mes parents. Malgré la maladie de ma mère mon père était toujours aussi présent ! Il serait resté jusqu'au bout avec elle si il n'était pas parti avant elle. Je suis sûre qu'il veillait sur elle de là où il était. C'est peut-être une des raisons du fait que ma mère n'a pas souvent de traitement, elle voulait le rejoindre. J'en suis sûre et c'est comme ça que j'ai expliqué leur mort à ma soeur, pour qu'elle comprenne l'importance des sentiments. J'ai grandi dans une famille aimante, et qui s'aimait, mes parents étaient fous l'un de l'autre et ils ont juste été maudit, et j'ai peur d'avoir hérité de cela moi aussi. J'ai perdu ma soeur.. je l'aimais tellement.. j'ai peur de perdre Liam maintenant, je ne supporterais pas une nouvelle douleur comme celle ci. Cela fait bien trop mal, vous voyez c'est comme si on vous enfoncez une grosse aiguille dans le coeur, qu'elle s'enfonce de plus en plus.. puis elle fait son nid, on a moins mal parce qu'on se fait à la douleur. Puis lorsque l'on repense à cette personne disparu, l'aiguille bouge et relance la douleur. C'est affreux.. on n'oublie jamais, on vit juste avec, on apprend à faire sans.. Je lui annonce qu'il me fait un effet impressionnant.. et il me demande s'il est positif, je souris malgré que ses lèvres soient plaquées sur les miennes.

- Positif ce n'est pas assez bien.. pour le décrire..

C'est alors que j'ai une très forte envie de lui que je me pose toute ses questions, aussi stupides soient-elles. J'ai peur qu'il disparaisse, j'ai un soudain besoin d'entendre certaine parole aussi niaise que je me trouve gamine de les demander, pourquoi je le fais quand même je l'ignore. Je lui demande alors .. de me dire qu'il ne me quittera pas, juste pour l'entendre, je m'en fiche du faite qu'il le fasse ou pas, enfin non, mais à ce moment là, je veux juste de l'espoir, car l'espoir c'est ce qui fait vivre. Liam est mon espoir, Liam me fait vivre, c'est comme ça depuis que je l'ai embrassé dans l'eau l'autre jour. Pourtant malgré ma question stupide il répond. Je suis dans ses bras, mes jambes sont enroulées aux siennes et je n'ai jamais été aussi collée, voir plaquée contre lui, je dois dire que cela me plait. Et sa réponse.. elle est si belle, si parfaite, et je sens tous mes doutes, toutes mes inquiétudes s'envoler ! Je me sens bizarrement émue, mais tout va bien. Tout ne peu qu'aller bien. C'est juste qu'il m'aime tellement et je m'en rend compte, cela me fait bizarre, je n'ai pas l'habitude.. je suppose que je m'y ferais, il le faut bien. Je dois me faire à l'idée qu'un homme a des sentiments pour moi, et qu'il ne rigole pas, qu'il est pas l'un de ses salauds que je vois fréquemment au bar où je travaille. Liam est un garçon bien, je le sais, je le connais et de plus tout le monde le dit, dans le quartier il est réputé pour être un garçon convoité. Seulement le sait-il ? Sait-il que certaine mère aimerait le voir fréquenter leurs filles ? Je ne suis pas sûre, il semble si modeste et légèrement maladroit à la boucherie. N'est pas tout ce qui peut faire son charme ? J'ai de la chance c'est sûr, j'en suis consciente et je crois que je ne le laisserais pas partir de si tôt, je veux que ce soit la mort qui nous sépare et rien d'autre. Je veux me la jouer à la Roméo et Juliette. Pourquoi pas après tout, nous avons tout pour jouer les amants maudits ? Nous vivons dans un monde qui s'oppose à nous. Les démons.. contre les humains, nous ne sommes que de pauvres humains.. Une erreur est si vite arrivée. Je chasse cette idée, ou mes inquiétudes reviendront dans la seconde qui suit, et je ne veux pas.

- Merci je lui souffle doucement.. toujours le souffle court.

Je l'embrasse encore, un baiser plus fiévreux, plus désireux, parce que c'est ce que nos deux corps réclame. Nous avons tous les deux envie l'un de l'autre. Je saisis la main de Liam qui caresse doucement ma joue et je l'embrasse. Je me mord la lèvre.. Je veux qu'on aille plus loin !

_________________

we protect each other
« You love me. Real or not real?"
I tell him, "Real »

mapydew.
Revenir en haut Aller en bas
Liam N. Hawthorne
avatar

Féminin
▌Nombre de messages : 147
▌Fireflies : 39
▌Date d'inscription : 25/04/2012
▌Age : 24
▌Age du Personnage : 22 ans
▌Métier : Boucher
▌Force & Pouvoir : Pouvoirs d'exorciste (mais niveau très faible : 4/10) † force physique (maitrise aussi bien une arbalète qu'un couteau) † sens aigüe pour la manipulation
▌Faiblesses : Son niveau d'exorcisme † sa générosité † sa sensibilité
▌Playlist : 30 Second To Mars - This is War † Three Days Grace - Animal I Have Become † Framing Hanley - Hear me now † Elton John - Your song † Three Doors Down - Here without you † Arctic Monkeys - Crying Lightning



Feuille de personnage
CopyRight: bazzart
Disponible pour un Topic ?: Oui =D
RelationShips:

MessageSujet: Re: /hot\ jude&liam | you don't have to look above the stars    Dim 27 Mai - 20:19

I'm forever yours, faithfully

Elle me demandait de lui dire que je ne la quitterais jamais. A cette question, je ne comprenais pas tout. Etait-elle folle ? Pensait-elle que j'allais la quitter. Je réfléchis un long moment à cela. Listant les choses qui me manqueraient chez elle si elle partait. Si elle s'en allait, que ferais-je ? Qui embrasserais-je ? Qui me ferait avoir ce sourire béat sur mon visage ? Je n'avais aucune réponse à cette question. Judicaëlle me faisait voir ce qui restait de positif dans ce monde. A vrai dire, avant de la connaître, je pensais qu'il n'y avait plus grand-chose, que nous étions tous fait pour mourir. A présent, si je devais mourir - et cela se passerait, je n'étais qu'un humain après tout - je voudrais me dire, sur mon lit de mort que j'avais passé mes plus beaux moments avec Jude, que je ne regretterais rien, que j'avais été heureux avec elle.

Je voudrais passer le reste de ma vie avec elle, jusqu'à ma mort. Je ne voulais plus jamais quitter ses lèvres. J'aurais voulu que le temps s'arrête alors que je l'embrassais. Je voulais que cet instant dur pour l'éternité, que je n'ai pas à m'occuper de ces horreurs autour de nous et de cette vermine qui se délectait des souffrances des humains. Cependant, je n'étais pas Hiro Nakamura, je ne contrôlais pas le temps. Malheureusement.

Je lui répondais qu’il faudrait me tuer pour que la quitte. Ce n’était pas un euphémisme. Je le pensais réellement. J’étais sien pour toujours. Jusqu’à ce qu’elle veuille encore de moi, je serais là. Et si nos chemins venaient à se séparer, qu’elle me quittait pour un autre homme, je tuerais cet homme. Je me battrais pour qu’elle m’aime encore, qu’elle m’aime pour toujours. Parce qu’elle m’aimait, elle me l’avait dit, cela emplissais mon cœur de joie. Je la rendais folle en plus de cela. Que demander de plus ? J’étais le plus heureux des hommes. J’étais comblé.

Ses baisers étaient un feu ardent qui allumait ma flamme. Mon souffle était saccadé, j’avais l’impression de mourir. Et quelle belle mort ! Je me consumais. Je fondais. Ma peau était brûlante sous l’eau qui tombait sur nos deux corps. Les baisers de Jude étaient à la fois doux et passionnés. C’était ceux qui me criaient des « je t’aime ! » à chaque fois qu’elle m’embrassait. Je lui mordais la lèvre, lui jetant un regard enjôleur. J’étais bien décidé à mettre à exécution mes charmes que j’ignorais depuis ce jour. Adieu Liam maladroit, bonjour sexy Liam bête de sexe !

Le désir montait de plus en plus. Celui-ci était bien plus fort que celui que je ressentais tout à l'heure. Je ne voulais plus la manger, je voulais la dévorer. Lui montrer ma passion envers elle, lui faire comprendre tout le bien qu'elle me faisait. J'étais prêt à lui faire à nouveau l'amour, elle semblait le vouloir aussi. Mes mains exploraient son corps, je faisais des gestes que je ne me serais pas permis de faire quelques semaines auparavant. Tandis que je l'embrassais, ma main descendait le long de son ventre plat et vint caresser son intimité, d'abord très doucement et puis de manière plus confiante. Je lui donnais un baiser brûlant de désir, ses soupires me montrait qu'elle appréciait ce que je lui faisais. Mes lèvres descendirent dans son cou.

Mon cœur menaçait de s'arrêter. Il battait si fort. Tout mon corps tremblait sous le désir. Je redevenais cet animal. Judicaëlle était ma tigresse et ma proie, celle dont je n'étais pas encore rassasié, je comptais m'en délecté pendant encore longtemps. Si elle pensait se débarrasser de moi, ce n'était pas demain la veille.
fiche par century sex.


Spoiler:
 

_________________
When I look into your eyes it's like watching the night sky or a beautiful sunrise. There's so much they hold. And just like them old stars. I see that you've come so far to be right where you are. How old is your soul ? I won't give up on us even if the skies get rough. I'm giving you all my love. I'm still looking up. And when you're needing your space to do some navigating. I'll be here patiently waiting to see what you find


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
A. Judicaëlle Jenkins
avatar

Féminin
▌Nombre de messages : 292
▌Fireflies : 76
▌Date d'inscription : 13/04/2012
▌Age : 25
▌Age du Personnage : 21 ans
▌Métier : Serveuse + vendeuse de gibier
▌Force & Pouvoir : ditributeur de douleur → elle envoie des douleurs aussi bien physiques que mentales, pour elle, c'est facile d'envoyer la douleur d'un coup de couteau, un coup de feu, d'une brûlure, d'une noyage, d'une crise cardiaque et même d'une afreuse migraine. Logiquement elle ne peut pas tuer, à moins que la victime ne résiste pas et en meurt, ce qui ne s'est jamais arrivé. + grand agilité, sportive et tire à l'arc.
▌Faiblesses : son orgeuil, son arrogance, sa fierté et Liam ♥
▌Playlist : Taylor Swift "Safe & Sound" ♣️ Arcade Fire "Abraham's Daughter" ♣️ Globus "Orchard of Mine" & "A thousant death" ♣️ Carla Gugino & Oscar Isaac "Love Is The Drug"
▌Citation : Et puisse le sort vous être favorable



Feuille de personnage
CopyRight: bazzart et tumblr
Disponible pour un Topic ?: Non =(
RelationShips:

MessageSujet: Re: /hot\ jude&liam | you don't have to look above the stars    Lun 28 Mai - 20:55



Liam&Jude
you don't have to look above the stars







Non je ne peux pas vivre sans lui. C'est certain, qu'est que ma vie serait si je ne l'avais pas, qu'est ce que je pourrais faire sans lui ? Je me le demande, parce que franchement, il est la personne qui me maintient la tête hors de l'eau. Il est celui qui me donne confiance, il est celui qu'il faut. Il est surement près à m'accepter telle que je suis. Et dieu sait que j'ai des défauts récurant et que j'ai des soucis.. je parle des absences, je n'ai toujours pas trouvé l'origine, et j'aimerais vraiment comprendre pourquoi parfois je ne souviens plus de ce que j'ai pu faire à un certain moment de la journée, je ne me souviens plus comment je suis rentrée chez moi.. un tas de choses de bousculent dans ma tête à chaque fois, je me demande si je suis folle, bipolaire ? je l'ignore et les psychologue pour moi sont des charlatant, et puis je n'ai pas les moyens de me payer leur consultation c'est sûr. Je ne vais pas foutre mon fric là dedans.

La douche. N'est pas là, la deuxième étape ? Je crois que si, et je trouve qu'on va à la bonne allure. Je veux dire, on le fait comme on a envie, comme cela nous plait. Enfin je suppose que cela plait à Liam, je n'en doute pas vraiment sinon il ne m'aurait pas plaqué contre la paroi et mes jambes n'enrouleraient pas son corps musclé. L'eau coule sur nos deux corps, j'ai chaud, mais je frisonne,le désir est une chose bien étrange lorsqu'on y réfléchit. Les réactions nous changent totalement.. Je ne me serais jamais vu faire cela.. et puis finalement je crois que j'adore ça. Les baisers de Liam m'allument de plus en plus. Il est l'allumette et je suis la torche, plus il s'approche dangereusement, plus je chauffe, jusqu'au moment ou je prend feu.. Ou Nous prenons feu.. Nous nous consumons. Je ressens l'eau sur nous, elle tombe comme les chutes d'eau.. faisant luire nos peaux. Le corps parfait de Liam.. Musclé par la chasse, mes mains le parcourent comme si c'est la première fois qu'elles le touchent.. Parfois mes ongles prennent possession de sa chair, j'espère ne pas lui faire mal, c'est l'une des réactions au plaisir, le désir. J'ai l'impression d'avoir un félin en moi et qu'il n'attend qu'une chose pour sortir de moi et se dévoiler. Il attend Liam. Et là il prend part de mon corps, c'est lui dirige, je suis incapable de ma battre, c'est trop bon pour cela.

Aucun de nous n'est rassasié, tant mieux je crois, je ne suis pas prête à l'être, je veux Liam, encore et toujours. J'entends chaque je t'aime qu'il me prononce entre nos baisers échangés passionnés. J'entends son coeur battre à l'unisson du mien. Je sens tous les mouvements, toutes les caresses qu'il entreprend de me faire. Chaque déclenchant des gémissements d'aise et de plaisir. Seigneur, qu'il ne s'arrête pas ! Je crois que si j'étais croyante, je serais en train de commettre un pêcher. Si c'est ça un pécher je veux bien être la pire des pécheresses.. Je ne veux pas décoller mon corps du sien, ni ses lèvres, ni rien du tout même !

Je n'imagine désormais plus rien sans lui, il fait partie entière de moi. Sans lui ? Je ne peux pas vivre, je ne peux plus exister. Stupide ? Niais ? Finalement je n'en ai strictement rien à foutre ! Je l'aime.. Mon dieu je l'aime, vous entendez ? Vous ne me le prendrez pas ! Il restera avec moi jusqu'à ce que la mort ne nous sépare et je suis sûre qu'on se retrouvera après. Je n'aurais jamais crus pouvoir penser un tel truc, mais je le pense et alors ? Je crois que les âmes soeurs existent.. j'ai toujours pensé qu'elles existaient enfaîte, mais je pensais que la mienne était ma soeur.. à croire que je me suis trompée. Je me suis demande si elle voit ce qui se passe en ce moment. Je me sens bêtement rougir.. elle comprendra que je suis heureuse à cet instant précis et que je vais aller mieux. Je suis sûre qu'elle est contente pour moi.. elle était si bonne.. si douce.. parfois j'ai l'impression qu'elle vit en moi lorsqu'il m'arrive d'être comme elle.. Fragile.. J'ai toujours de nous deux été la plus forte, je n'avais pas vraiment le choix c'est sûr, mais depuis qu'elle est partie, il est vrai que je suis surement plus vulnérable, fragile. Mais j'ai Liam pour veiller sur moi. Il me l'a prouvé en me sauvant déjà une fois la vie.

Le désir ne fait qu'augmenter. Je suis sûre que s'il y avait un échelle pour mesurer le désir on serait pas loin du maximum. Nos baisers se font plus intenses, en disant long sur les sentiments de chacun. Je n'arrive presque plus à respirer, je meurs de chaud, mon coeur ne cesse d'accélérer. Je sens ses mains désireuses, elles glissent sur mon corps, me faisant parfois frissonner. Puis l'une d'elle s'aventure plus bas, sur un terrain qu'il n'avait pas osé parcourir encore. Mon intimé.. Lorsqu'il entame une série de caresse douce, je ne retiens rien.. l'effet est immédiat.. puis il prend confiance.. et j'envoie ma tête dans son cou et je mord celui ci.. pas de façon à faire mal.. mais juste mordiller.. pour calmer mes envies de gémir réellement fort.. Je m'accroche à lui comme une noyée qu'il tenterait de sauver. Je suis désireuse de bien plus, j'en veux toujours plus.. Je décolle mes lèvres de sa peau..

- Liam.. - mon souffle est court, ma voix presque éteinte - continue..

Je me mord la lèvre, pour me faire taire, je rougis de mes paroles.. mais sait-il à quel point il me procure du plaisir ? Je ne suis sûre ! Je plaque mes lèvres sur les siennes.. Pour les décoller..

- Je suis folle de toi.. si tu savais combien je t'aime..

C'est dit.. j'appréhende toujours les conséquences.. mais je crois que cela lui plait comme parole..


_________________

we protect each other
« You love me. Real or not real?"
I tell him, "Real »

mapydew.
Revenir en haut Aller en bas
Liam N. Hawthorne
avatar

Féminin
▌Nombre de messages : 147
▌Fireflies : 39
▌Date d'inscription : 25/04/2012
▌Age : 24
▌Age du Personnage : 22 ans
▌Métier : Boucher
▌Force & Pouvoir : Pouvoirs d'exorciste (mais niveau très faible : 4/10) † force physique (maitrise aussi bien une arbalète qu'un couteau) † sens aigüe pour la manipulation
▌Faiblesses : Son niveau d'exorcisme † sa générosité † sa sensibilité
▌Playlist : 30 Second To Mars - This is War † Three Days Grace - Animal I Have Become † Framing Hanley - Hear me now † Elton John - Your song † Three Doors Down - Here without you † Arctic Monkeys - Crying Lightning



Feuille de personnage
CopyRight: bazzart
Disponible pour un Topic ?: Oui =D
RelationShips:

MessageSujet: Re: /hot\ jude&liam | you don't have to look above the stars    Lun 28 Mai - 22:04

I go crazy of you baby

Jamais je n’aurais pensé être capable de me métamorphoser ainsi. Je ne comprenais pas tout ce qu’il m’arrivait. Des tas de questions se bousculaient dans ma tête. D’où sortais-je cet animal ? Avait-il toujours été au fond de moi ? S’il ça l’était, il était si différent du moi habituel et donc, il s’était bien caché pendant toutes ces années. Je changeais, je n’étais pas le même à ce moment précis. A vrai dire si, Liam était toujours là, le romantique, celui qui était fou amoureux de Judicaëlle depuis tant d’année était toujours là. Mais physiquement, ce n’était plus ça. J’avais cette impression qu’une flamme grandissait en moi, elle enflammait mon corps et brouillais mon esprit. J’étais incapable de réfléchir dans ces conditions-là. J’avais du mal à respirer, mon souffle était saccadé.

De plus, je lâchais des grognements comme pour montrer mon désir lorsque Jude quittait mes lèvres. Je détestais que celles-ci soient trop longtemps éloignées des miennes. J’étais un drogué, un alcoolique, un dépravé qui cherchait une nouvelle dose d’héroïne comme si sa vie en dépendait. Plus je prenais cette dose, plus j’en voulais encore. Je voulais toujours plus. Je savais que si je ne me retenais pas, je risquerais de briser Jude en deux. Il fallait que je contienne toute cette passion qui ne demandait qu’à sortir. Si elle avait eu des vêtements, j’aurais sûrement été capable d’arracher ceux-ci. Heureusement pour elle, elle était déjà nue.

Je ne sentais plus l'eau couler sur nos deux corps. Tout ce que je sentais était ses lèvres désireuses, son corps contre le mien, ses caresses. Cœur contre cœur. Malgré toute cette animalité qui s'emparait contre nous, je savais que c'était fort parce que nous nous aimions, que ce ne serait jamais pareil avec quelqu'un d'autre. C'était Jude et moi. Je ne savais pas comment je pourrais en aimer une autre. Malgré ses défauts dont j'avais conscience, elle me plaisait toujours, parce que quoi qu'elle fasse, je la trouvais adorable. A présent, elle était plus qu'adorable, elle était immensément sexy. Jamais je ne l'avais vu ainsi. Elle était littéralement en feu. Et c'était moi qui la faisait devenir ainsi. Dans ma tête, mon meilleur ami me soufflait qu'il était fier de moi. J'échappais un rire entre deux baisers.

J’avais moins peur que la première fois. La première fois, nous marchions tous les deux en terre inconnue. A présent, nous savions ce qui nous attendait. De plus, je commençais à voir ce qui la faisait frémir. Je m’y attardais souvent afin de faire monter son plaisir. Elle était ma priorité. Ses gémissements m’encourageaient. Je n’étais pas le seul à me transformer. Jude devenait plus féline, plus aguicheuse. Elle me faisait perdre la tête. J’étais comme un taureau devenu fou à la vue de la cape rouge. J’avais tellement envie d’elle que ça devenait indécent et même obsessionnel. Je ne cessais de lui murmurer des mots doux à l’oreille, lui mordant le lobe au passage. J’allais finir par la dévorer si je continuais ainsi.

Mes caresses se faisaient plus désireuses. J'osais des gestes que je ne pensais jamais oser faire. C'était une partie de la métamorphose. Cependant, je ne voulais pas effrayer Jude, je ne voulais pas qu'elle ait peur de l'animal qu'elle réveillait en moi. Néanmoins, je ne voulais pas qu'elle l'éteigne. Non. Je ne voulais pas que ce feu ardent s'éteigne. Je voulais qu'il demeure intact pour toujours. Que dans dix ans - si nous vivions durant tout ce temps - il soit aussi fort. Je comptais bien finir mes jours avec Judicaëlle, je ne voyais personne d'autre de toute façon. On m'avait déjà dit que je plaisais aux filles, mais je ne m'en rendais pas compte, tout ce que je voyais, c'était Jude. Je ne croyais pas en ces trucs d'âmes sœurs vous voyez. Et pourtant, j'avais comme la nette impression que Jude était la mienne, que rien ne pouvait nous séparer, que nous étions fais pour être ensemble, que nous étions fais pour nous rencontrer et partager de merveilleux moments.

Mes mains se risquèrent à un endroit où je n'avais pas osé aller précédemment, ne voulant pas brusquer l'élue de mon coeur. Elles caressèrent d'abord ses cuisses et en glissait une vers son intimité. J'attendais déjà de voir une réaction de sa part, prêt à retirer mon geste si elle n'aimait pas. Cependant, celui-ci fut accueilli par un gémissement, je sentais ses cuisses se resserrer autour de moi par le plaisir. Mes gestes se firent plus confiant. Jude fourra son visage dans mon cou et me mordait. Cela ne me fit pas mal, au contraire, cela m'apportait un réel plaisir. Je continuais au fur et à mesure qu'elle gémissait. « Je ne vais pas m'arrêter » soufflais-je alors qu'elle me demandait de continuer.

J’aimais lorsque Jude lâchait ses paroles, il y avait tellement de franchise dans cela. Je répondais par un baiser « Je t’aime encore plus… » Soufflais-je. Je l’embrassais fougueusement, je sentais le moment venu. Heureusement, j’avais pris la boite de préservatif dans la chambre, sinon j’aurais été obligé de bouger. Je n’avais qu’à tendre le bras pour en attraper un. Je mis moins de temps à mettre celui-ci. Alors, une chose en amenant une autre. Nous fîmes à nouveau l’amour, plus passionnément, la douleur était moins présente, cependant, je veillais à ne pas lui faire de mal. Je m’en voudrais tellement sinon.
fiche par century sex.

_________________
When I look into your eyes it's like watching the night sky or a beautiful sunrise. There's so much they hold. And just like them old stars. I see that you've come so far to be right where you are. How old is your soul ? I won't give up on us even if the skies get rough. I'm giving you all my love. I'm still looking up. And when you're needing your space to do some navigating. I'll be here patiently waiting to see what you find


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
A. Judicaëlle Jenkins
avatar

Féminin
▌Nombre de messages : 292
▌Fireflies : 76
▌Date d'inscription : 13/04/2012
▌Age : 25
▌Age du Personnage : 21 ans
▌Métier : Serveuse + vendeuse de gibier
▌Force & Pouvoir : ditributeur de douleur → elle envoie des douleurs aussi bien physiques que mentales, pour elle, c'est facile d'envoyer la douleur d'un coup de couteau, un coup de feu, d'une brûlure, d'une noyage, d'une crise cardiaque et même d'une afreuse migraine. Logiquement elle ne peut pas tuer, à moins que la victime ne résiste pas et en meurt, ce qui ne s'est jamais arrivé. + grand agilité, sportive et tire à l'arc.
▌Faiblesses : son orgeuil, son arrogance, sa fierté et Liam ♥
▌Playlist : Taylor Swift "Safe & Sound" ♣️ Arcade Fire "Abraham's Daughter" ♣️ Globus "Orchard of Mine" & "A thousant death" ♣️ Carla Gugino & Oscar Isaac "Love Is The Drug"
▌Citation : Et puisse le sort vous être favorable



Feuille de personnage
CopyRight: bazzart et tumblr
Disponible pour un Topic ?: Non =(
RelationShips:

MessageSujet: Re: /hot\ jude&liam | you don't have to look above the stars    Mer 30 Mai - 1:48



Liam&Jude
you don't have to look above the stars






Une caresse en entraînant une autre.. Un baiser sur mes lèvres.. Le désir devenant incontrôlable. Je veux dire qu'il arrive ce qui devait arriver. Naturellement, et sensuellement. Liam attrape un préservatif, le deuxième de la soirée. Je n'avais pas l'impression d'aller trop vite, ou de brûler des étapes. Pourtant j'ai la sensation d'être une gamine de 16 ans, qui fait ça en cachette. Certes le fait qu'une personne puisse débarquer comme ça, c'est assez excitant, mais je pense que je ressens cela parce que c'est la première fois.. que je ressens ça, que je fais ça.. Je suis peut-être en retard par rapport à la moyenne de l'âge auquel on peut le faire, je n'en sais rien, et franchement je pense que je m'en fiche.

Je ne sais même pas comment j'arrive à respirer encore. Je ne sais plus comment mon corps arrive à fonctionner correctement. Je crois qu'il est ma respiration, et il contrôle tout de moi. Sans lui à ce moment là, je ne serais rien, de la poussière, je me serais consumée par plaisir, désir. Je m'accroche désespérément à lui. Je ne veux pas me séparer de lui, de son corps une seconde. Dans les instants qui suivent après avoir mis le préservatif, car comme je l'ai déjà dis, il est hors de question d'avoir des enfants à notre âge et surtout dans ce monde. Rapidement nous ne fîmes plus qu'un une fois encore.. Cette fois je n'ai plus cette peur d'avoir mal, comme lorsqu'on le fait pour la première fois. Je ne ressens que du plaisir, et un plaisir partagé. Je pense que mes gémissements en disent longs sur ce que je ressens en ce moment.

Je le désire plus que n'importe qui. Je ressens cela partout en moi. Vraiment, jusqu'au bout de mes doigts de pieds. Cette fois ses vas et viens se vont plus sûrs. Il n'hésite plus, mais je sans qu'il fait attention à ne pas me faire mal, j'adore cette attention.. il est doux et passionné à la fois.. il est parfait, certes je n'ai aucune expérience pour comparer ou dire quoique ce soit, mais il est sur que j'aime ce que nous entreprenons ensemble. Il est clair qu'après notre expérience, je veux dire le sexe, notre couple aura évolué, et nous auront probablement pris en maturité. Rien ne sera plus pareil.. De toute façon maintenant si je ne suis plus avc lui, je ne peux plus avancé, et je ne plus rien faire, je suis vide, il a pris en une soirée tout ce que je pouvais ressentir, contenir. Tout est parti, il l'a mis sous clé et je ne pourrais surement jamais le récupérer. C'est dur de penser à ça, je ne veux pas souffrir, mais l'amour fait obligatoirement souffrir, alors tôt ou tard, on s'engueulera et on se dira surement des choses qu'on ne pense pas. J'ai déjà vu cette scène dans pas mal de film, et surtout dans la rue, des couples qui se déchirent.. Pour revenir ensemble, mes voisins se disputent constamment et pourtant ils vivent toujours ensemble et je les ai toujours connu dans l'appartement d'en face. Je suppose que tous les deux nous allons devoir faire des concessions pour que cela fonctionne. Je pense que je peux le faire, le changement existe, on ne peut pas rester borner à vouloir rester la même personne. J'ai déjà changé. Liam me change, je ne suis pas du tout la même personne avec lui qu'avec un client, ou une personne qui me parle. C'est sûrement parce que je me sens à l'aise avec, bien dans ses bras.

Nos gémissements traduisent le plaisir que nous éprouvons tous les deux à ce moment. L'eau me donne trop chaud, et j'ai l'impression d'être dans un four ! J'espère qu'il a une bonne isolation, parce qu'on ne se fait pas prier pour s'exprimer. J'espère juste que les voisins n'entendent pas, et si ils s'entendent, j'espère ne pas les croiser lorsque je devrais partir.La situation serait plutôt gênante ! Je repense aux futures présentations avec M. Hawthorne, certes il me connait très bien, mais je ne suis pas sûre qu'il m'a déjà envisagé comme belle fille.. Ce que je peux comprendre, en apparence je semble assez froide et arrogante, alors qu'est ce que je pourrais faire avec son fils qui est tout l'inverse. Pourtant il suffit juste de percer ma carapace pour savoir que je suis loin d'être le masque que je suis. C'est juste une force, comme une faiblesse, c'est pour éviter de se faire marcher sur les pieds.

Mon coeur frôle l'arrêt complet lorsqu'il me dit qu'il m'aime encore plus que moi même je peux l'aimer. Je l'aime déjà tellement.. je n'arrive pas à imaginer que lui m'aime encore plus, c'est énorme ce qu'il ressent pour moi. Et je sens une telle sincérité dans ses larmes que je sens que j'ai les larmes aux yeux, car je suis émue et heureuse qu'on m'aime autant, cela ne n'était pas arrivé depuis la mort de Teddy.

Lorsqu'il se retire de moi, et que mes jambes retouchent le carrelage, je manque de tomber, je tremble de partout et heureusement que mes bras sont toujours entourés autour de son cou. Je lui souris, je suis totalement sous son emprise, s'en rend-il compte ? Je suis charmée.. je dirais presque rassasiée !

- J'ai trouvé une perle rare.. je ne veux pas que tu me quittes.. jamais. Moi je ne le ferais pas !


Je passe alors sa main dans ses cheveux et je l'embrasse une dernière fois sous l'eau tendrement.


_________________

we protect each other
« You love me. Real or not real?"
I tell him, "Real »

mapydew.
Revenir en haut Aller en bas
Liam N. Hawthorne
avatar

Féminin
▌Nombre de messages : 147
▌Fireflies : 39
▌Date d'inscription : 25/04/2012
▌Age : 24
▌Age du Personnage : 22 ans
▌Métier : Boucher
▌Force & Pouvoir : Pouvoirs d'exorciste (mais niveau très faible : 4/10) † force physique (maitrise aussi bien une arbalète qu'un couteau) † sens aigüe pour la manipulation
▌Faiblesses : Son niveau d'exorcisme † sa générosité † sa sensibilité
▌Playlist : 30 Second To Mars - This is War † Three Days Grace - Animal I Have Become † Framing Hanley - Hear me now † Elton John - Your song † Three Doors Down - Here without you † Arctic Monkeys - Crying Lightning



Feuille de personnage
CopyRight: bazzart
Disponible pour un Topic ?: Oui =D
RelationShips:

MessageSujet: Re: /hot\ jude&liam | you don't have to look above the stars    Sam 2 Juin - 20:58

And you can tell everybody this is your song

J’étais un peu pris par toute cette nouveauté. J’avais cette impression d’être un adolescent qui découvrait les plaisirs de la vie, qui apprenait comment aimer. Il était clair qu’à partir de ce moment, ma relation avec Judicaëlle n’allait plus être la même. Alors qu’avant, nous nous comportions comme de jeunes adolescents, se découvrant l’un et l’autre, s’endormant dans les bras de l’autre, se souriant, s’embrassant de manière innocente. A présent, nos baisers étaient beaucoup moins innocents. Ils en disaient longs sur nos envies, j’aimais ces baisers-là.

Jamais je n'aurais imaginé qu'il était possible d'être enivré par un baiser. A vrai dire, on m'aurait dit cela plus tôt, je vous aurais ri au nez, vous disant que vous étiez trop niaise et je jurerais que c'est impossible d'être emporté par un simple baiser. Mais voilà que cela m'arrivait, j'étais accro à ses lèvres. A vrai dire, je n'étais pas accro qu'à ses lèvres, j'étais accro à elle. Tout chez elle me faisait trembler, me faisait l'aimer - même ses défauts, c'est si peu dire ! Je pense que c'était ça être amoureux. Faire des concessions, voir l'être aimé parfait malgré tout, avoir sans cesse cette peur au ventre de voir l'autre disparaitre.

Et je ne voulais pas qu’elle disparaisse. Si cela venait à ça, je n’en survivrais pas ou je sombrerais dans l’alcool et la dépression, me laissant tuer par un de ces idiots de vampire. Je n’aurais plus de raison pour vivre de toute façon. Elle était comme mon équilibre, depuis le début elle avait marqué quelque chose chez moi, un certain réconfort que j’aimais. Comme si nous veillons chacun l’un sur l’autre.

Je pouvais le dire, j’étais fou de Jude. Fou de la façon dont elle m’embrassait, fou de son corps. Tout chez elle me rendait fou. Mais à ce moment même, je préférais être ainsi plutôt que de rester de marbre. Et puis, qui resterais de marbre devant une telle créature ? Personne. Elle était aussi envoûtante qu’une sirène. J’étais un marin pris au piège par le chant merveilleux de la créature, ne pouvant se défaire de ce son mystique.

Nous allions à notre rythme, je ne voulais en rien la brusquer ou la blesser. C’était quelque chose qu’on faisait à deux, ce n’était pas faire l’amour si un seul de nous en profitait. Ainsi, pour la seconde fois de la soirée, nous fîmes l’amour. Le plaisir montait à mesure que mes mouvements s’intensifiaient. Tantôt je l’embrassais, tantôt je lui murmurais des mots d’amour, le souffle coupé par cette vague de plaisir qui me faisais pousser des gémissements. Mes mains parcouraient son corps, ne ratant pas une seule miette. Jusqu’à ce que je pousse un ultime gémissement, ainsi, elle défit ses jambes de mon bassin et je la reposais à terre, l’embrassant encore.

Me tremblait, mes jambes menaçaient de rompre sous mon poids. Cependant, le contact de Jude m'aidait à tenir bon, comme si elle était celle qui me retenait. J'entourais mes bras autour d'elle, l'embrassant sur le front, attendant de retrouver une respiration normale. Elle m'appelait perle rare, je ne pouvais m'empêcher de lever les yeux au ciel, je n'étais pas rare, beaucoup de mecs comme moi traînaient dans les rues - certes moins, car ils se retrouvaient dévoré mais bon. « Je ne suis pas rare arrête voir » lançais-je, gêné. Je sentais le rouge me monter aux joues. L'éternel Liam maladroit avec Jude était de retour. Je sentais à nouveau l'eau coulant sur ma peau, me rafraichissant. Je caressais ses cheveux mouillés, l'embrassant une nouvelle fois « Plutôt mourir que de te quitter Jude ». Je lui caressais le visage, lui adressant un petit sourire. Puis, je passais mon bras dehors « On partage une serviette à deux ? » lançais-je, un sourire au coin des lèvres.
fiche par century sex.

_________________
When I look into your eyes it's like watching the night sky or a beautiful sunrise. There's so much they hold. And just like them old stars. I see that you've come so far to be right where you are. How old is your soul ? I won't give up on us even if the skies get rough. I'm giving you all my love. I'm still looking up. And when you're needing your space to do some navigating. I'll be here patiently waiting to see what you find


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
A. Judicaëlle Jenkins
avatar

Féminin
▌Nombre de messages : 292
▌Fireflies : 76
▌Date d'inscription : 13/04/2012
▌Age : 25
▌Age du Personnage : 21 ans
▌Métier : Serveuse + vendeuse de gibier
▌Force & Pouvoir : ditributeur de douleur → elle envoie des douleurs aussi bien physiques que mentales, pour elle, c'est facile d'envoyer la douleur d'un coup de couteau, un coup de feu, d'une brûlure, d'une noyage, d'une crise cardiaque et même d'une afreuse migraine. Logiquement elle ne peut pas tuer, à moins que la victime ne résiste pas et en meurt, ce qui ne s'est jamais arrivé. + grand agilité, sportive et tire à l'arc.
▌Faiblesses : son orgeuil, son arrogance, sa fierté et Liam ♥
▌Playlist : Taylor Swift "Safe & Sound" ♣️ Arcade Fire "Abraham's Daughter" ♣️ Globus "Orchard of Mine" & "A thousant death" ♣️ Carla Gugino & Oscar Isaac "Love Is The Drug"
▌Citation : Et puisse le sort vous être favorable



Feuille de personnage
CopyRight: bazzart et tumblr
Disponible pour un Topic ?: Non =(
RelationShips:

MessageSujet: Re: /hot\ jude&liam | you don't have to look above the stars    Mar 5 Juin - 1:32



Liam&Jude
you don't have to look above the stars






Sans lui..Qu'est ce que je suis sans lui? Liam sans toi, que suis-je ? Il l'ignore, moi je sais. Rien. Je ne serais rien, je serais perdue. Perdue dans les limbes, me faisant dévorer par les flammes du diable pour avoir mon âme. Tu l'ignores mais pou toi je vendrais cette âme qui semble si précieuse pour certain. Sans toi Liam comment pourrais-je vivre ? Non sans toi je serais déjà morte. Je ne pourrais pas jouer au vie réelle qui est la vie. Je ne serais pas la même. Sans toi qu'est ce que je ferais ? Je mènerais une vie de misère, je ne connaîtrais pas ni l'amour, ni le désir, ni le bien d'être aimée. Car tu m'aimes... Je ferme les yeux. C'est que j'aimerais lui dire, mais je ne peux pas, j'ai trop peur qu'en disant ses paroles, son image s'évapore sous mes yeux. Je ne veux pas qu'il disparaisse. Je me sens droguée à ses baisers, son odeur m'enivre. Je ne peux pas lui résister. Sans lui.. je ne suis que le vent des forêts, je serais froide et triste. Sans lui je suis la poussière.. celle qu'on chasse, qui vole et se perd.. Puis meurt.

Alors lorsque nous faisons l'amour pour la première fois c'est tout naturellement. Bien sûr je n'ai pas autant de plaisir que lui, le douleur gâche un peu. Mais c'est tout de même le meilleur moment de ma vie, jusqu'à aujourd'hui en tout cas. Les choses s'enchaînent dans la douche. Et nous continuons à exprimer notre désir et notre amour. Nous refaisons l'amour. J'aime beaucoup nos moments intimes, ils sont puissants. Je l'aime. Je me répète dans ma tête, je suis dingue de lui. Pourquoi je n'arrive pas à dire ce que je ressens ? A haute voix ? Le mieux serait qu'il puisse lire dans mes pensées. Quoi que non, il verrais que j'ai des problèmes, que je pense des trucs que je ne devrais pas.

Nous mettons fins à notre ébats. Mon corps tremble de partout et je suis à bout de souffle. J'ai l'impression que mon coeur va bondir hors de ma poitrine. Je m'accroche à lui qui semble dans le même état que moi. J'arrive à lui sourire, légèrement cependant. Je le voix rougir, ce qui me surprend, de la soirée c'est la première fois et je trouve cela adorable. Je sens ses doigts dans mes cheveux puis sur ma joue et enfin ses lèvres sur les miennes. Alors comment cela il préfère mourir que de devoir me quitter? J'aime l'entendre.. mon coeur s'emballe d'ailleurs. Mais que ferais sans lui ? Je n'ai toujours pas vraiment répondu dans ma tête à cette question.

- Tu ne me perdras pas.. tu sais..

Je l'embrasse rapidement, un vole de baiser. Il cherche une serviette et me propose de la partager. Je souris. Je répond positivement. Il m'attrape dans ses bras et comme je ne m'y attendais pas je lâche un petit cris. Il nous entour dans la serviette. Il nous sort de la douche puis il me repose sur le carrelage de la salle de bain. Je prend le serviette pour le sécher. Il en fait autant avec moi. J'en profite pour le chatouiller.. Je me sens bien.. Plus aucun complexe.. plus rien. Je suis juste bien.. Je marque une pause dans notre jeu et je me mords la lèvre. Puis je m'approche de lui et je pose ma tête sur son torse et le serrant contre moi.. un instant.. pour réaliser qu'il est oui réel. Puis je me reprend je lui prend la main pour que nous retournions dans la chambre. Mes affaires sont toujours dans le salon et je n'ai pas envie de quitter mon petit ami pour les récupérer. Dans la chambre pour ne pas avoir froid, j'attrape un t-shirt posé sur une chaise. Il est à Liam bien sûre et il va surement m'être grand mais tant pis. J'en l'enfile et je tresse très rapidement mes cheveux trempés. On se faufile dans les bras de Liam.. La même ou nous avons effectuer pour la première fois notre union charnelle. Je me cale contre son torse, sous son épaule. Son bras m'enlace. Je repense au sujet que je voulais relancer. Je pense que le moment est bien choisi. Je laisse glisser mes doigts sur son torse et je me lance.

- Je veux chasser avec toi.


_________________

we protect each other
« You love me. Real or not real?"
I tell him, "Real »

mapydew.
Revenir en haut Aller en bas
Liam N. Hawthorne
avatar

Féminin
▌Nombre de messages : 147
▌Fireflies : 39
▌Date d'inscription : 25/04/2012
▌Age : 24
▌Age du Personnage : 22 ans
▌Métier : Boucher
▌Force & Pouvoir : Pouvoirs d'exorciste (mais niveau très faible : 4/10) † force physique (maitrise aussi bien une arbalète qu'un couteau) † sens aigüe pour la manipulation
▌Faiblesses : Son niveau d'exorcisme † sa générosité † sa sensibilité
▌Playlist : 30 Second To Mars - This is War † Three Days Grace - Animal I Have Become † Framing Hanley - Hear me now † Elton John - Your song † Three Doors Down - Here without you † Arctic Monkeys - Crying Lightning



Feuille de personnage
CopyRight: bazzart
Disponible pour un Topic ?: Oui =D
RelationShips:

MessageSujet: Re: /hot\ jude&liam | you don't have to look above the stars    Mer 6 Juin - 14:43

And you can tell everybody this is your song

Je n’avais pas imaginé que je pouvais tomber amoureux à ce point. C’était si étrange et nouveau. Bien que je me sois épris de Jude il y a cela des années, jamais je ne pensais que cet amour était réciproque et grandirait. Je ne m’étais jamais attendu à être brûlé d’une telle passion pour elle. Si bien qu’elle devenait mon souffle, ma vie, mon moteur. Pourtant, je ne me sentais pas faible, j’avais l’impression qu’une flamme grandissait en moi, devenant un feu ardent, brûlant chaque partie de mon corps. Bien que ce soit mon cœur qui s’enflammait le plus. Ainsi, j’étais à bout de souffle, j’étais emporté, enivré.

Jude me possédais. Elle était le démon qui avait pris possession de mon esprit et ainsi, de mon corps. Cependant, je ne voulais pas me délivrer de son pouvoir, je désirais y rester le plus longtemps possible. Elle pouvait faire ce qu’elle voulait de moi, me laissant sous l’état d’un légume. Mon esprit ne suivait plus mon corps. J’avais le cerveau brouillé, comme s’il était dans un brouillard constant qui refusait de se dissiper.

Je ne sentais plus rien à part le corps de Jude contre le mien, le plaisir que cela me procurait. Je n’arrivais pas à le garder pour moi très longtemps. Si cela n’était que la deuxième fois que nous faisions l’amour, comment serait la troisième ? Je ne pensais pas qu’une seule personne pouvait me procurer autant de passion, de désir, de plaisir. S’en était presque trop pour une seule personne. Je ne voyais que Jude. Nos lèvres se frôlaient, je ressentais de l’électricité au bout des miennes. Je sentais son souffle saccadé sur mon visage et nos corps brûlant de désir. L’effet semblait être le même pour Judicaëlle.

Je la reposait sur le carrelage de la douche. Soudain, c'était comme si je retrouvais mon esprit. Le brouillard partait. Je sentais l'eau couler sur moi, mes cheveux trempés. Je serais Jude contre moi, haletant. Nous nous embrassâmes encore un long moment, puis, j'arrêtais l'eau, attrapant une serviette à l'extérieur. Je pris Jude et la fit descendre de la douche. Je passais la serviette autour de ses épaules, déposant un ultime baiser sur ses lèvres. Je ne la perdrais pas me dit-elle. C'était encore la preuve que tout cela n'était qu'un rêve. Je ne serais jamais certain de cela, nous mettions trop nos vies en péril dans cette ville pour promettre de ne pas se perdre.

J’entreprenais de la sécher. Alors, Jude passe ses mains vers mon ventre, j’échappais un rire, chatouilleux. Elle semblait avoir remarqué cela et s’y attardait. Je riais de plus belle en me tortillant pour échapper à ses mains chatouilleuses. Je parvins à les attraper et à la chatouiller à mon tour, riant de plus belle. Alors, je repris la serviette pour me sécher les cheveux, lançant un petit sourire en coin à Judicaëlle. Sans crier gare, elle vint contre moi, je passais mes bras autour d’elle, lui embrassant le sommet du crâne, lui caressant le bras. Dieu ce que je l’aimais, elle était si douce lorsqu’elle le voulait. Tellement différente de celle que tout le monde voyait. Cependant, je ne voulais pas que quelqu’un d’autre connaisse cette facette d’elle, je voulais être le seul à la voir ainsi.

Nous regagnons ma chambre. Alors, je vois Jude empoigner un de mes t-shirt qui trainaient par terre et l’enfiler. Le t-shirt était trop grand pour elle, cependant, j’appréciais la vue et j’échappais un « Sexy… » Je lui fis un clin d’œil et enfilais un boxer. Je me mordais la lèvre en me tournant vers Jude. Nous nous faufilions dans mon lit, alors qu’elle posait sa tête contre moi torse, je l’enlace, regardant le plafond d’un air rêveur. Je lui caressais tendrement les cheveux et fermais les yeux. Jusqu’à ce que sa voix perce le silence et demande la chose fatidique. Je déglutis, je ne m’y attendais pas cette fois. Je soupirais « Pas question Jude … » je secouais la tête « Avec ce qu’il t’es arrivé la dernière fois, il est hors de question que tu viennes, j’ai réussis à te sauver une fois, ne jouons pas avec la chance une seconde fois… »
fiche par century sex.

_________________
When I look into your eyes it's like watching the night sky or a beautiful sunrise. There's so much they hold. And just like them old stars. I see that you've come so far to be right where you are. How old is your soul ? I won't give up on us even if the skies get rough. I'm giving you all my love. I'm still looking up. And when you're needing your space to do some navigating. I'll be here patiently waiting to see what you find


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
A. Judicaëlle Jenkins
avatar

Féminin
▌Nombre de messages : 292
▌Fireflies : 76
▌Date d'inscription : 13/04/2012
▌Age : 25
▌Age du Personnage : 21 ans
▌Métier : Serveuse + vendeuse de gibier
▌Force & Pouvoir : ditributeur de douleur → elle envoie des douleurs aussi bien physiques que mentales, pour elle, c'est facile d'envoyer la douleur d'un coup de couteau, un coup de feu, d'une brûlure, d'une noyage, d'une crise cardiaque et même d'une afreuse migraine. Logiquement elle ne peut pas tuer, à moins que la victime ne résiste pas et en meurt, ce qui ne s'est jamais arrivé. + grand agilité, sportive et tire à l'arc.
▌Faiblesses : son orgeuil, son arrogance, sa fierté et Liam ♥
▌Playlist : Taylor Swift "Safe & Sound" ♣️ Arcade Fire "Abraham's Daughter" ♣️ Globus "Orchard of Mine" & "A thousant death" ♣️ Carla Gugino & Oscar Isaac "Love Is The Drug"
▌Citation : Et puisse le sort vous être favorable



Feuille de personnage
CopyRight: bazzart et tumblr
Disponible pour un Topic ?: Non =(
RelationShips:

MessageSujet: Re: /hot\ jude&liam | you don't have to look above the stars    Dim 10 Juin - 10:45




    I really need you tonight



Je m'allonge contre lui. J'ai trouvé un de ses t-shirt que j'ai enfilé, je me découvre une partie de moi légèrement pudique. Même si me retrouver nue face à lui ne me dérange pas, je préfères tout de même être légèrement habillée pour dormir avec lui. On ne sait jamais et si son père débarque, je n'ai pas l'air d'une écervelée à poile dans le lit de son fils, je ne suis pas sûre qu'il apprécie. En tout cas, moi j'apprécie son t-shirt, il sent son odeur que j'ai toujours affectionné. Je me cale dans le creux de son bras et je sens celui ci m'entourer, j'ai l'impression qu'à cette instant, une pluie de météorites pourrait s'abattre, mais que rien ne pourrait m'arriver, qu'il me protège et je me sens presque invincible. J'aime cette sensation, il me donne un peu plus confiance en moi et je crois même qu'il me rend plus forte. Et pourtant si faible à la fois.

J'ai ma théorie. Lorsque l'on tombe amoureux d'une personne, on est plus vraiment la même. On pense constamment à celle ci, on s'inquiète toujours pour elle, et au final on est tout le temps distrait, ce qui n'est pas vraiment parmi dans notre monde, je veux dire d'être distrait, un démon, un vampire, une créature de l'autre monde peut surgir à n'importe quel moment et ruiner votre vie parce que vous étiez bien trop inquiet pour l'être aimé. Du coup j'ai peur de ne plus être aussi forte qu'avant, de me mettre à pleurer lorsqu'il sera blessé, parce que je ne veux pas le perdre, avant j'arrivais très bien à contrôler ce que je ressentais, maintenant, enfin surtout là, lorsque je suis dans ses bras, je ressens tellement de chose que je ne sais pas quoi faire. Je suis sûre que c'est pour cela que le vampire a eu le temps de me mettre chaos l'autre jour. J'ai trop réfléchi à la situation et surtout à ce qu'il pourrait arriver à Liam.. Du coup, je n'ai pas vu le coup venir. Je sens un tiraillement dans ma joue me rappelant que j'aurais mieux fait que l'éviter celui là. Même si ma joue ressemble plus à une joue, elle me lance encore un peu de temps en temps, rien de bien méchant, vraiment, elle est encore un peu bleu, violet peut-être, les reste d'un bleu, la blessure s'est refermée et il n'y a presque plus rien, juste une petite ligne rosée qui traverse la partie de son visage touché, elle finira pas complétement disparaître, c'est l'un des miracles du corps humain, la cicatrisation.

En tout cas, pour reprendre à l'histoire du t-shirt, puisque c'est à ce moment là que j'ai perdu le fil, il a l'air de plaire à Liam, c'est toujours " sexy " lorsqu'une fille porte le haut de son petit ami, enfin c'est surtout que cela reste très court, ou alors peut-être qu'il disait cela par pure humour. Je me contente de sourire, c'est la première fois que je fais cela, mettre les vêtements d'une autre personne. Je ne l'avais jamais fais, enfin parfois je porte les vieilles affaires de ma mère, mais c'est différent.

C'est le moment propice pour relancer le sujet de la chasse. Il m'a appris qu'il chassait les vampires, j'ai essayé de le convaincre que m'emmener avec lui, il a refusé catégoriquement. Ce qui se comprend, dans les minutes qui ont suivi j'ai failli mourir par une des bêtes qu'il tue en secret pour défendre les humains. Mais je veux me battre avec lui, parce qu'il est hors de question que j'attende sagement, chez moi, que la mort le poursuive, je ne pourrais pas. Alors s'il me l'interdit, je le suivrais, il me connait mal sur un point, je ne lâche jamais l'affaire. D'ailleurs lui non plus apparemment, il semble ne pas vouloir que je vienne, toujours et encore. Je soupire. Je fulmine, parce qu'il me pense trop faible pour me battre avec lui, et je ne le supporte pas. Je me mord la lèvre pour ne pas hausser le ton. Ce n'est pas en s'engueulant qu'on trouvera un terrain d'entente.

- La dernière fois je n'avais aucune arme ! Je sais me défendre, tu le sais ! Je chasse très bien !


Je sais que cela peut paraître capricieux d'insister comme ça, mais je ne veux pas me cantonner au rôle de l'épouse parfaite, qui fait à manger pendant que monsieur chasse. Je ne serais jamais ce genre de femme et j'espère qu'il le sait, sinon c'est mal parti.

- Laisse moi essayer ! Imagine que je me débrouille bien ! De plus, la mort elle rode toujours, autour de nous, si cela se trouve pendant que tu chasses je pourrais très bien me faire tuer par un vampire.. alors que si j'avais été avec toi cela ne serait pas arrivé ! Je ne serais pas une gentille épouse à attendre que tu reviennes avec une tête de vampire en guise de récompense, en plus je ne sais pas faire à manger ! Alors laisse moi.. s'il te plait.. essayer..


Peut-être qu'avec ses arguments là, il pourrait changer d'avis, ils me semblent convainquant sérieusement, alors j'espère qu'il va y réfléchir au moins, il est buté et il ne réfléchit pas. Je pourrais aussi bien me faire tuer ici, pendant que lui chasse, et il n'aura pas pu me sauver. Alors il vaut mieux que je sois avec lui et qu'il est une chasse de me protéger ou plutôt l'inverse ? Je pense que cet argument peut faire la différence, enfin il ne faudrait pas qu'il le contre.. car il sait faire .. ça, contrer ce que je dis !

J'attends sa réponse et mes doigts parcourent toujours son torse si bien dessiner par des heures d'entraînements. Je me rends comptes aussi de ce que nous venons de faire. L'acte de l'amour, faire l'amour. Une première, et surement pas une dernière, mais c'est très symbolique. J'ai adoré et je crois que je ne serais jamais complétement rassasiée de lui. Surtout lorsqu'il ne porte qu'un boxer et que nos corps sont collés ainsi. J'enfouis alors ma tête dans son cou et je l'embrasse. Peut-être est ce là un bon moyen de persuasion que la séduction, j'ai compris ce soir que j'avais du charme et que c'était une de ses faiblesses.. Alors je tente.

- S'il te plait.. Liam..

_________________

we protect each other
« You love me. Real or not real?"
I tell him, "Real »

mapydew.
Revenir en haut Aller en bas
Liam N. Hawthorne
avatar

Féminin
▌Nombre de messages : 147
▌Fireflies : 39
▌Date d'inscription : 25/04/2012
▌Age : 24
▌Age du Personnage : 22 ans
▌Métier : Boucher
▌Force & Pouvoir : Pouvoirs d'exorciste (mais niveau très faible : 4/10) † force physique (maitrise aussi bien une arbalète qu'un couteau) † sens aigüe pour la manipulation
▌Faiblesses : Son niveau d'exorcisme † sa générosité † sa sensibilité
▌Playlist : 30 Second To Mars - This is War † Three Days Grace - Animal I Have Become † Framing Hanley - Hear me now † Elton John - Your song † Three Doors Down - Here without you † Arctic Monkeys - Crying Lightning



Feuille de personnage
CopyRight: bazzart
Disponible pour un Topic ?: Oui =D
RelationShips:

MessageSujet: Re: /hot\ jude&liam | you don't have to look above the stars    Mar 12 Juin - 23:10

And you can tell everybody this is your song

Il faut croire que les femmes n'ont aucune idée du pouvoir qu'elles ont sur nous, les hommes. Ou peut-être était-ce simplement Judicaëlle ? Lorsqu'elle a enfilé l'un de mes t-shirt et noué ses cheveux mouillés dans une tresse, je pensais qu'elle était la plus belle fille du monde. Je ne comprenais pas trop ce truc de « jeportelesvêtementsdemoncopain ». Vous me voyez enfiler un vêtement de Jude en ayant l'air sexy ? Je doute. Cependant, j'avais beau ne pas comprendre, j'avais l'impression que c'était le vêtement qui lui allait le mieux. Je ne pouvais m'empêcher de commenter, c'était comme si les mots étaient sortis tout seul de ma bouche. Jude se contente de sourire, ne disant rien de plus. Il fallait que je me calme ou j'allais finir par lui sauter dessus à nouveau. Quand est-ce que j'arriverais à contrôler mon désir ? Je n'en avais aucune idée, mais je devais prendre sur moi.

A vrai dire, je pense que Judicaëlle pourrait mettre n'importe quoi, elle porterait un sac poubelle qu'elle resterait jolie. Cependant, je ne la voyais absolument pas en poupée Barbie. Je me disais que je ne lui aurais sûrement pas porté un seul regard si elle était une poupée. Non, j'aimais le fait qu'elle soit naturelle, qu'elle se fiche de son apparence. C'est ce qui la rendait belle : son naturel.

Nous restâmes silencieux pendant un long moment. Ce n'était pas l'un de ces silences gêné. Non. Je me sentais bien, sentant ses doigts parcourir mon torse alors que je lui caressais les cheveux. Je me plongeais dans mes pensées. Essayant de réaliser ce que nous venions de faire. J'étais encore certain que ce n'était qu'un rêve et que j'allais bientôt me réveiller en voyant l'image de Jude s'évaporer comme de la fumée. J'avais tellement peur de la perdre. Ainsi, je la resserrais un peu plus, voulant la garder avec moi pour le restant de mes jours, l'embrassant sur le front, respirant son odeur. Je voulais enregistrer tout chez elle afin que je les sente encore si elle venait à partir, à me quitter.

Alors, en coupant le silence, Jude décide de lancer le sujet qui fâche. En effet, nous étions tous les deux trop têtu, ce qui n’était pas un bon point, car il semblait qu’aucun de nous ne voulait abandonner ses idées quant à la chasse. Pour moi, c’était clair, il était hors de question qu’elle vienne avec moi, j’avais déjà peur de la perdre comme ça, alors je ne voulais pas jouer avec la mort. De plus, je ne m’en remettrais jamais s’il lui arrivait quelque chose en chassant, me blâmant pour le restant de mes jours. Ainsi, ma réponse fut un non catégorique. Je mettais comme argument la fois des chutes d’eau où elle avait frôlé la mort. Je jetais un regard à l’endroit où s’étendait un hématome sur mon visage. A présent, celui-ci est bleu et beaucoup moins enflé. Cependant, c’était la preuve même qu’il y avait des risques et qu’elle avait été chanceuse. Mais le serait-elle une seconde fois ? J’en doutais.

« Je ne remets pas en cause tes talents de chasseuse Jude. Mais des animaux et la vermine, ce n’est pas pareil. C’est beaucoup plus rusé… Je sais que tu n’es pas une fillette, que tu sais tout ça, mais s’il t’arrivait quelque chose Jude… » Je ne préférais pas finir ma phrase. Ma mère était la meilleure chasseuse que mon père ai connu et pourtant, un vampire a réussis à l’avoir alors qu’elle était armée et entraînée. Je secouais la tête. Certes, elle m’avançait des arguments convaincants.

Je soupirais. Elle n'avait pas tords. Cependant, je ne pouvais pas. C'était comme ça. Je m'en voulais qu'elle se pense cantonnée au rôle de la petite amie qui attend sagement et pourtant, j'avais beau ne pas aimer cette image, je la préférais à l'image de Jude, la gorge plantée de deux trous rouge, pâle et inerte, gisant sur le sol. « Jude, comprends que je ne peux pas. Tu sais, ma mère était la meilleure des chasseuses, elle maniait les armes à la perfection et pourtant, un vampire l'a eue en la vidant de son sang et quand je suis arrivé, il était trop tard... Jude, j'ai déjà du mal avec cette image alors je n'ose pas imaginer ce que ça serait si c'était toi... » je me mordais la lèvre, ne souhaitant pas avoir cette image macabre dans la tête.

Alors que j’espérais qu’elle abandonne – c’était tellement mal la connaître que de croire cela. Elle commençait un jeu de séduction, elle connaissait mon point faible, elle en usait ! Il fallait que je fasse quelque chose. Je me mordais la lèvre, poussant un soupire « Jude… Arrête… C’est non… » murmurais-je, luttant contre son petit manège.
fiche par century sex.

_________________
When I look into your eyes it's like watching the night sky or a beautiful sunrise. There's so much they hold. And just like them old stars. I see that you've come so far to be right where you are. How old is your soul ? I won't give up on us even if the skies get rough. I'm giving you all my love. I'm still looking up. And when you're needing your space to do some navigating. I'll be here patiently waiting to see what you find


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
A. Judicaëlle Jenkins
avatar

Féminin
▌Nombre de messages : 292
▌Fireflies : 76
▌Date d'inscription : 13/04/2012
▌Age : 25
▌Age du Personnage : 21 ans
▌Métier : Serveuse + vendeuse de gibier
▌Force & Pouvoir : ditributeur de douleur → elle envoie des douleurs aussi bien physiques que mentales, pour elle, c'est facile d'envoyer la douleur d'un coup de couteau, un coup de feu, d'une brûlure, d'une noyage, d'une crise cardiaque et même d'une afreuse migraine. Logiquement elle ne peut pas tuer, à moins que la victime ne résiste pas et en meurt, ce qui ne s'est jamais arrivé. + grand agilité, sportive et tire à l'arc.
▌Faiblesses : son orgeuil, son arrogance, sa fierté et Liam ♥
▌Playlist : Taylor Swift "Safe & Sound" ♣️ Arcade Fire "Abraham's Daughter" ♣️ Globus "Orchard of Mine" & "A thousant death" ♣️ Carla Gugino & Oscar Isaac "Love Is The Drug"
▌Citation : Et puisse le sort vous être favorable



Feuille de personnage
CopyRight: bazzart et tumblr
Disponible pour un Topic ?: Non =(
RelationShips:

MessageSujet: Re: /hot\ jude&liam | you don't have to look above the stars    Jeu 14 Juin - 22:03




    I really need you tonight



Je veux le suivre. Je veux aller chasser avec lui, je sais que j'en suis capable ! Franchement je ne vois pas pourquoi je ne pourrais pas. J'ai survécu aux chutes d'eaux, ce qui prouve que je ne suis pas si faible que ça, j'ai été prise au dépourvu et je n'ai pas pu me défendre, mais je tire très bien à l'arc et je suis plutôt habile. Alors pourquoi il ne veut pas.. Certes il m'a sauvé et m'a cru morte. Mais sérieusement, je suis vivante et je veux l'aider ! Je n'en démordrais pas, qu'il le veuille ou non je le suivrais. Je le ferais et il n'y verra que du feu ! Il comprendra peut-être alors que je suis en mesure de pouvoir le suivre. Quoiqu'il est borné !

J'essaie un tas de choses pour qu'il accepte, car le mieux c'est qu'il veuille bien, mais je n'ai pas la force de me battre avec lui, ce n'est pas le moment. Cette soirée, voir cette nuit semble trop parfaite pour être gâchée ! Il ne veut pas, mes persuasions ne fonctionnent pas. Je suis déçue, même pas ma technique de séduction. De toute façon j'en étais un peu sûre, il est aussi bornée que moi. Je ne vois pas comment je peux le faire changer d'avis, c'est pratiquement impossible ! Je soupire assez bruyamment, je le regarde même ma tentative de séduction ne lui fait rien. Je lui fais une mine boudeuse qui n'a pas l'air de passer non plus. J'aurais essayé, je le ferais boire un jour.. quoique je ne suis pas tellement pour, l'alcool peut faire un tas de ravages !

- Bon, j'arrête d'insister pour ce soir, je suis fatiguée !

Ce n'est la vérité, ce soir après notre soirée de jolie, je suis épuisée, je me sens vidée de toutes énergies ! Je me sens bien lover dans ses bras. Et puis dans ma phrase j'ai bien précisé, ce soir. Demain est donc un autre jour. D'ailleurs je commence à stresser. Demain si je croise le père de Liam, qu'est ce qu'il va penser ? Dire ? Faire ? Va-t-il me détester et refuser de m'acheter mes gibier ? Va-t-il me mettre à la rue, en tee-shirt avec mes affaires balancées par la fenêtre ? Ce qui semble un peu excessif lorsqu'on y pense, mais vu la réaction qu'il a eu hier, je me pense pas mal de questions. Je ne voudrais pas qu'il me déteste juste parce que son fils m'aime. J'ai encore du mal à y croire, Liam m'aime.. c'est assez chanceux lorsque l'on y réfléchit. J'avais une chance sur je ne sais même pas combien tellement il y en a pour qu'il ressente la même chose que moi, et c'est le cas, à croire que je ne suis peut-être pas si maudite, quoi que pour moi je ne serais plus maudite lorsque je mourrais vieille à ses cotés. Sinon, la vie me l'aura arraché bien trop tôt.

- Je t'aime Liam.

Je crois que se furent mes dernières paroles, je me recale correctement dans ses bras et je m'endors dans la foulée. Je sombre dans un sommeil profond presque tout de suite. Au début je ne rêve pas. La noir m'enveloppe et il n'est pas si désagréable. Puis ma soeur apparait doucement dans ma vision, elle est si belle. Je me perd entre réalité et rêve. Elle a ses longs cheveux blonds, comme ceux de notre mère qui vole à l'air.. d'une prairie, elle vient de m'apparaitre ! Je souris.. son sourire à elle n'a absolument pas changé. Puis je regarde un peu plus loin et je vois sur une couverture à carreau, dans l'herbe, mes parents, tous les deux sont si beaux, ma mère est coiffée d'un chapeau de paille qu'elle tient d'une main, je sens de l'air frais, on sent l'herbe coupée de la campagne. Le soleil brille et il est si rarement beau à Salvation. Ma mère porte la robe que j'aime tant, une verte pastelle resserrée d'une ceinture en tissu verte légèrement plus foncée. Je la porte quelque fois. Ils me font signe de venir, j'avance vers eux. Je me lève de l'herbe dans laquelle j'étais allongée. Je ne sais plus comment j'ai atterri ici, mais tant pis, je viens de retrouver ma famille. Je cours avec ma soeur, main dans la main. Nous rigolons. Elle m'entraine vers une falaise. J'entends sa voix si pure me parler. - On saute Jude ? C'est ce qu'elle me propose. De sauter dans la mer qui est sous nos pieds. On le faisait étant petites ! Elle me lâche la main, court et disparait ! Je rigole, je me retourne vers mes paroles. Ils m'encouragent d'un signe de main. Je leur fais coucou et j'avance vers le bord de la falaise.

Lorsque je regarde vers le bas, la mer a disparu, c'est une matière en fusion que j'ai. Un espèce de magma et bouge comme des vagues. Je hurle, ma soeur est dedans.. elle a sauté.. mon dieu ! Je me penche pour la trouver, puis je la vois, elle me demande de l'aide mais je ne peux pas l'attraper. Je me penche tellement, j'essaie de tendre mon bras au maximum.. je suis sur le point de temps.. Je cris son prénom, j'appelle mes parents.. Liam.. ? Pourquoi Liam ne m'aide pas !? Où est-il ? J'ai besoin de lui ! Je me sens partir vers l'avant, je vais mourir, la mort est de toute façon ma destinée !

_________________

we protect each other
« You love me. Real or not real?"
I tell him, "Real »

mapydew.
Revenir en haut Aller en bas
Liam N. Hawthorne
avatar

Féminin
▌Nombre de messages : 147
▌Fireflies : 39
▌Date d'inscription : 25/04/2012
▌Age : 24
▌Age du Personnage : 22 ans
▌Métier : Boucher
▌Force & Pouvoir : Pouvoirs d'exorciste (mais niveau très faible : 4/10) † force physique (maitrise aussi bien une arbalète qu'un couteau) † sens aigüe pour la manipulation
▌Faiblesses : Son niveau d'exorcisme † sa générosité † sa sensibilité
▌Playlist : 30 Second To Mars - This is War † Three Days Grace - Animal I Have Become † Framing Hanley - Hear me now † Elton John - Your song † Three Doors Down - Here without you † Arctic Monkeys - Crying Lightning



Feuille de personnage
CopyRight: bazzart
Disponible pour un Topic ?: Oui =D
RelationShips:

MessageSujet: Re: /hot\ jude&liam | you don't have to look above the stars    Lun 18 Juin - 23:45

I told you to be fine

Il ne fallait jamais sous-estimer le pouvoir d’une femme. C’est ce que j’avais fait. Elle tentait beaucoup de choses pour me persuader. Je ne sais comment j’ai réussis à résister. Alors qu’elle descendait ses baisers dans mon cou, s’en était trop. Je lui demandais d’arrêter. Elle savait très bien quel était mon point faible à présent. Dans ce cas, il allait falloir que je redouble d’effort pour trouver le sien. Je ne m’avouais pas vaincu. Elle était têtue ? Moi aussi.

Ne vous y méprenez pas. Si je ne voulais pas que Jude vienne chasser avec moi, ce n'était en aucun cas pour des raisons machistes. De plus, je ne voyais la voyait absolument pas comme la petite amie parfaite qui prépare à manger pendant que son homme travail. Non, elle n'était pas comme ça, je le savais. Je n'accepterais jamais qu'elle soit ainsi, cela ne serait pas elle, ce ne serait pas la fille dont je suis amoureux. Cependant, l'image de ma mère tuée par un vampire ne cessait de hanter mon esprit et je refusais que cette image soit remplacée par celle de Judicaëlle à sa place. Je ne m'en remettrais pas, c'était certain. De plus, j'étais encore plus retissant depuis l'épisode des chutes d'eaux. Je n'étais pas prêt à la laisser s'en tirer ainsi.

Jude semblait vexé par le fait que sa technique de séduction ne fonctionne pas. Elle tenta la mine de chien battu. Je me mordais la lèvre pour ne pas éclater de rire – ce serait déplacé de lui rire au nez. Ainsi, elle mit fin à cette conversation. Je lui adressais un petit sourire « De toute façon, que tu continues ou pas, la réponse sera toujours non. Mais c’est sympa d’essayer ». Je l’embrassais sur le nez, un sourire au coin des lèvres. Elle était fatiguée. A ces mots, je me rendais seulement compte que mes yeux clignaient sous la fatigue. En effet, j’avais beau avoir dormis toute la journée, j’avais toujours sommeil. Il fallait dire que la soirée avait été forte en émotion, j’étais vidé. Je calais Jude dans les bras, servant d’oreiller à première vue. Cependant, j’étais bien, lové ainsi. Sa proximité m’était agréable, je caressais ses cheveux mouillés et déposais un baiser sur son crâne « Je t’aime aussi Jude. Fais de beaux rêves ». Pas de réponse, elle s’est déjà assoupie.

Je la regardais un instant en souriant, elle paraissait inoffensive lorsqu’elle dormait. Je trouvais cela adorable. Je ne me rappelle pas du moment où je me suis assoupi, je sais juste que j’ai continué à la regarder dormir jusqu’à ce que Morphée décide de me prendre dans ses bras. Ce fut un sommeil sans rêve, du moins, je ne m’en souvenais pas. Dans la nuit, j’avais décidé de passer mes mains sur Jude, pour vérifier qu’elle était toujours là, qu’elle ne s’était pas enfouie. Mais j’entrais en contact avec ma propre peau. Je passais ma main à côté de moi, la cherchant, les yeux toujours fermés. J’entendais sa voix m’appeler. Étais-ce dans ma tête ? Rêvait-elle ? Je ne savais pas qu’elle parlait dans son sommeil. Cependant, je ne la trouvais toujours pas. J’ouvrais doucement les yeux, la fatigue était toujours présente, je n’avais aucune idée de l’heure qu’il était. Je me frottais les yeux. J’entendais encore la voix de Jude crier mon nom. Alors, je sortais de mon sommeil, je levant d’un bond.

« Jude ! » criais-je. Elle s’avançait dangereusement du balcon. Ne voyait-elle pas le danger. Elle semblait faire signe à des personnes invisibles, un sourire radieux aux lèvres. Je tentais de me lever, sauf que mes jambes étaient emmêlées dans les draps. Je les déchirais presque pour pouvoir en échapper. « Jude ! » criais-je à nouveau. Je savais qu’il ne fallait pas réveiller un somnambule, mais peu importe, elle allait tomber du balcon ! Je me levais d’un bond, me jetant sur elle. Elle était penchée, son corps balançait du côté du vide, je n’avais nulle part où m’accrocher. Je l’attrapais par la cheville, la faisant balancer du bon côté. Alors, je l’empoignais par la taille, elle était debout, sur le balcon. Je tremblais de peur, mon visage contre sa nuque « Bon sang, ne me fait plus jamais une telle frayeur ! » je ne savais pas si elle était réveillée, qu’importe. Je tremblais sous l’effet de l’adrénaline, mes jambes menaçaient de lâcher. J’avais eu tellement peur.
fiche par century sex.

_________________
When I look into your eyes it's like watching the night sky or a beautiful sunrise. There's so much they hold. And just like them old stars. I see that you've come so far to be right where you are. How old is your soul ? I won't give up on us even if the skies get rough. I'm giving you all my love. I'm still looking up. And when you're needing your space to do some navigating. I'll be here patiently waiting to see what you find


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
A. Judicaëlle Jenkins
avatar

Féminin
▌Nombre de messages : 292
▌Fireflies : 76
▌Date d'inscription : 13/04/2012
▌Age : 25
▌Age du Personnage : 21 ans
▌Métier : Serveuse + vendeuse de gibier
▌Force & Pouvoir : ditributeur de douleur → elle envoie des douleurs aussi bien physiques que mentales, pour elle, c'est facile d'envoyer la douleur d'un coup de couteau, un coup de feu, d'une brûlure, d'une noyage, d'une crise cardiaque et même d'une afreuse migraine. Logiquement elle ne peut pas tuer, à moins que la victime ne résiste pas et en meurt, ce qui ne s'est jamais arrivé. + grand agilité, sportive et tire à l'arc.
▌Faiblesses : son orgeuil, son arrogance, sa fierté et Liam ♥
▌Playlist : Taylor Swift "Safe & Sound" ♣️ Arcade Fire "Abraham's Daughter" ♣️ Globus "Orchard of Mine" & "A thousant death" ♣️ Carla Gugino & Oscar Isaac "Love Is The Drug"
▌Citation : Et puisse le sort vous être favorable



Feuille de personnage
CopyRight: bazzart et tumblr
Disponible pour un Topic ?: Non =(
RelationShips:

MessageSujet: Re: /hot\ jude&liam | you don't have to look above the stars    Ven 22 Juin - 4:08

Untill the end
♕ Kat & Bliss






Mon corps se laisse envoler. Je me sens bercer comme sur un nuage. Mais enfaite je ne sais même pas à quoi cela ressemble d'être bercé par un nuage, mais l'effet y est, je me sens si bien dans les bras de l'être aimé. J'aurais dû m'y faufiler avant, je ne sais pas si je pourrais dormir sans lui maintenant. J'ai un peu peur, je deviens de plus en plus accroc à lui et si il lui arrive la moindre chose je ne pourrais pas me le pardonner. Pas vivre avec, pas vivre sans lui tout simplement. Je m'endors doucement, ou plutôt assez rapidement, mais je ne rêve pas tout de suite. Le noir est tout autour de moi, mais il est chaleureux et agréable. Je laisse allez, je ne ressens plus de pression plus de stresse, juste je suis bien.

J'ouvre alors les yeux, j'ai l'impression d'être ailleurs et pourtant je suis toujours.. Enfin non, je suis dans l'herbe, le soleil est si beau, je ne l'ai jamais vu aussi beau. Liam a dû m'emmener ici pendant je dormais profondément. Je me redresse et je vois le visage de ma soeur, il est si beau, si joyeux, j'ai presque envie de pleurer, elle me sourit, elle est là, mais comment est possible ? Ce monde est plein de surprise.. Moi qui je détestais je retrouve des sentiments pour lui. Je me lève vers elle. Elle me guide jusqu'à ce que je vois mes parents. Je me stoppe, ils sont bien là tous les deux, il sont là, sur une couverture dans l'herbe et rigolent. Ils me font des signes de la mains. Je leur répond avec un grand sourire, puis Teddy veut plonger. Je la suis vers une falaise. Tout est si beau, j'aimerais tellement retrouvé Salvation comme cela, mais c'est impossible, on sait tous que la fins du monde a tout détruit.. Enfin si c'est possible.. Si.. Je suis où là ? Dans les environs de la ville, on venait souvent là avant la mort de papa. Je vois Teddy sauter, je souris et je m'avance vers le bord de la falaise.

Seulement à ce moment là, à ce moment où mes yeux regardent l'eau, l'eau n'est plus. Je vois de la lave, des flammes et surtout l'enfer qui s'ouvre sous mes pieds. J'entends un hurlement, Teddy hurle. Je me penche pour essayer de l'attraper mais elle est bien trop loin, et elle hurle, hurle, j'entends des hurlements qui ne cessent pas. Je me retourne pour voir mes parents mais ils sont dans l'herbe à roucouler. Je n'ose pas les déranger.. je ne sais pas pourquoi. J'appelle à l'aide, mais surtout Liam. Il est fort, il sait sauver les gens, il m'a sauvé, il pourra sauver ma soeur de l'enfer, on l'a force à y rester, elle veut pas, je l'entends dans son hurlement. J'essaie de la rassurer, je crie aussi le prénom de Liam. Pourquoi il ne vient pas. Je me retourne, le voyais avant en me retournant la paradis avec mes parents, maintenant je vois l'enfer partout. Mes parents ont du sang plein la bouche et éclatent de rire. J'ai envie de mourir, je me retourne vers ma soeur, elle a les yeux noirs comme un démon et également la bouche pleine de sang. Elle attrape d'un coup ma main et me tire, elle veut m'attirer dans l'enfer, je refuse ! Non ! Je me débats, j'essaie de ne pas tomber. J'ai l'impression d'être entraînée, je vais tomber. Tomber, brûler, souffrir et mourir. J'appelle Liam, ma voix se brise tellement je hurle son prénom.

D'un coup je sens quelque chose m'empoigner. Je me débat d'autant plus. J'ai peur, je ne veux pas qu'on me pousse non ! Je sens que je panique ! J'entends Liam. Où est-il ? Je ne vois plus rien, le noir prend possession de ma vision.. Puis j'ouvre les yeux.. Je sens un tremblement.. Liam.. Son visage dans mon cou. Je ne comprends pas, je ne sais pas.. J'ai froid, je constate que je suis dehors.. sur le balcon, comment j'y suis allée ? J'en ai pas les moindre idée.. J'ai des absences, je l'avais prévenu ! Je reviens le visages de mes parents et ma soeur en monstres. J'ai presque envie de vomir.

- Teddy..

Le premier mot qui puisse sortir. Liam a eu peur je crois, de quoi je ne sais pas. Je tremble aussi.. je crois que c'est de froid, le vent est classé cette nuit.

- Liam..

Je ressens une violente fatigue.. Je me retiens de bailler, mes yeux sont lourds !

- pourquoi je suis là ? J'ai froid. Viens..


© Mzlle Alice.


_________________

we protect each other
« You love me. Real or not real?"
I tell him, "Real »

mapydew.
Revenir en haut Aller en bas
Liam N. Hawthorne
avatar

Féminin
▌Nombre de messages : 147
▌Fireflies : 39
▌Date d'inscription : 25/04/2012
▌Age : 24
▌Age du Personnage : 22 ans
▌Métier : Boucher
▌Force & Pouvoir : Pouvoirs d'exorciste (mais niveau très faible : 4/10) † force physique (maitrise aussi bien une arbalète qu'un couteau) † sens aigüe pour la manipulation
▌Faiblesses : Son niveau d'exorcisme † sa générosité † sa sensibilité
▌Playlist : 30 Second To Mars - This is War † Three Days Grace - Animal I Have Become † Framing Hanley - Hear me now † Elton John - Your song † Three Doors Down - Here without you † Arctic Monkeys - Crying Lightning



Feuille de personnage
CopyRight: bazzart
Disponible pour un Topic ?: Oui =D
RelationShips:

MessageSujet: Re: /hot\ jude&liam | you don't have to look above the stars    Dim 24 Juin - 15:59

I told you to be fine

La chose la plus dur qui soit, c’était de me battre contre Jude. Lorsqu’elle avait une idée en tête, elle ne la lâchait pas, pour mon plus grand malheur. Seulement, manque de chance pour Judicaëlle, j’étais moi aussi très têtu. Cependant, elle était beaucoup plus sournoise que moi, elle savait frapper sur les points sensibles, ceux qui aidaient à se remettre en question. Je n’étais pas indifférent à ses baisers, au contraire, je sentais que si elle continuait, j’allais perdre pieds et un « oui » allait sortir. Ainsi, je lui demandais d’arrêter avant que je ne dise quelque chose que je ne voulais pas.

Elle semblait vexée. Cependant, elle me dit qu'elle avait fini pour ce soir. Cela signifiait qu'elle allait recommencer, un autre jour. J'appréhendais déjà le moment où elle allait trouver un nouveau moyen de persuasion. Je ne préférais pas sous-estimer sa capacité de persuasion. J'allais devoir redoubler d'effort pour refuser qu'elle vienne chasser avec moi. Rien qu'à imaginer qu'il lui arrive quelque chose... Non je ne pouvais pas, je m'en voudrais tellement si elle se retrouvait blessée, ce serait ma faute, car je lui aurais autorisé à m'accompagner. Or, si je continuais de refuser, il ne lui arriverait rien ... Enfin, rien n'était sûr dans cette ville, mais je ferais en sorte de la protéger quoi qu'il arrive.

La fatigue s’emparait de moi. Mes paupières commençaient à être lourdes. Je serrais Judicaëlle contre moi, comme si je comptais la protéger même dans son sommeil. Et puis, je m’endormais aussitôt. Dans la nuit, mon subconscient sentait que ma petite amie n’était plus contre moi. Je passais ma main sur le côté à la recherche de la chaleur qui émanait de son corps, comme si j’avais besoin d’elle pour me sentir bien. Cependant, je ne trouvais rien à part les draps. J’ouvrais les yeux, me sentant encore endormi. Jude n’était pas là, j’entendais sa voix m’appeler. Je ne réagissais pas sur le moment, pensant rêver. Puis, un nouveau cri. Je sortais de mon sommeil presque immédiatement, bondissant hors du lit.

Une vision d'horreur. Jude semblait être bercée voir poussée vers le balcon. Je criais son nom. Elle était somnambule semblait-il. Elle ne m'entendait pas. Il ne fallait pas réveiller un somnambule disait-on. Je n'en avais que faire, elle allait passer par-dessus le balcon ! Je bondis vers elle, l'attrapant pour la retenir de tomber. Mon cœur menaçait la crise cardiaque tellement j'étais pris par la peur et l'adrénaline. Je la ramenait sur le terre ferme, la serrant contre moi. Je ne savais pas si elle s'était réveillée, cependant, je la gardais contre moi, tremblant de peur, mes jambes menaçaient de rompre sous les tremblements. Je soufflais pour me calmer. Puis, elle parlait. Teddy disait-elle. C'était le nom de sa sœur. Je ne savais pas si elle dormait encore. Je ne comprenais pas tout. Puis, elle prononce mon nom. Je resserre mon étreinte « Jude... » soufflais-je.

Je la gardais contre moi, la tournant pour pouvoir la regarder. Elle tremblait. « Il semblerait que tu es somnambule, tu as manqué de passer par-dessus le balcon ». Je posais mon front contre le sien, tentant de me rassurer. Elle était là à présent. « Rentrons » murmurais-je. Elle tombait de fatigue. Je la portais et refermais les vitres afin qu’elle n’y retourne pas. Je m’allongeais à côté d’elle, lui frottant les bras pour la réchauffer. « Tout va bien maintenant, c’est finit… ». Je passais la couverture sur elle, la serrant contre moi. Je l’embrassais sur le front « C’est finit… » répétais-je, je posais mon menton sur le sommet de son crâne, espérant que la chaleur de mon corps la réchauffe. Lorsque je baissais la tête, elle s’était endormie. Je mis du temps à dormir, voulant être certain qu’elle ne reparte pas. Puis, je baissais les armes et m’endormait.
fiche par century sex.

_________________
When I look into your eyes it's like watching the night sky or a beautiful sunrise. There's so much they hold. And just like them old stars. I see that you've come so far to be right where you are. How old is your soul ? I won't give up on us even if the skies get rough. I'm giving you all my love. I'm still looking up. And when you're needing your space to do some navigating. I'll be here patiently waiting to see what you find


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Liam N. Hawthorne
avatar

Féminin
▌Nombre de messages : 147
▌Fireflies : 39
▌Date d'inscription : 25/04/2012
▌Age : 24
▌Age du Personnage : 22 ans
▌Métier : Boucher
▌Force & Pouvoir : Pouvoirs d'exorciste (mais niveau très faible : 4/10) † force physique (maitrise aussi bien une arbalète qu'un couteau) † sens aigüe pour la manipulation
▌Faiblesses : Son niveau d'exorcisme † sa générosité † sa sensibilité
▌Playlist : 30 Second To Mars - This is War † Three Days Grace - Animal I Have Become † Framing Hanley - Hear me now † Elton John - Your song † Three Doors Down - Here without you † Arctic Monkeys - Crying Lightning



Feuille de personnage
CopyRight: bazzart
Disponible pour un Topic ?: Oui =D
RelationShips:

MessageSujet: Re: /hot\ jude&liam | you don't have to look above the stars    Dim 24 Juin - 16:00

RP TERMINÉ

_________________
When I look into your eyes it's like watching the night sky or a beautiful sunrise. There's so much they hold. And just like them old stars. I see that you've come so far to be right where you are. How old is your soul ? I won't give up on us even if the skies get rough. I'm giving you all my love. I'm still looking up. And when you're needing your space to do some navigating. I'll be here patiently waiting to see what you find


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: /hot\ jude&liam | you don't have to look above the stars    

Revenir en haut Aller en bas
 

/hot\ jude&liam | you don't have to look above the stars

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» QUI EST JUDE CELESTIN ? POURQUI ET PKWA LUI ET NON PAS ALEXIS ?
» Jude Celestin:Un pouvoir fasciste en gestation en Haiti
» UN AUTRE CAS D'USAGE DE FAUX ! SENBLE JUDE CELESTIN PA INGENIEUR VRE !
» Un kit pour Jude SVP.
» BRIDES: Mirlande Manigat gagne 7% alors que Jude ne decolle pas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE DEVIL'S TEARS .} :: The Third Chapter : Salvation :: 
Northern Salvation
 :: Dead Gardens
-