AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Porteurs Du Virus ; « Here's my Hell »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
SATAN ; Master
avatar
DEVIL ▬ Master Of Puppets

Féminin
▌Nombre de messages : 784
▌Fireflies : 0
▌Date d'inscription : 17/08/2009
▌Age : 29
▌Age du Personnage : Plus vieux que le monde.
▌Playlist : The Rolling Stones - SYMPATHY FOR THE DEVIL



Feuille de personnage
CopyRight: CryingShame
Disponible pour un Topic ?: Non =(
RelationShips:

MessageSujet: Porteurs Du Virus ; « Here's my Hell »   Lun 18 Juil - 11:34



Les Porteurs du Virus
here's my hell

Il arrive parfois que le virus n’infecte pas ses victimes, il se contente de rester en sommeil en elles, attendant peut être le moment propice pour s’activer. Les porteurs développent ainsi d’incroyables pouvoirs, qu’ils doivent apprendre à maîtriser. Certains ont réussit à échapper à cette guérison douteuse et ils doivent à présent vivre cacher afin de ne pas servir de jouets pour les démons et les vampires. D'autres n'ont pas eu cette chance et doivent à présent satisfaire les moindres désirs de ces tyrans.

Citation :

Ne jamais nous tenir tête.
Il est des actes qu’il ne faut même pas avoir en tête. Il est des choses qu’il ne vaut mieux ne jamais penser faire en notre présence. Agissez contre notre volonté, et c’est votre vie que nous allons briser avec la plus grande cruauté.

Ne jamais se refuser.
Il est interdit de tourner le dos à celui qui est votre Maître. Le satisfaire, répondre au moindre de ses désirs, telle est votre tâche. Votre domination ici, est terminée, sachez-le. Votre prix a été fixé avant votre naissance, et aujourd’hui, il vous faut vous rendre compte que tout s’achète : votre sang, votre corps, votre âme.. Vous dans votre complexité et votre faiblesse.

Ne jamais tenter de fuir
De l’aide, personne ne vous en prodiguera. Et quand bien même ceux qui oseront vous sortir de votre misère seront réduits en cendres. Les autres créatures telles que nous, qui s’opposent à nos choix, ne sont rien de plus que des Jouets, et nous servent de la même manière que vous, les mortels. Toute fuite vous est impossible, sachez-le. Votre vie est désormais entre nos mains.


Opale Cleary : Jennifer Love Hewitt
Loreleï Brünhild Hallberg : Hilarie Burton
Vicky Shepperd : Diane Kruger
Melusine A. Campbell : Milla Jovovich
Amanda Ivy Lifte : Lyndsy Fonsesca
Ines Fernandez : Evan Rachel Wood
Rôle libre
Rôle réservé
Rôle pris




Dernière édition par SATAN ; Master le Lun 18 Juil - 11:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://bloods-chronicles.forumactif.org/welcome-to-the-universe-
SATAN ; Master
avatar
DEVIL ▬ Master Of Puppets

Féminin
▌Nombre de messages : 784
▌Fireflies : 0
▌Date d'inscription : 17/08/2009
▌Age : 29
▌Age du Personnage : Plus vieux que le monde.
▌Playlist : The Rolling Stones - SYMPATHY FOR THE DEVIL



Feuille de personnage
CopyRight: CryingShame
Disponible pour un Topic ?: Non =(
RelationShips:

MessageSujet: Re: Porteurs Du Virus ; « Here's my Hell »   Lun 18 Juil - 11:35



Opale Cleary

feat Jennifer Love Hewitt - non négociable
©Cryingshame

BUSY♦FREE♦RESERVED
bon niveau demandé

Age ♦ 29 ans

Lieu de Naissance ♦ Ile d'Hyperion
Profession ♦ La belle écrit des romans d'horreur, qui se vendent d'ailleurs très bien partout dans le monde.
Pouvoir/Force ♦ Opale est médium, elle voit l'avenir avant qu'il ne se réalise. Ses visions sont souvent incertaines, et ne dévoilent qu'un futur hypothétique, montrent une réalité qui peut évoluer. A l'origine assez floues et épuisantes, la brune est parvenue à maitriser son pouvoir en un temps record, de sorte que ce qu'elle voit est de plus en plus clair. L'avenir peut lui apparaitre n'importe quand, n'importe où, mais depuis quelques temps la prophétesse espère parvenir à provoquer elle-même ses visions.
Ses faiblesses ♦ Ses visions sont particulièrement intenses, elles la fatiguent énormément, la vident à chaque fois de toutes ses forces et surtout elles sont de plus en plus longues. Elle ressent les émotions des personnes présentes dans celles-ci comme si c'était à elle que tout cela arrivait. Il arrive parfois à Opale de craindre d'être bloquée dans le futur. Depuis récemment, la porteuse du virus doit faire face à la mort de son frère.


Préface

« Les prophètes ont toujours tort d'avoir raison. » Boris Vian


Back To Hell

La différence. Parfois source de fierté, mais plus souvent de honte et d’isolement car elle dérange. Celle d’Opale pourrait se situer dans la deuxième catégorie. Combien de fois a t’elle été montrée du doigt par les autres enfants ? Combien de fois lui ont-ils jetés des pierres ? Combien de fois se sont-ils moqués d’elle ? Timide et réservée, la petite s’enfermait dans sa forteresse de la solitude intérieure, s’inventant des amis imaginaires et pleurant toutes les larmes de son corps dès qu’on lui accordait un peu de répit. Tout était la faute de sa famille. Celle de sa mère plus exactement, et pour ça elle la détestait. Des sorciers, parmi les plus puissants pouvant exister, ouvertement méprisés mais craints de tous. Beaucoup ne croyaient pas en leurs pouvoirs, pensant qu’ils avaient affaire à une bande d’illuminés peu recommandables. Les années passaient, et l’isolement social d’Opale ne faisait que s’accentuer. D’enfant douce et agréable, elle devint colérique et acariâtre. Ses pouvoirs ? La brunette n’en vit jamais la couleur, elle était peut être enfant de sorcier mais ils ne lui avaient pas transmis le ‘gène’.

En grandissant, la brunette en vint à considérer elle aussi sa mère et le reste de la lignée comme des aliénés qui avaient un peu trop lu « Alice au pays des merveilles » ou « Merlin l’enchanteur ». Ainsi lorsque son petit frère prétendit voir des morts ainsi que le futur, elle ne la crut naturellement pas et se moquait de lui à la première occasion. En renonçant à pouvoir un jour user de la magie, Opale parvint à se créer une vie sociale, oubliant ce qui n’était pour elle que des enfantillages. Lorsque leurs parents décédèrent dans un accident de voiture, ce fut à elle de s’occuper de son frère. Cet dernier avait un comportement de plus en plus inquiétant, elle le retrouvait parfois caché dans un placard, dans l’obscurité, claquant des dents, un couteau serré entre ses mains frêles. Elle le retrouva plusieurs fois dans un état critique, les veines tranchées ou tentant de se noyer dans sa baignoire, et elle comprit que tout cela devenait beaucoup trop incontrôlable. Lorsqu’il prétendit terrifié qu’une terrible maladie toucherait le monde entier par la faute de l’ainée des Cleary, ce fut de trop. Elle le fit placer dans un asile de fous, où il pourrait être « aidée ». Lors de ses visites, un peu trop rares, son frère la suppliait de l’emmener loin mais Opale refusait, ne pouvant et ne voulant s’encombrer de quelqu’un qu’elle croyait totalement aliénée. Tombant dans les bras d’un certain Scott, elle oublia bien vite Jayden. Puis il y eut cette fameuse nuit…la nuit où son groupe d’amis et elle libérèrent un terrible virus, qui entraînerait la transformation de sa meilleure amie en sangsue et contaminerait au passage la plupart des humains. Son frère l’avait prévenue, et elle avait refusé d’écouter. Jusqu’à présent, l’île était protégée par le fait que tout avait commencé là-bas, mais récemment l’un de leurs anciens acolytes a péri dans d’étranges circonstances, enlevant leurs dernières illusions de rétablir l’ordre originel. Cela fait plusieurs années maintenant que Jayden est sorti de l’hôpital psychiatrique, et il n'a jamais pu pardonner à sa soeur de l'avoir enfermé parmi des aliénés mentaux. La culpabilité que ressent Opale à présent ne changera rien, mais elle ne peut empêcher ce mal de la dévorer petit à petit depuis des années. Elle possède à présent le même pouvoir, celui de médium, que celui que disait posséder Jayden, quelle ironie n’est ce pas ? La peur de devenir le même monstre que sa meilleure amie la hante en outre plus que jamais. Elle a fait partie des habitants emmenés à Sydney mais son premier retour à Hyperion grâce à la drogue TOD lui a été fatal et elle est devenue esclave malgré elle. Son frère est quant à lui mort durant cette seconde Apocalypse.


Heaven and Hell .::. Links

◇ SCOTT DENVER; feat Hugh Jackman
« So is it a goodbye? Is it time to set you free? Is it time to let it fly? Is it time to let it bleed. We used to take turns. To cover up the pain. Deep below it burns. And the fellin' still remains. You're gonna find someone new. I really hope you do. 'Cause I love you » Scott est son premier amour. Leur histoire a duré de longues années et ils s'imaginaient qu'elle durerait encore longtemps. Mais ce qu'ils ont fait cette fameuse nuit avec le reste de leur groupe d'amis, la libération du virus, a profondément entaché leur relation. Opale a eu du mal à se faire à l'idée que sa meilleure amie était devenue un 'monstre', une sangsue, et s'est peu à peu refermée comme une huitre sur elle-même. Elle le rejettait sans cesse, ils se disputaient de plus en plus souvent... tout cela à aboutit à une douloureuse rupture. Pourtant ils continuent d'éprouver des sentiments l'un pour l'autre et Scott ne demande qu'à aider son ancienne petite amie.

◇ JOSHUA EVANS; feat Michael Trevino
On dit souvent que tout peut basculer d'un instant à l'autre... Que quelque chose qui pouvait paraître normal, naturel à un moment donné pouvait subitement changer. Changer jusqu'à devenir un fléau insupportable... Un fléau auquel il faudrait faire face, tôt ou tard. Joshua en avait fait l'amère expérience lors d'une rencontre, une rencontre pourtant banale, anodine. Cette fille... Car oui, il était toujours question de fille, il l'avait rencontré, ils avaient flirté puis finalement couché ensemble. C'était l'ordre naturel des choses. Mais cette jeune fille... Il l'avait revu, ces rencontres devenaient régulières. Pourquoi se débarrasser d'elle puisqu'elle en demandait toujours plus ? Evans pouvait l'utiliser à son aise sans qu'elle ne bronche... Elle était sa poupée, son pantin... Une simple marionnette qui était capable de combler la moindre de ses envies sans dire un mot. Une marionnette qu'il pouvait briser dès qu'il en aurait l'envie, mais à quoi bon ? Leur relation était seulement basée sur le sexe, sans attache, rien. Joshua n'avait jamais ressenti un quelconque attachement pour Opale. Mais un jour, tout bascula... Il avait dérapé. Evans avait goûté au nectar coulant dans ses veines et par la même occasion, il lui avait montré qui il était réellement. Il avait dévoilé la bête qui sommeillait en lui à chacun de leurs rendez-vous. Ce soir-là, le vampire l'avait pourchassé, elle avait fuit. Depuis ce jour, la jeune fille est devenue sa proie, sa délicieuse proie qui ferait mieux de ne pas être retrouvée. Qui sait ce qui pourrait arriver s'il venait à retrouver sa trace ? Cours Opale, cours... L'heure tourne.

◇ IRIS CALLAGHAN; feat Alexis Bledel
Iris et Opale sont amies. Elles se sont rencontrées à la bibliothèque, car Opale est écrivaine et Iris, bibliothécaire. La jeune femme a apprit, au cours de leurs conversations, qu'Opale était médium. Plutôt curieuse de nature, elle a commencé à espérer qu'Opale puisse lui donner des réponses sur ses questions concernant les origines d'Ewan. Malheureusement, Opale en sait à peine plus qu'elle! Sauf qu'Iris ne le sait pas encore, car elle hésite à poser cette question-là. Elles se font assez confiance et s'entendent bien.

◇ JULIETT C. HOPEFUL; feat Eliza Dushku
Opale pourrait être d'un grand soutien à la race démoniaque. Son pouvoir de médium est déja très impressionnant et Juliett sait qu'il ne fera que croitre. Elle voudrait faire d'elle leur Oracle, mais est consciente du fait que ce ne sera pas une tâche facile. L'humaine est pour le moment bien trop sensible, et se sent encore un peu trop coupable pour aller du côté du mal. Dans une vision, Opale a vu Juliett mourir d'une étrange mort. Un visage inconnu lui tranchait la gorge, faisant apparaitre une ligne de feu là où avait touché la lame puis une fumée noire semblant sortir de son corps. La mortelle l'ignore mais elle a vu la manière dont meurent les démons. Choisira- t'elle d'aider la mairesse de la ville, qui ne lui incite pas la confiance malgré une certaine sympathie, ou laissera t'elle une nouvelle fois le destin s'accomplir ?

◇ AUSTEN REID; feat Joseph Gordon-Levitt
Son cobaye. Tous les mois les humains doivent passer un test avant de vérifier s'ils sont contaminés par le virus ou non. S'ils le sont, ils sont tout simplement envoyés à l'''abattoir'', des chasseurs se lancent en effet à leur poursuite pour les tuer. Austen a réussi dans le passé, sur Hyperion, à sauver Opale en demandant à la garder encore quelques temps en vie pour ses recherches. Ils ne s'entendent pas spécialement bien, la porteuse a un peu trop l'impression d'être prise pour un rat de laboratoire mais elle sait aussi que le scientifique est en train de rallonger considérablement sa durée de vie et qu'il aide peut être l'humanité en se pliant à ces expériences.
◇ LORELEI HALLBERG; feat Bridget Reagan
Opale s'est occupée de Loreleï pendant les six premières années de sa vie sur Hypérion. Elles sont plus proches que des sœurs et s'adorent positivement. Même si aujourd'hui elles n'ont pas le même maître, elles continuent de s'apprécier. Opale manque profondément à l'aveugle qui se sent bien seule loin de sa sœur de cœur, sa confidente, et sa meilleure amie...
◇ ALEXANDER HARPER; feat Jamie Dorman Opale, la magnifique Opale. A l'époque, lorsqu'ils se sont tous retrouvés sur Hyperion, Alexander était tombé sous le charme de cette femme splendide malgré l'adversité entre son frère défunt -Jayden- et lui-même. Il ne s'est jamais rien passé entre eux mais ils s'entendaient à merveille. Aujourd'hui il sait que la jeune femme est devenu un porteur de virus et souhaite la recueillir sous son aile pour l'avoir de son côté.

◇ AIDAN GREENWOOD; feat Jensen Ackles
Elle est sa bête noire, le fruit de son impulsivité, de son arrogance. Un gibier avec qui il se montre particulièrement infâme, cruel, par simple amour pour le vice, voulant à tout prix déstabiliser cette femme au regard noir, la pervertir. Il attend avec impatience le coup final, qu'elle craque sous ses tortures à la fois psychologiques et physiques, mais malheureusement pour lui, elle est maligne, plutôt têtue. Elle résiste, et lui fait croire qu'elle n'est en rien touchée par ce sadisme. Révoltant !

© Isobel S. Turner




Dernière édition par SATAN ; Master le Lun 18 Juil - 11:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://bloods-chronicles.forumactif.org/welcome-to-the-universe-
SATAN ; Master
avatar
DEVIL ▬ Master Of Puppets

Féminin
▌Nombre de messages : 784
▌Fireflies : 0
▌Date d'inscription : 17/08/2009
▌Age : 29
▌Age du Personnage : Plus vieux que le monde.
▌Playlist : The Rolling Stones - SYMPATHY FOR THE DEVIL



Feuille de personnage
CopyRight: CryingShame
Disponible pour un Topic ?: Non =(
RelationShips:

MessageSujet: Re: Porteurs Du Virus ; « Here's my Hell »   Lun 18 Juil - 11:35



Loreleï Brünhild Hallberg

feat Hilarie Burton - négociable (pour kristen Bell par exemple)
©Cryingshame

BUSY♦FREE♦RESERVED
bon niveau demandé

Age ♦ 26 ans

Lieu de Naissance ♦ Un petit village perdu en Bavière
Force ♦ Elle a le don de guérir les blessures d'autrui, mais ne peut pas appliquer ce talent à elle-même.
Ses faiblesses ♦ Elle est aveugle, mais refuse de considérer ce handicap comme une faiblesse.



Préface

Le monde est beau. Je vois ses couleurs, son aura éclatante, les merveilles qu'il recèle, et je suis comblée. Oui, je sais... je suis aveugle. Et alors ?


Back To Hell

Loreleï naquit dans une famille d'émigrés allemands aux Etats-Unis, seule enfant d'une mère qui avait des difficultés à concevoir. Chérie comme un trésor précieux, élevée dans la joie et la bonne humeur, elle était une enfant merveilleusement optimiste et agréable. Ses parents lui enseignèrent la beauté de l'univers et l'amour de la vie. Loreleï grandit en aimant les hommes et leurs créations merveilleuses : musique et chant avaient sa préférence. Pourquoi ces arts en particulier parmi tous les autres ? Parce que pour chanter, nul besoin de voir... En effet, la petite Loreleï était aveugle depuis sa naissance, des suites d'une maladie contractée par sa mère pendant sa grossesse périlleuse. Pour Loreleï, les couleurs n'étaient que des mots aux jolis sons, des notions dénuées de sens. Elle savait par sa mère que tout ce qui était rouge lui allait bien, et qu'elle avait les cheveux bruns, et ses yeux si pâles qui ne voyaient pas reflétaient la candeur de son âme. Elle grandit dans une bulle, un cocon protégé – le braille lui donna accès à l'immensité des connaissances humaines et son sens du toucher se développa à l'extrême – un petit quelque chose lui permettait de « sentir » les couleurs au bout de ses doigts. Une subtile différence qu'elle décrivait en termes de variation de douceur mais qui laissait perplexe son entourage. Par goût, elle prit l'habitude de se vêtir de blanc. Elle aimait le contact de cette couleur...

Elle apprit le chant, mais ne put jouer d'aucun instrument sans partitions à lire. On la félicite pour sa voix bien maîtrisée, car quand Loreleï chante, on en oublierait presque son handicap. Elle en tout cas l'oublie – dans son monde intérieur de sensations privé de vision, elle se laisse transporter par la magie de l'instant et se donne toute entière dans le moment présent. Elle n'a pas beaucoup d'amis cependant : sa cécité gêne et elle s'exclut d'elle-même des groupes sociaux, préférant se tenir à l'écart de sa propre volonté plutôt que d'être inconsciemment mise de côté. Loreleï est également très gourmande et adore qu'on cuisine pour elle : elle aime deviner les ingrédients employés et adore découvrir de nouvelles saveurs. Oui, sa vie aurait pu être merveilleuse si le monde avait continué sur sa lancée...

Puis le virus ravagea la terre des hommes. Ses deux parents furent tués par des vampires sans que Loreleï ne puisse mettre de nom sur ces abominations – elle avait seize ans à peine, mais avait appris à vivre avec sa cécité. Des amis de ses parents se relayèrent pour s'occuper d'elle pendant quatre ans, et elle arriva sur Hypérion par une série de hasards et de malentendus qui la ballotèrent jusqu'à l'aéroport de l'île. Elle vécut six ans au milieu de cette dernière enclave préservée, et découvrit qu'elle était atteinte du virus peu après son arrivée. Une découverte qui lui apporta un don singulier : celui de guérir. Pas elle-même, non – elle ne parvint jamais à combattre sa cécité. Mais elle pouvait guérir les autres. Le cercle discret des chasseurs en entendit parler et se rapprocha d'elle pour obtenir le rafistolage de certains de ses membres un peu amochés. Loreleï est plus qu'autonome et parvient sans trop de difficultés à vivre avec son handicap : ses sens aiguisés compensent sa vue déficiente et elle habite dans une maison entièrement adaptée pour elle, en compagnie de Magda, sa chienne golden retriever qui lui est d'une aide précieuse lorsqu'elle doit sortir. Son objectif maintenant que les créatures surnaturelles sont connues ? Les empêcher d'asservir l'humanité. Autant que ses faibles moyens le lui permettent...


Heaven and Hell .::. Links

◇ AARON KENNEDY ; feat Orlando Bloom
Elle a été la mère de substitution de Cristabel Bonham-Kennedy depuis sa naissance, ou presque. Elle s'est occupée du bébé comme si c'était le sien et s'est beaucoup attachée à la petite - elle avait sauvé son père de la mort en guérissant ses blessures, à plusieurs reprises. Aujourd'hui, le père et la fille sont en sécurité à Sydney, et elle est esclave sur Hypérion - l'enfant lui manque, et son ami aussi...
◇ DUNCAN J THUNDER ; feat Ian Somerhalder
Duncan est son maître sur l'île. Tyran vampirique, il l'a choisie comme esclave, tout comme il l'avait choisie comme élève auparavant : l'initiant au plaisir de la chair, lui ôtant de la sorte sa virginité. Après l'avoir éveillée à la passion des ébats lubriques, il tente de la modeler pour faire d'elle une future vampire redoutable. Lorelei croit qu'il s'est attaché à elle en la pervertissant et en tentant de se l'approprier. Elle commence à développer des sentiments pour lui plus qu'il n'est raisonnable...elle ignore les intentions réelles de Duncan à son égard: il se joue d'elle et elle n'est rien d'autre qu'une distraction passagère. Un encas qu'il met extrêmement de temps à manger, ayant déversé sa hargne sur la jeune femme.
◇ OPALE CLEARY ; feat Jennifer Love Hewitt
Opale s'est occupée de Loreleï pendant les six premières années de sa vie sur Hypérion. Elles sont plus proches que des sœurs et s'adorent positivement. Même si aujourd'hui elles n'ont pas le même maître, elles continuent de s'apprécier. Opale manque profondément à l'aveugle qui se sent bien seule loin de sa sœur de cœur, sa confidente, et sa meilleure amie...
◇ ALASKA YAKVOLEV; feat Teresa Palmer
On dirait vraiment que cette femme est un vrai tyran. En public, elle n''est que froideur et puissance, mais en privé, c'est une autre histoire. Elle a quelque peu pris l'infirme Loreleï sous son aile et lui vient en aide de son mieux lorsque personne n'est là pour en témoigner. Loreleï lui en tient gratitude et ne craint que sa générosité ne finisse par être découverte.
◇ WILLIAM LARTER ; feat Misha Collins
L'envie a peut-être été rangée dans sa boîte, mais William reste un éternel envieux. Et quand il voit l'un des tyrans de l'île parader avec une humaine de compagnie dont le handicap fait l'exotisme, sa décision est prise : l'aveugle ne va pas du tout avec le vampire, et serait bien mieux près du démon - voire dans son lit, s'il le peut. Oh, l'humaine n'est pas d'accord avec cette manière de voir les choses ? Hé bien, ce n'est qu'un détail...
◇ SOHAN MOORE ; feat Alex Pettyfer
Il y a beaucoup entre eux. Loreleï a tenté de soigner l'âme ravagée du sorcier, mais il a toujours gardé ce noyau de ténèbres en lui, cette force sombre qui effraie si fort la jeune aveugle. Maintenant qu'ils sont tous les deux prisonniers d'Hypérion, lui caché et elle esclave, elle tente de faire de son mieux pour lui venir en aide et l'aider à subsister. Elle a besoin de sa présence : depuis qu'Aaron est parti et Opale loin d'elle, elle ressent cruellement l'absence d'amis.

© Zoubi



Revenir en haut Aller en bas
http://bloods-chronicles.forumactif.org/welcome-to-the-universe-
SATAN ; Master
avatar
DEVIL ▬ Master Of Puppets

Féminin
▌Nombre de messages : 784
▌Fireflies : 0
▌Date d'inscription : 17/08/2009
▌Age : 29
▌Age du Personnage : Plus vieux que le monde.
▌Playlist : The Rolling Stones - SYMPATHY FOR THE DEVIL



Feuille de personnage
CopyRight: CryingShame
Disponible pour un Topic ?: Non =(
RelationShips:

MessageSujet: Re: Porteurs Du Virus ; « Here's my Hell »   Lun 18 Juil - 11:35



Vicky Sheppard

feat Diane Kruger - négociable
©️Oxymore

BUSY♦️FREE♦️RESERVED

Age ♦️ 25 ans

Lieu de Naissance ♦️ A choisir, mais si vous ne la faites pas native de l'île elle devra y avoir déménagé avant le lycée.
Métier ♦️ Infirmière.
Force ♦️ Vicky possède le pouvoir de régénération cellulaire rapide, elle cicatrise en tout juste quelques secondes, ses os en font de même, ce qui fait d'elle un être à part. Elle pourrait tout aussi bien se jeter du haut d'un immeuble et se relever sans une seule égratignure que briser une vitre sans qu'une seule coupure n'apparaisse sur sa peau.
Ses faiblesses ♦️ Vicky n'assume pas son ''don''. Elle se sent monstrueuse, et donnerait n'importe quoi pour ne plus l'avoir. Suite aux récents évènements, Vicky a de plus perdu Castiel, son ancien petit ami. Vilain petit canard rejeté autrefois, elle était la seule à être allée vers lui, à lui avoir redonné confiance en lui. Son premier amour, avec qui elle est restée plusieurs années. Puis elle l'a lâchement abandonné, sans même une explication valable, pour un autre ''coup de cœur'', un sale type qui ne la méritait pas. Leur passion n'avait plus la flamme d'antan selon elle, elle a de plus pris peur face à cette relation qui devenait de plus en plus sérieuse, trop pour des personnes si jeunes. Aujourd'hui, il est mort. La culpabilité, la peine, et les remords sont désormais de plus en plus grandissants. Phase de deuil par laquelle Vicky est en train de passer.


Back To Hell

Histoire libre Wink


Heaven and Hell .::. Links

◇ SEBASTIAN BERGSON; feat Alexander Skarsgard
Elle a quitté Castiel pour lui, étant tombée éperdument amoureuse de lui, lui qui n'avait eu de cesse que de martyriser son premier amour lorsqu'ils étaient plus jeunes. Lui qui était devenu un monstre. Ils ont d'abord eu une liaison secrète, où il l'a contaminée, entrainant du même coup la contamination de Castiel, avant qu'elle n'officialise la chose. Elle l'aime réellement, alors qu'il lui est infidèle et a des sentiments pour une autre. Il est de plus parfois très désagréable avec elle, pouvant se montrant franchement méprisant et hautain. A première vue, Vicky n'a pas eu beaucoup de flair en abandonnant si vite Castiel, qui a toujours été à ses pieds.
◇ MAYA E. ROSENFIELD; feat Mila Kunis
Toutes les deux elles se détestent. La cause de leurs nombreuses disputes? Sebastian. En effet, théoriquement Vicky est la petite amie de Sebastian, mais en pratique cela en est tout autrement puisque même s'ils ne veulent pas se l'avouer, Maya et Sebastian éprouvent de fort sentiments l'un pour l'autre. Évidemment une relation entre eux serait contre nature, mais depuis le temps tout le monde sait que Maya n'en a toujours fais qu'à sa tête. Alors le fait de savoir la jeune Sheppard dans les bras de Sebastian, ça a plutôt tendance à énerver Maya.
◇ SAVANNAH E. ROOSEVELT; feat Shannyn Sossomon
Bien qu'elle n'ai pas été aussi en danger qu'un autre mortel face à son attaquant, un vampire plutôt sanguinaire, c'est le moment où elle cicatrisait pour une énième fois que choisit la chasseuse afin de pointer le bout de son nez. Faisant fuir cette satanée bestiole de l'ombre, Vicky eu le droit à un fameux savon, Savannah pouvant se montrer mi sauvage mi tendre. Cette rencontre a marqué la jeune femme plus qu'elle ne l'aurait imaginé et elle ne cesse de repenser aux paroles de sa sauveuse: ''avec un don pareil tu pourrais devenir excellente à la chasse''. Et si finalement ce don n'était pas une malédiction ? Vicky en doute mais cette phrase n'a que faire de revenir en puissance. La jeune femme n'est pas pressée de la recroiser, et pourtant une part d'elle envisage déjà de lui demander de la former.
◇ IRIS CALLAGHAN; feat Clémence Poesy
Deux caractères opposés et pourtant une jolie amitié. Il leur arrive souvent de se disputer mais elles finissent toujours par revenir l'une vers l'autre. Ces derniers temps pourtant Iris ne comprend plus Vicky et elle le lui a dit. Depuis un froid s'est installé.
◇ LYSANDRA MOORE; feat Nina Dobrev
Lysandra et Vicky ne se connaissaient pas, jusqu'au jour où elles se sont rencontrées dans un parc. Vicky venait de dire à Iris qu'elle était infectée, et c'était une Vicky désemparée qu'avait retrouvée Lysandra. Les deux jeunes femmes se sont tout de suite liées d'amitié et ne se cachent plus rien désormais. Même âge, mêmes passions, toutes les deux infectées, quand elles sont toutes les deux plus rien ne compte, tant qu'elles sont ensemble...
◇ AARON KENNEDY; feat Orlando Bloom
Le soleil était couché depuis longtemps dans le quartier du centre d'Hyperion et quelques bars subsistaient de part une rare clientèle ; Vicky était de ceux là. Un de ces soirs où Sebastian lui en avait fait voir plus que d'habitude et où elle n'avait trouvé d'autre moyen que celui d'aller se souler afin d'oublier le véritable enfer refoulé qu'elle vivait. C'est au bout de son 7ème scotch qu'il l'aborda, pas forcément plus clean qu'elle. Puisqu'il est plus facile de déballer son sac à un inconnu qu'on ne reverra jamais qu'à une amie qui pourrait vous juger c'est ce que Vicky entreprit à moitié de faire, sans pour autant se confier sur sa nature de porteuse du virus. Aussi peu enclin à la joie qu'elle c'est finalement dans le lit du jeune homme que se termina la nuit. Gueule de bois et tout le trintrin au réveil les deux loustics finirent toutefois sur une note ''positive''. Un peu honteux de s'être laissés aller la veille la gêne laissa rapidement place aux excuses et aux rires gênés. Aujourd'hui ils se revoient de temps à autre sans pour autant finir au lit. Si seulement toutes les histoires pouvaient avoir une fin heureuse.
◇ ALEC STEVENS; feat Xavier Samuels
Les hommes sont vraiment très casse pieds quand ils s'y mettent. La belle blonde en connaît des 'boulets' et on peut dire que Matthew fait maintenant partie de sa liste. Le brun est persuadé que Vicky est une porteuse du virus comme les Vampires sont persuadés qu'ils sont plus forts que les Démons. Bien sûr, elle veut bien être gentille en lui répétant à chaque fois que ce n'est pas le cas, qu'elle n'est pas une porteuse du virus mais il ne la croit pas bien évidemment. Pourquoi Vicky lui mentirait hein ? Probablement parce qu'elle ne souhaite pas que son honteux secret s'ébruite... Il n'arrive pas à le comprendre ça et il peut se montrer très agaçant envers l'élue qui commence à perdre patience. Matthew va enfin comprendre que la jolie blonde n'a rien d'une porteuse du virus ou l'infirmière va t'elle être obligée d'en venir aux mains ?

© Isobel S. Turner




Revenir en haut Aller en bas
http://bloods-chronicles.forumactif.org/welcome-to-the-universe-
SATAN ; Master
avatar
DEVIL ▬ Master Of Puppets

Féminin
▌Nombre de messages : 784
▌Fireflies : 0
▌Date d'inscription : 17/08/2009
▌Age : 29
▌Age du Personnage : Plus vieux que le monde.
▌Playlist : The Rolling Stones - SYMPATHY FOR THE DEVIL



Feuille de personnage
CopyRight: CryingShame
Disponible pour un Topic ?: Non =(
RelationShips:

MessageSujet: Re: Porteurs Du Virus ; « Here's my Hell »   Lun 18 Juil - 11:36



Melusine Aisling Campbell

feat Milla Jovovich - négociable
© Cryingshame

BUSY♦FREE♦RESERVED

Age ♦ 27 ans

Profession ♦ Esclave styliste, décoratrice d'intérieur et autres tâches artistiques pour l'Electric Lips... et pour Pearl, bien sûr.
Pouvoir/Force ♦ Création d'illusions psychiques.
Ses faiblesses ♦ Son humanité et sa jalousie envers tous ceux qui approchent Pearl.
Particularité ♦ Etre porteuse du virus ne suffit pas ? A elle, ça ne lui suffit pas. Un jour elle sera vampire du virus, assoiffée de sang. Pour l'heure, elle est l'esclave de celle qu'elle adule et idolâtre. Elle s'est fait tatouer une perle au creux d'une orchidée dans le bas du dos. Si elle avait eu le mauvais goût de le faire, elle aurait pu y inscrire "A Pearl Forever" mais elle estime qu'il n'y a pas besoin d'expliquer davantage son tatouage, il représente parfaitement ce qu'il a à représenter.


Préface

"I was raised from a broken seed, I grew up to be an unwanted weed." } Sonata Arctica ~ Broken

"Under your spell again, I can't say no to you." } Evanescence ~ Good Enough


Back To Hell

"Je suis née un matin de juillet, pendant l'hiver, pendant le mois le plus froid à Darwin. Oh ! Me direz-vous, cette partie de l'Australie ne connait pas les frimas d'autres régions du monde, et vous auriez raison. C'était il y a vingt-huit années, et alors, on ne savait rien encore de la déchéance dans laquelle le monde allait sombrer. Je suis née dans une famille réservée. Les effusions, les clameurs, les marques d'affection, ça ne faisait pas partie de mon monde. J'avais six ans lorsque pour la première fois, ma mère me félicita pour mes prouesses en dessin. J'avais six ans, et je ne savais pas ce que c'était que de faire un baiser sur la joue de ses parents, le soir, en allant se coucher. Je ne savais pas ce que c'était que de rire aux éclats, non plus, et à l'école, on me trouvait trop timide, trop réservée, et plutôt que de tenter de percer ma carapace, on me laissa seule dans mon coin. J'avais six ans, et j'ignorais ce que les mots amour et amitié pouvaient bien vouloir dire.

J'avais dix ans quand nous déménageâmes de la ville de Darwin où j'avais grandi pour rejoindre Sydney. La grande ville, avec son opéra, son port et... rien de bien différent pour moi. J'avais dix ans, et je regardais les autres jouer de loin, sans oser aller m'incruster dans leur groupe. J'étais l'intruse, l'étrangère, celle qui ne parlait pas. Et on ne me donnait pas vraiment l'occasion de prouver que je n'étais pas que ça. Je ne me rebiffais pas beaucoup contre ma condition non plus, à vrai dire. Je dessinais, plus que jamais, des chambres fictives et des robes aux couleurs chatoyantes, des meubles biscornues et des chaussures improbables. J'avais dix ans, et quand on me demandait ce que je ferais plus tard, je répondais sans hésiter que je dessinerai.

J'avais quinze ans, et il était temps, disaient-ils, que je comprenne la réalité de la situation. Mes parents. Ils allaient divorcer. Cette vaste mascarade qu'avait été leur mariage et leur façon de sembler bien sous tout rapport n'avait pas pu dissimuler éternellement la vérité : ils ne s'aimaient pas. Ils avaient fait leur possible pour maintenir un semblant d'illusion familiale pendant mon enfance, mais j'étais assez grande, disaient-ils donc, pour comprendre la situation. J'avais quinze ans, et la nouvelle de leur séparation ne m'avait pas ébranlée une seconde, comme si j'avais toujours su que cela se déroulerait ainsi.

J'avais seize ans, et je coulais des jours plus ou moins heureux en compagnie de ma mère qui avait obtenu ma garde lors du divorce, en continuant de dessiner, plus que jamais, pour tromper ma solitude. J'avais commencé à coudre, à tricoter, à broder. A maquiller et coiffer aussi. J'avais seize ans, et je refusais d'entendre parler d'études de droit ou de médecine, et Maman prenait ça pour une rébellion adolescente. J'avais seize ans, et j'ignorais que quelque part au large d'une île dont je ne connaissais pas même le nom, des jeunes gens scellaient le destin du monde sans le savoir.

J'avais dix-huit ans, et je venais de claquer la porte de la maison de ma mère, refusant pour la dernière fois de choisir une carrière digne de ce nom. J'allais de petits boulots en petits boulots, installée dans un appartement miteux et ridiculement petit par rapport à tout ce que j'avais connu et qui me manquait, il fallait bien l'avouer, et je continuai à dessiner, coudre et à me maquiller comme l'étaient parfois les mannequins à la mode. J'avais dix-huit ans et j'imaginais encore avoir tout l'avenir devant moi. J'ignorais à quel point je pouvais me fourvoyer.

J'avais vingt-six ans et le monde n'était plus qu'un vaste chaos. J'étais passée entre les mailles du filet, ou plus exactement, je n'avais pas encore succombé. Comme une poignée d'humains, j'étais porteuse du virus, mais il ne s'était pas encore déclaré, mon coeur ne s'était pas arrêté de battre, mon souffle emplissait toujours mes poumons et je ne connaissais pas la soif de sang de nombre de mes congénères moins chanceux. J'avais vingt-six ans, et j'avais rejoint Hypérion, espérant y trouver la paix que le monde ne connaissait plus.

J'avais vingt-sept ans, et même ma retraite à Hypérion ne me délivra pas des tourments du monde. Un vaccin avait été trouvé, pour les autres. Mais nous, porteurs sains, qu'allions-nous devenir ? La question restait posée. Je me la posais. Et tout en continuant à créer, coudre, décorer, et en vendant mes services, je maintenais tant bien que mal la barre du navire de ma vie sur une mer houleuse. J'entendais les voix des autres dans ma tête, je pensais devenir folle. J'avais vingt-sept ans, et mes rêves étaient trop réels, me mortifiant parfois jusqu'à la chair au réveil. J'avais vingt-sept ans, et Hypérion avait été assaillie par des cataclysmes tous plus violents les uns que les autres. Mon havre de paix s'était effondré et comme d'autres, j'avais regagné Sydney par la voie de la mer. J'ai vingt-sept ans, et j'ai tout perdu, comme beaucoup d'autres certes, mais que m'importent les autres ? Eux ne se soucient pas de moi. J'ai vingt-sept ans, encore pour quelques mois, et j'ai sombré dans la drogue, pour oublier ma condition, le fait que je peux mourir dans la minute qui suit. J'ai vingt-sept ans, et pour la première fois, je tente le TOD. Je veux retrouver Hyperion, comme je l'ai connue auparavant, et tant pis si ce n'est que pour quelques minutes avant le chaos.

Vingt-sept années. Vingt-sept années qui n'ont servi à rien, tant que je n'ai pas rencontré Pearl. Pour ceux qui ont connu Melusine, je ne suis plus rien. Aujourd'hui, comme les prochains jours et quelle que soit ma condition à l'avenir, je lui suis à tout jamais fidèle, à cette démone, la seule à pouvoir encore m'appeler Melly. Pour les autres, je suis Mac, de l'Electric Lips. Pour les autres, je ne suis rien qu'une ombre. Mais pas pour Pearl. Pour Pearl, je suis sa suivante, sa servante, celle qui lui est dévouée corps et âme. Parce qu'elle donne un sens à ma vie, et qu'elle en donnera un à ma non-vie. Je suis prête à tout pour elle, et ce n'est rien de le dire. Et je crois qu'elle le sait très bien, même sans des mots pour le dire."


Heaven and Hell .::. Links

◇ PEARL NEWTON; feat Natalie Portman
Elle l'adule, l'adore, l'idolâtre. Elle l'aime. Et elle le sait. Pearl en profite, Melusine en est consciente, mais elle est tout pour elle, le seul lien affectif positif dont elle dispose encore en ce monde, la seule âme, si tant est qu'elle en aie une, pour laquelle elle est prête à se damner, si ça n'est pas déjà fait. Et elle ne supporte pas tous ceux qui l'approchent de trop près.

◇ WILLIAM CLARKS; feat Misha Collins
Pearl le veut, Mélusine le hait. Il a une place trop importante dans le cœur de sa maîtresse, même si William l'ignore. Et c'est peut-être mieux ainsi, pour Melusine en tout cas. Elle ne peut pas lutter, et rien que pour ça, sa haine lui est éternelle.

◇ DEMETRI GRAHAM; feat Ashton Kutcher
Pearl joue avec lui pour rendre jaloux William. Elle joue avec lui, mais ses jeux déchirent le cœur de Melusine. Elle déteste le voir te pavaner à ses côtés et n'attend qu'une chose, qu'elle se lasse de ces jeux luxurieux.

◇ ALEXANDER HARPER; feat Jamie Dorman
Avec lui, Pearl est ce qu'elle a toujours été, le démon de la luxure. C'est sa nature, Mélusine ne devrait pas s'en étonner. Elle ne s'en étonne pas d'ailleurs, mais elle le déplore. Car elle en souffre. L'aimerait-elle autant si elle ne souffrait pas de la voir en compagnie d'autres ? Peut-être bien que non. Peut-être que c'est ce qui fait qu'elle l'aime autant. Mais ça n'empêche qu'elle ne peut pas le voir en peinture.

© Mélusine A. Campbell (Eva)


Revenir en haut Aller en bas
http://bloods-chronicles.forumactif.org/welcome-to-the-universe-
SATAN ; Master
avatar
DEVIL ▬ Master Of Puppets

Féminin
▌Nombre de messages : 784
▌Fireflies : 0
▌Date d'inscription : 17/08/2009
▌Age : 29
▌Age du Personnage : Plus vieux que le monde.
▌Playlist : The Rolling Stones - SYMPATHY FOR THE DEVIL



Feuille de personnage
CopyRight: CryingShame
Disponible pour un Topic ?: Non =(
RelationShips:

MessageSujet: Re: Porteurs Du Virus ; « Here's my Hell »   Lun 18 Juil - 11:36



Amanda Ivy Lifte

feat Lyndsy Fonsesca - assez négociable
(pour Kristen Dunst, Frida Gustavsson ou Emilie De Ravin par exemple)
©Rorore

BUSY♦FREE♦RESERVED
assez bon niveau demandé

Age ♦ 23 ans

Profession ♦ Amanda est serveuse dans un petit salon de thé-littérature. C'est-à-dire un endroit confortable où on peut boire du thé tout en lisant des livres empruntés à la bibliothèque.
Pouvoir/Force ♦ Amanda est empathique. Elle est donc capable de ressentir les émotions d'autrui et de les influencer selon son bon vouloir. Par le touché, cependant.
Ses faiblesses ♦ Ayant été coupée du monde pendant trop longtemps, la jeune fille est restée candide et légèrement gamine, ce qui fait qu'elle ne se rend pas toujours compte du danger qui l'entoure. De plus, son empathie peut être néfaste pour sa santé, car les sentiments des autres peuvent devenir les siens.
Particularité ♦ Amanda a parfois comme des absences, des troubles de la mémoire. Il lui arrive de perdre pied et de se déconnecter de la réalité, pendant un court temps de maximum vingt minutes. Elle oublie certaines choses et n’a plus conscience de ce qui l’entoure. Cela lui arrive souvent au travail quand elle est surmenée ou lors d'une grande peur. Apparemment c’est héréditaire, toutes les femmes du côté de sa mère avaient ça. Sa mère en est morte…


Préface

“I'm so lonely. I'm Mrs. Lonely. I have nobody. For my own. This one here. Goes out to all my playas out there ya know. Got to have one good girl whose always been there like ya know. Took all the...Then one day she can't take it no more and decides to leave”


Back To Hell


Amanda fut la petite dernière d’une famille de quatre garçons. Autant vous dire qu’elle fut protégée et surveillée d'une façon démesurée. Ses frères ne la lâchaient jamais, même chose pour ses parents, et ses fréquentations étaient très contrôlées. Autant vous dire que son nombre d'amis était très restreint. Ses parents lui dictaient constamment la même morale. Une fille doit se méfier, celle ci est jeune, elle est naïve et influençable. Ils ont tout simplement fait d'elle quelqu’un de très effacé. Vu sa gentillesse, certaines personnes tentaient une approche pour mieux la connaître. Mais devant la timidité et le peu de présence d’Amande, ils finissaient par laisser tomber en se disant qu’elle ne voulait pas d’eux. Seulement ce n’était pas le cas, la jeune fille rêvait d’avoir d'être entourée comme tout le monde. Mais non, les seuls qu’elle avait le droit d’avoir c’était ses frères. Pas fameux en effet. Elle eut une amie pendant plusieurs années, mais cette fille prenait un peu trop soin de son apparence aux goûts de ses parents. Ils firent donc tout ce qui était en leur pouvoir pour l’en éloigner, véritables dominateurs. C'est dès l’âge de huit ans que ses troubles se manifestèrent. Sa famille en était d’autant plus inquiète et elle avait toujours un de ses frères avec elle, étouffant ! A l’école, lorsqu'une crise survenait, on la regardait étrangement, la considérant comme quelqu'un de bizarre. A l’âge de onze ans, Amanda perdit sa mère suite à un accident.. En revenant du travail, la voiture quitta la route et tomba dans un lac. Du à ce choc, sa mère fit une crise. Sa conscience disparue durant un laps de temps, elle ne vit pas ce qui se passait autour d’elle. Elle n'eu pas la force de sortir de la voiture et fut retrouvée noyée… Ce fut une perte horrible pour Amanda et sa famille. Son père ne s’en remit jamais. Une nouvelle raison d'être encore plus protecteurs avec elle. Cela en fut trop cette fois. Et quelques années plus tard, son diplome en poche, elle quitta le nid familial. Tout le monde fut traumatisé par ce choix, ne supportant cet éloignement. Amanda trouva du travail sur l’île d’Hyperion et petit à petit, elle commença à aller mieux, seule, à recommencer à vivre, loin de cette maison lui rappelant des souvenirs trop douloureux. Même si tout ceci l’angoissa un peu, elle ne regretta pas son choix. Seulement il y eut le problème du virus, et la jeune femme s’interdit presque de rencontrer des gens de peur de l’attraper. Malgré cela, c’est encore au travail qu’elle est le plus épanouie. Elle adore son métier


Heaven and Hell .::. Links

◇ DEMETRI GRAHAM; feat Ashton Kutcher Une belle jeune femme qui se fait rare et particulièrement discrète. Elle a pourtant réussi à le toucher, elle l'humaine si douce et si fragile. Tellement différente des femmes fatales, dans tous les sens du terme, dont il a l'habitude. Il voudrait mieux connaitre cette perle, qui lui rappelle tant son épouse défunte.
◇ EWAN CALLAGHAN; feat Luke Grimes Son seul ami d'enfance, ils ont grandi ensemble et ne se quittaient jamais lorsqu’ils étaient plus jeunes. Un lien très fort les unit, presque incassable. Depuis quelques temps, leurs sentiments avaient évolués vers quelque chose de plus passionné, Amanda commençait à tomber amoureuse de lui, qu'elle voit comme son âme-sœur. L’arrivée de Jézabel dans sa vie a toutefois tout bouleversé, il ne sait plus où il en est mais une chose est sûre : tôt ou tard il lui faudra faire un choix. L'idée de le perdre lui est plus qu'insupportable, néanmoins elle sent que le couperet ne va pas tarder à s'abattre...
◇ KIMBERLEY L. OSBOURNE; feat Kristen Stewart Alors qu'Amanda se livrait à une dangereuse promenade nocturne, songeant, Kimberley était en chasse, prête à mordre. Sa proie qui se rongeait les sangs ne réagit pas comme elle aurait du réagir. Pas de pleurs, pas de supplication, pas d'instinct de survie qui rendent les combats plus agréables. Non, au contraire, cette victime l'a pria pratiquement de mettre un terme à ses souffrances, de la tuer ou de faire d'elle l'une des leur. Ce retournement de situation dégouta profondément la créature qui ne supporta plus l'odeur de ce sang désormais...Amanda fut relachée. Depuis, leur relation semble ambigüe puisque Kimberley en est devenue intriguée.
◇ ALEC STEVENS; feat Milo Ventimiglia Alors qu'un bâtiment allait s'effondrer, quand ils se trouvaient tous les deux sur Hyperion, Alec a sauvé la vie d'Amanda. Très choquée, elle n'a même pas pris la peine de le remercier et a disparu très vite. Le brun se demande souvent s'il aura de nouveau l'occasion de la revoir.
SOUL ABRAHAM; feat Ben Barnes
Amanda poursuivait un vampire qu’elle avait vu tuer un humain. Elle le traquait presque. Il s’avéra qu’elle tomba sur Soul, un vampire, oui, mais or du commun. D’abord il la repoussa, pensant que ça n’apporterait rien de bon à l’un comme à l’autre. Mais Amanda s’accrocha à son 'désir', et continua à tenter d’approcher ce vampire. Après de nombreuses insistances de la jeune femme, le vampire céda et accepta de lui révéler quelques choses sur la situation des vampires, ne lui épargnant pas les détails sanglants, sans pour autant lui révéler son ancienne identité. Une chose en entrainant une autre, une sorte d'amitié s'est tissée entre eux.
◇ SAVANNAH ROOSEVELT; feat Kirsten Bell De nature renfermée et agressive, Savannah a tendance à intriguer Amanda. Elle perçoit chez cette jeune femme caractérielle une sensibilité sans pareille, ayant sans doute eu un passé particulièrement sombre et sinistre, auquel elle souhaiterait avoir accès. Elle va en quelque sorte devenir une sorte de mentor pour elle, voulant la ramener vers le droit chemin et l'aider à gérer ses maux, sauf que l'attachement va devenir un petit peu trop fusionnel, la diablesse se faisant protectrice envers l'humaine au regard angélique. Hyperion est recouvert de créatures des ténèbres, et cette dernière n'a pas sa place sur cette île absorbée par le danger.
© Azael Kingkane (Filanta) & Isobel S. Turner


Revenir en haut Aller en bas
http://bloods-chronicles.forumactif.org/welcome-to-the-universe-
SATAN ; Master
avatar
DEVIL ▬ Master Of Puppets

Féminin
▌Nombre de messages : 784
▌Fireflies : 0
▌Date d'inscription : 17/08/2009
▌Age : 29
▌Age du Personnage : Plus vieux que le monde.
▌Playlist : The Rolling Stones - SYMPATHY FOR THE DEVIL



Feuille de personnage
CopyRight: CryingShame
Disponible pour un Topic ?: Non =(
RelationShips:

MessageSujet: Re: Porteurs Du Virus ; « Here's my Hell »   Lun 18 Juil - 11:37



Ines Fernandez

feat Evan Rachel Wood - négociable (pour Penelope Cruz par exemple)
© Cryingshame

BUSY♦FREE]♦RESERVED
assez bon niveau demandé

Age ♦ 27 ans

Profession ♦ Tueuse à gages
Pouvoir ♦ La jeune femme a le don d'intangibilité. Les murs et autres obstacles ne la gênent plus puisqu'elle est capable de passer au-travers sans le moindre mal.
Force ♦ Ines manie avec merveille les armes à feu, maitrise tous les sports de combat et possède des sens si affutés qu'on pourrait croire qu'il s'agit d'une chasseuse.
Ses faiblesses ♦ À choisir
Particularité ♦ Inès n'est esclave que depuis très peu, revenue sur Hyperion grâce à TOD, la drogue de Sydney, elle a eu la malchance de se faire aussitôt capturer.


Préface

''Le meurtre est toujours une faute. On ne devrait jamais rien faire dont on ne puisse parler après le dîner.'' Oscar Wilde.


Back To Hell

Plus jeune, Ines avait peur phobique du sang. La moindre goutte la faisait s’évanouir. Étrange pour une femme que la vie prédestinait à tuer pour de l’argent. On dit que ce n’est pas nous qui choisissons notre métier, que c’est lui qui nous choisit. C’est en quelque sorte ce qui se passa pour la belle brune. Lorsque son père, un cadre haut placé, dénonça son supérieur qui était pour lui un mafieux, au sens propre, sa famille fut placée sous la protection des témoins. Ils déménageaient tous les trois mois, devant chaque fois changer d’identité et d’apparence. Une situation difficile à supporter pour une petite fille, qui ne pouvait lier de contacts. Sans doute aurait-elle préféré que son père tienne sa langue, au lieu de les mettre dans un tel pétrin. Alors qu’elle avait 17 ans, la voiture de celui-ci explosa, alors qu’il était à l’intérieur. La police ne les avait visiblement pas assez protégés. Par précaution, ils durent continuer à se cacher comme des criminels quelques mois encore.

Particulièrement perturbée par la mort de son père, la brune décida de devenir la correspondante d’un prisonnier. Peu à peu, elle en tomba amoureuse et à sa sortie elle fut à ses côtés. Comme si rien ne lui avait servi de leçon, il reprit ses anciennes activités et forma même Ines à devenir comme lui : une tueuse à gages à son propre compte. C'est comme cela qu'elle put venger son père en s'attaquant à ses assassins. C’est comme cela qu’elle perdit son aversion pour le sang : en le faisant couler chez les autres. Son compagnon ? Mort, assassiné par un ancien compagnon de prison à qui il devait des comptes. Le virus, les créatures démoniaques ? Qu’elles viennent, elle les attend. Ce n’est pas un être avec des crocs qui va effrayer la ténébreuse jeune femme.


Heaven and Hell .::. Links

◇ FAUST MATTHEWS; feat Jonathan Rhys Meyers
L’histoire entre Ines et Faust pourrait se résumer à une partie de bras de fer particulièrement intense. Ils se tiennent sans cesse tête, en vont jusqu’à se battre à mains nues parfois, niant qu’entre eux c’est au fond beaucoup plus qu’un jeu de séduction aussi délicieux qu’irritant. La brune occupe pour ainsi dire la totalité de ses pensées, et s’il s’évertue avec elle à se montrer à la hauteur du monstre qu’il est sensé être, elle le rend en réalité profondément humain. Il avait à l’origine pour ambition de lui voler son âme, et à présent il désire uniquement lui voler son cœur, ce qui sera peut être la mission la plus ardue à laquelle Faust ait jamais été confronté.

◇ SCOTT DENVER; feat Hugh Jackman
Un jeu de séduction, tendre et brutal. Elle lui échappe à chaque fois, comme une anguille. Il aimerait bien la retrouver à ses côtés au réveil mais elle fuit, il ignore pourquoi. Il l'attire mais ça ne va pas plus loin, son cœur étant trop relié à Faust.

◇ DEMETRI GRAHAM; feat Ashton Kutcher
Entre tueurs en série, on se comprend n'est ce pas ? La belle espagnole l'intrigue, il ne serait pas contre le fait de la mettre dans un lit mais il voudrait surtout arriver à cerner cette demoiselle semblant presque aussi compliquée que lui. C'est assez naturellement qu'il a décidé qu'elle serait son esclave, l'irritabilité permanente d'Inès et tous ses mouvements de révolte l'amusent au plus haut point, un peu comme un touriste fasciné au zoo par une lionne qui tourne en rond dans sa cage.

◇ MAYA ROSENFIELD; feat Leighton Meester Une réincarnation parfaite, ou un simple sosie ? La présence de Ines tend à chambouler Maya, qui voit en elle son propre reflet. Une même culpabilité latente, un caractère identique, des douleurs similaires, une recherche de soi qui persiste. Des éléments identiques qui, inconsciemment, ne font que les rapprocher. Elle tend à percevoir un peu de sa jumelle, chez la jeune femme, allant jusqu’à la considérer comme une partie d’elle-même. Une partie perdue auparavant, mais à présent retrouvée. Rosenfield ayant toujours du mal à supporter ce manque que cette sale sangsue a créé chez elle, en lui prenant son sang, Elle. Fusion que Ines perçoit à son tours. Magie qui s’opère en l’une comme en l’autre, phénomène étrange qu’elles ont du mal à qualifier, à expliquer. Lien spirituel incompréhensible qui, par moments, les étouffe, au point de les éloigner l’une de l’autre, au point qu’elles peuvent en venir à se brutaliser, solitaires.
◇ AUSTEN O. REID; feat Joseph Gordon Lewitt
Combien d'hommes n'ont pas pour fantasme de mettre une femme plus mature, plus expérimentée mais néanmoins diablement séduisante dans leur lit ? Cette femme si complexe et captivante, Austen n'aurait jamais osé pouvoir l'approcher, la toucher de si près. Leur relation a commencé sur des chapeaux de roues, et elle a vite su lever toutes les inhibitions de son ''apprenti''. Car il s'agit au fond bien de ça, d'une maitresse qui apprend à son élève les ficelles du plaisir charnel. Il se sent tout autre avec elle bien qu'il ne s'agisse pas d'amour. Une forte amitié plutôt.

© Isobel S. Turner


Revenir en haut Aller en bas
http://bloods-chronicles.forumactif.org/welcome-to-the-universe-
Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Porteurs Du Virus ; « Here's my Hell »   

Revenir en haut Aller en bas
 

Porteurs Du Virus ; « Here's my Hell »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Welcome in Hell... [Ali & Ysi ]
» 05. What the hell are you waiting for.
» le plus grand virus jamais connu
» Welcome Hell
» Drag Me To Hell

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
THE DEVIL'S TEARS .} :: Hyperion-